Courageuse Italie

Graig Gower relance le jeu face à Bryan Habana (photo : Rugby Heaven)

Afrique du Sud – Italie : 29-13

L’Afrique du Sud a confirmé sa belle victoire face à l’équipe de France par un succès au peti trot devant l’Italie, samedi. La Squadra Azzurra a ouvert le score sur une pénalité de Mirco Bergamasco. Les Springboks n’ont pas trainé pour reprendre l’avantage avec une première pénalité de Morné Steyn, suivie par un essai de Bryan Habana trois minutes plus tard. Francois Louw, qui a remplacé Schalk Burger, a poursuivi sur la lancée de son excellente saison avec les Stormers en inscrivant le deuxième essai sud-africain. Juste avant la pause, Morné Steyn a davantage corsé l’addition avec un troisième essai qui a mis fin aux chances des Italiens de contester la victoire. Une semaine après s’être régalé avec la France, l’arrière Zane Kirchner a récidivé en inscrivant un nouvel essai en début de deuxième mi-temps. Les Sud-Africains vont alors relancer l’Italie dans le match avec le carton jaune de Butch James pour un plaquage haut. Les hommes de Nick Mallett vont en profiter avec un essai de Sergio Parisse qui marque son grand retour en sélection après une saison galère gâchée par les blessures. Les Italiens vont profiter de leur bonne passe pour diminuer l’écart sur une nouvelle pénalité de Mirco Bergamasco, à chaque sortie plus à l’aise dans son rôle de buteur. L’Italie sauve l’honneur en inquiétant les Sud.Af en fin de match.

Source : rugby365.fr

About these ads

2 réflexions au sujet de « Courageuse Italie »

  1. Les italiens auraient une meilleure charnière et des ailiers plus efficaces, ils seraient bien plus dangereux. Dommage qu’au moment où le paquet d’avants brille, il n’y ait pas de relève à Troncon-Dominguez… Et si Mirco Bergamasco est le chef de la ligne de trois-quarts, je l’ai toujours trouvé meilleur et plus intéressant au poste de centre. Mais il comble le vide à l’aile, qui est sidéral…
    Il faut espérer que les 2 provinces italiennes s’avèrent une solution bénéfique pour le développement du rugby italien. Car avec que des joueurs de la trempe des Bergamasco, Parisse, Castrogiovanni, alors là ça tuerait!!

  2. IL faut en effet espérer que l’arrivée de deux clubs italiens en Magners League contribue au développement du rugby italien. Désormais, entre la ligue celte, la Heineken Cup et le Tournoi les Italiens seront constamment confronté aux meilleurs. Je dirais que l’Europe à besoin d’une grosse équipe italienne et de clubs italiens conquérants : Imaginez des matchs de Coupe d’Europe à San Siro ! La fédération italienne à deux fois plus de licenciés que celle d’Ecosse ! Donc il existe un potentiel important.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s