l’Angleterre prend la deuxième place en écrasant l’Irlande

L'Anglais Lee Dickson fait "gicler" la balle pour une victoire sans appel du XV de la Rose sur son homologue du Trèfle.

LONDRES (AFP) – L’Angleterre a pris la deuxième place du Tournoi des six nations en écrasant l’Irlande 30 à 9, samedi à Twickenham.

Le XV de la Rose termine avec quatre victoires et une seule défaite contre le Pays de Galles, auteur du Grand Chelem, soit un excellent bilan pour une équipe profondément renouvelée après l’échec de la Coupe du monde.

Accrochés en première période (9-6), les Anglais se sont envolés après la pause en marquant deux essais, le premier de pénalité (58) et l’autre par le demi de mêlée Ben Youngs (75).

Le jeune ouvreur Owen Farrell a marqué le reste des points anglais au pied. L’Irlande a dû se contenter de trois pénalités de Jonathan Sexton.

A cause de la pluie qui s’abattait sur Londres, le match a d’abord été peu spectaculaire et marqué par de nombreuses fautes de main, surtout du côté irlandais.

Au retour des vestiaires, l’Angleterre a peu à peu imposé sa supériorité athlétique.

Une belle percée de Tom Croft a failli aboutir à la 46e minute mais le ballon glissant a échappé des mains du troisième ligne au moment de faire la passe décisive.

La domination du pack anglais a finalement été récompensée une douzaine de minutes plus tard par un essai de pénalité à la suite d’une série de mêlées fermées à cinq mètres effondrées par les Irlandais.

Alors que l’issue ne faisait déjà plus de doute, Ben Young, entré en cours de match, a donné de l’ampleur au score en surprenant la défense verte grâce à une pénalité rapidement jouée pour lui-même.

L’Angleterre a pris une belle revanche sur l’équipe qui l’avait privée du Grand Chelem au dernier match l’an passé à Dublin et qui l’avait battue sept fois lors de leurs huit derniers duels dans le Tournoi.

Cette victoire, et les belles performances de ses joueurs en général, devraient aider la candidature du sélectionneur Stuart Lancaster, qui voudrait voir son intérim transformé en contrat permanent dans les prochaines semaines.

L’ancien directeur du rugby de Leeds, qui avait été appelé pour la durée du Tournoi à la suite de la démission de Martin Johnson en attendant la nomination d’un successeur, serait en balance avec le Sud-Africain Nick Mallett, l’ancien entraîneur des Springboks et du Stade Français.

Lancaster, 42 ans, a eu l’audace de lancer de nombreux nouveaux, comme le flanker et capitaine Chris Robshaw, l’autre troisième ligne Ben Morgan ou l’ouvreur Owen Farrell, qui ont rapidement fait leurs preuves.

L’Irlande finit troisième du Tournoi, à égalité de points avec la France, avec deux victoires, deux défaites et un match nul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s