Top 14: Bordeaux-Bègles se rapproche du maintien en s’offrant Toulouse

33 000 spectateurs et un match de folie ! Bordeaux à tout d'une grande !

AFP – Bordeaux-Bègles, courageux et solidaire, a fait un grand pas vers le maintien en battant le leader Toulouse (18-17), vendredi soir, en ouverture de la 21e journée de Top 14 de rugby, à coup sûr la plus belle victoire de sa courte histoire devant plus de 33.000 spectateurs.

En danger après quatre revers consécutifs qui avaient semé le doute dans ses rangs, l’UBB a répondu présent face à un Stade qui lui avait passé 56 points à l’aller, et peut désormais voir l’avenir plus sereinement avec 41 points en poche.

Toulouse, remanié, et en conséquence moins cohérent et juste dans ses choix, après l’intermède international et en préparation de la Coupe d’Europe, a joué son va-tout jusqu’au bout, inscrivant même le seul essai du match à cinq minutes du terme par Nyanga.

Finalement, ce derby de la Garonne s’est joué sur la transformation ratée de Beauxis, saluée par un stade Chaban-Delmas aux anges.

Face au maître toulousain, son modèle, l’élève girondin s’est montré à la hauteur de l’événement, en proposant le rugby de mouvement qui lui sied depuis deux ans.

Et si le tableau d’affichage n’a été meublé, pendant 75 minutes, que par la réussite des buteurs Lopez et Beauxis, c’est surtout le fait des deux défenses bien organisées, notamment celle de l’UBB qui a résisté juste avant la pause à trois accélérations toulousaines, en arrachant même deux ballons dans leurs 22, pour conserver une petite avance à la pause (12-9).

Les intentions ont été nombreuses, surtout chez les locaux qui auraient pu trouver la terre promise sur une échappée majuscule de Chalmers (49), dans leur meilleure période.

Alternant enfin comme il se doit, leur pêché ces derniers temps, en prenant le dessus aussi en mêlée, ils ont fait fructifier leur avance (18-12, 56).

Généralement friables passée l’heure de jeu, les Bordelais ont naturellement cédé du terrain face au rouleau enfin compresseur des visiteurs, mais leur défense, solidaire, parfois héroïque, n’a cédé qu’une seule fois devant Nyanga.

Résumé : Bordeaux vs. Toulouse

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s