Top 14 : la piste aux étoiles, saison 5

Dans l’ordre Taumalolo, Stanley, Charteris, Armitage, Haype, Sheridan et Strokosh : un aperçu des plus belles stars qui débarquent cet été dans les clubs du Top 14

Nous nous y sommes habitués et l’info ne fait désormais plus la une. Pourtant les clubs du Top 14 s’apprêtent à recruter encore quelques gros bras du rugby mondial. Après avoir attiré dans leurs filets les plus grandes stars de ce sport ces 5 dernières années, Tana Umaga, Dan Carter, Johnny Wilkinson, Rupeni Çauçaunibuça ,George Gregan, Sonny Bill Williams, Jerry Collins, Chris Masoe, Mark Gasnier, Byron Kelleher, Juan Martin Hernandez, et j’en oublie et des meilleurs, le championnat français continue de faire son marché. Alors que la presse sportive s’extasie devant les seconds couteaux recrutés par le Paris Saint-Germain de foot, le rugby français continue d’attirer les meilleurs.

La sensation du rugby à 7 Metuisela Talebula fera-t-il le bonheur de Bordeaux ?

Cette saison quelques beaux bébés débarqueront sur nos terrains, avec bien sûr l’arrivée du Naipolini Nalaga à Clermont, même si on ne sait pas très bien ce que vaut aujourd’hui l’ailier fidjien sur un terrain. Les Auvergnats renforceront également leur ligne de trois-quarts avec le Centre All Black Benson Stanley. La palme du recrutement bling-bling revient encore une fois à Toulon, au-delà du retour de Fred Michalak en France, les Toulonnais compteront désormais aussi dans leurs rangs les frères Armitage, leur mêlée sera renforcer par l’arrivée du pilier international gallois Gethin Jenkins et l’Anglais Andrew Sheridan afin que la mêlée varoise ne dépendent plus d’un seul homme. Sur le papier en tout cas, le RCT version 2012-2013 semble équipé pour remporter un titre européen. L’Anglais est à la mode puisque le centre international Shanton Haype renforcera la formation montpelliéraine. Les voisins catalans ont fait venir, eux aussi, plusieurs joueurs hauts de gamme dont le deuxième-ligne gallois, Luke Charteris, derrière lui dans la mêlée, l’international écossais Alaidsair Strokosch devrait aussi faire parler de lui. Peut-être pas autant que le pilier des îles Tonga Sona Taumalolo : Un vrai phénomène, redoutable en mêlée fermée, il est aussi le meilleur marqueur du Super Rugby ! A moins que ce soit les Bordelais qui aient décroché le jackpot en recrutant la nouvelle perle du circuit mondiale de rugby à 7, le fidjien Metuisela Talebula que certains annoncent ni plus ni moins comme le successeur de Rupeni Çauçaunibuça.

Sona Taumalolo, la nouvelle attraction du Top 14 débarque en Catalogne !

About these ads

5 réflexions au sujet de « Top 14 : la piste aux étoiles, saison 5 »

  1. Sans compter l’arrivée plus discrète mais probablement tout aussi efficace de Beattie à Montpellier, Wannenburg à Castres, Brew à Biarritz, ainsi que les transferts entre clubs du Top14 (Chouly à Clermont, Masoe et Mermoz à Toulon).

    • Stade français à suivre donc ! Je suis un peu surpris de voir la timidité du Stade français en matière de recrutement, étonnant quand on voit leur budget…

      • Ils ne sont pas non plus large large niveau budget. Savare a encore du boucher un petit trou cette année. Le recrutement est pas mal, porté notamment vers de jeunes français et de jeunes argentins. De Malmanche va devoir succéder à Szarzewski et Slimani à Roncero, pas simple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s