A quand l’Eurorugby ?

Italie-Portugal, lors du dernier mondial. L'Affiche pourrait devenir un classique de l'Eurorugby !

En ce mois de juin 2008, les Européens seront tous devant leurs télévisions pris de passion pour l’Euro. Une telle compétition est-elle envisageable pour le rugby ? Mr Rugby pense que oui, et nous explique pourquoi il faut chercher à mettre en place une compétition similaire :

 

 

Europe, Européens, Européennes, Euro, Eurocent, Euroland, Europol, Eurodéputés, Eurockéennes, Europhiles, Europhobes, Eurosceptiques, Eurotunnel, Eurostar, Euromarché, Eurofoot, Eurobasket, EuroHand, etc. Tous les mots du dictionnaire ou presque peuvent utiliser le préfixe « euro », tout existe sauf Eurorugby ! Si nous cherchons ce dernier terme sur un moteur de recherche tel que Google, nous obtiendrons une page Internet qui à pour vocation de donner un classement officieux des clubs de rugby européens. Bref, pas grand chose. Et pour cause, notre sport est l’un des rares sport (peut-être même le seul) à ne pas disposer d’une véritable compétition européenne.

 

Et le Tournoi des 6 Nations ? Pourtant plein de charme, plein de tradition, et d’histoires à son sujet. Un monument !  Comme peuvent l’être aussi, le Tour de France ou Rolland Garros. Les français ont mis plus d’un demi-siècle à se faire accepter dans ce tournoi. Il faut reconnaître que c’est plus le cas aujourd’hui, mais durant combien d’années les joueurs français eurent pour plus redoutables adversaires les décisions complètement fantaisistes, parfois grotesques, des arbitres britanniques ? Combien de temps s’est écoulé avant que ces messieurs d’Outre-manche décident d’inviter l’équipe d’Italie dans le désormais Tournoi des 6 Nations, tandis que depuis quelques années déjà la formation transalpine battait régulièrement certaines formations de ce même tournoi ? La Roumanie probablement  la meilleure équipe des années 80, n’a jamais été invitée dans le Tournoi. Il faut dire qu’à cette époque la Guerre Froide était à son comble, ce qui ne posait pas de problème au Français qui au nom de la Latinité, de la Francophonie et d’une certaine valeur d’Olympisme (que des concepts très français)  proposaient régulièrement des matchs internationaux à la Roumanie. Nul doute pourtant que si la Roumanie avait été invitée dans le Tournoi, le rugby compterait une nouvelle place forte en Europe. Le rugby aurait été tout l’orgueil d’un peuple qui en a grandement besoin.  

 

Le Britannique comme le Français est fasciné par la construction d’un grand empire. Mais, il existe une différence majeur entre les deux : Là où le premier était un redoutable marin, un fin marchand peu intéressé par l’exportation de son système, où il ne voyait en l’Afrique que des caps à contourner pour arriver aux Indes et quelques richesses à prendre, le deuxième croyait (injustement ou justement, là n’est pas la question) en l’universalité de son système, de ses valeurs et même de sa culture, cherchant à exporter plus qu’à négocier. L’un est un marchand l’autre un idéaliste, ça reste plus que jamais vrai aujourd’hui.  Les Britishs se seraient bien contentés d’un Tournoi entre gens bien comme il faut (gentlemen) et de quelques tournées chez les cousins partis dans les lointaines colonies. Heureusement, que les français, FIRA, à l’appuie sont passés par là ! Lors de la première Coupe du Monde, en 1987, toutes les équipes ont été invitées. A cette époques et on proposa de mettre les italiens plus faible équipe européenne dans la poule des organisateurs néo-zélandais pour ne chiffonner personne. Les équipes britanniques y sont allées en traînant les pieds. L’URSS, pourtant une grosse formation de l’époque ne fut pas invitée, on lui préféra alors l’Italie vraisemblablement plus faible mais encore une fois le contexte de Guerre Froide aura eu raison.  

 

Aujourd’hui, rugby professionnel oblige, tout le monde se penche sur sa copie pour organiser un calendrier mondial, nos amis de l’International Rugby Board songent à un système de Séries Mondiales, pour remplacer les tournées, l’avantage serait entre autre de trouver une place pour l’Argentine. Le système est bon, sans aucun doute meilleur que celui de voir les Pumas jouer des matchs des 7 Nations à Bruxelles. Un des problèmes est que ces Séries Mondiales  risque d’affaiblir considérablement le prestige de la Coupe du Monde qui est une compétition universelle tandis que les Séries Mondiale devraient être plus élitistes.

 

Il faut que la FFR propose un Eurorugby et vite avant qu’il ne soit trop tard ! Les Britanniques, grands visionnaires, traîneront les pieds et diront que le comité des 6 Nations a déjà signé plein de contrats avec ses partenaires pour les futurs tournois, et que de toute façon un Angleterre-Espagne ne fera jamais déplacer les foules comme un France-Angleterre. Soyons certains que les nations continentales seront favorables à un tel projet ! Il est quand même invraisemblable que le rugby ne dispose pas d’une véritable compétition.

Barbarians Britanniques-Espagne

 

Comment réaliser un tel projet ?

 

Premièrement, n’abandonnons pas le Tournoi, puisqu’il appartient à une tradition centenaire et qu’il est ni plus ni moins la plus vieille compétition internationale tout sport confondu ! Il s’agirait de substituer, tous les 4 ans, notre bon vieux Tournoi par un Eurorugby organisé chaque fois dans un pays différent. On pourrait commencer par l’Angleterre par diplomatie, ce serait assez logique puisque les anglais ont inventé ce jeu. L’Année idéale, serait celles qui suivent celles des Jeux Olympiques : 2009, 2013, 2017, 2021, etc. Ces années étaient pourtant les préférées de nos dames puisqu’elles sont les seules qui n’accueillaient pas de grands événements sportifs tels que le Mondial de foot, le Mondial de rugby, l’Euro, les JO.

 

Cette compétition serait complètement légitime. Le grand public a été surpris par le bon comportement du Portugal et de la  Géorgie lors de France 2007, mais les connaisseurs beaucoup moins, en effet rappelons-nous que le Portugal avait été à deux points de faire tomber les Îles Fidji, deux ans auparavant lors d’un test-match, dont l’équipe est nettement plus expérimenté et dont tous les joueurs sont professionnels, avec un peu d’expérience supplémentaires les Lusitanient auraient les moyens d’arriver à un niveau équivalent à celui de l’Italie ou de l’Ecosse. Souvenez-vous aussi qu’il y a quelques années, les VRAC, équipe championne d’Espagne avait fait tomber Bordeaux-Bègles lors d’un match de challenge. Intéressez-vous aux matchs du Tournoi des 6 Nations « B » et vous verrez que la Russie, l’Espagne, la Roumanie, la République Tchèque, ont toutes un potentiel intéressant. L’Allemagne et la Belgique ont un niveau presque équivalent. En quelques années elles pourraient aussi devenir compétitive, mais pour cela il faut leur donner une compétition. Il y a quelques années une formation comme le Canada était pratiquement du même niveau que la France, mais par manque de compétition à se mettre sous la dent, les Canuck ont considérablement perdu en compétitivité. Pour le cas nord-américain cela peut se comprendre parce qu’il n’y a pas de bonne équipe à proximité, tout le contraire de la Vieille Europe.

 

Pas de problème de date non plus, puisque avec 12 ou 16 participants et un système de poule cet Eurorugby nécessiterait à peine une journée supplémentaire que le Tournoi, et encore il existerait la possibilité de jouer deux matchs par semaine ce qui est jouable pour une telle compétition. Au niveau de l’argent, on peut imaginer un système comme celui intelligemment proposé par la Coupe du Monde de Rugby à XIII, où les plus grosse formation se retrouvent dans une même poule, tandis que les challengers se trouvent dans une poule qui offre moins de places en phase finale. Où alors répartir les 8 meilleurs en deux poules de quatre, et les 8 suivantes en deux poules de quatre également. Tout dépend si on veut commencer avec 12 ou 16 nations pour commencer. Ne doutez pas qu’une telle compétition passionnerait tout le continent. Quand on voit que les matchs du XV italien ont été suivis dans la Botte par quelques 12 millions de téléspectateurs, on peut se dire qu’il est l’heure pour le rugby de passer à la vitesse supérieure.

 

 

Diego Zarzosa, de l'équipe des Harlequins de Londres, des Barbarians britanniques et de la seleccion española de rugby !

Publicités

Une réflexion au sujet de « A quand l’Eurorugby ? »

  1. je n ai qu un seul mot a dire: Envoie tes idees a l IRB. c est vraiment des idees extra, et comme sa on verrait moins de foot a la tele… ( dsl pour les accents, je ne suis pas en france… je suis en irlande…)

    Mais pour l Euro rugby: Diffusion uniquement sur la 2, pour les pauvres supporters de rugby qui n ont ni Canal + ni le cable/ Satellite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s