Fédérale 1 : C’est parti !

Le Sporting Club Graulhétois à l'attaque !

Ce week-end commence le championnat de Fédérale 1, l’élite nationale amateur, coup de projecteur sur un très beau championnat.

 

Nice c. Graulhet ! Voilà qui aurait pu être une grosse affiche de rugby au milieu des années 80. Un peu, un Stade Toulousain c. Biarritz Olympique ou un Stade français c. Usap d’aujourd’hui. Pourtant, il s’agira bien d’une affiche de Fédérale I. Le club Niçois est passé par des moments difficiles : Liquidation judiciaire du RRC-Nice Côte d’Azur en 2001, puis fusion avec le Nice UC, pour créer finalement le RNCA Université-Racing (Bonjour le nom à rallonge !). Petit à petit le club se restructure autour du président Julien Schramm, ancien joueur et journaliste de L’ÉQUIPE,  de l’entraîneur Christophe Moni et de joueurs expérimentés comme Dan Luger, Champion du Monde avec l’équipe d’Angleterre en 2003 et ancien joueur des Harlequins de Londres, de l’USAP et du RC Toulon. De son côté, le Sporting Club Graulhétois, le club est descendu progressivement de division et ne peut s’appuyer sur un bassin économique ou de population tel que son rival de dimanche, il n’empêche que le Sporting à continuer son travail de grand club formateur : Fabien Pelous, David Auradou, Benoît Bellot, Boris Stankovich et Yannick Jauzion sont tous passés par la formidable école graulhétoise ! Cette affiche et complètement à l’image de la Fédérale I, avec des gloires du passé (Graulhet, Lourdes), des clubs de grandes villes ambitieux (Marseille, Nice, Lille, Villeurbanne,etc.), et des petites villes qui font de la résistance(Bédarrides, Arras, Carqueiranne-Hyères, Tyrosse, Cahors,etc.). Difficile dans ce contexte de faire ressortir un favori, Limoges qui a gardé sa structure professionnelle et qui projette de posséder un « grand » stade d’ici 2011 semble un des clubs les mieux équipés pour monter dans l’antichambre du Top 14. Les clubs de la banlieue parisienne tels que Bobigny ou Massy devraient aussi jouer le haut de tableau.

Finalement, pour les nostalgiques, la Fédérale I sent bon le rugby à l’ancienne : buvette, public passionné et connaisseurs. Si loin des extravagances du Top 14 le bon vieux rugby de Papi est plus que jamais vivant !

 

Pour suivre la Fédérale I, je vous recommande deux sites : www.itsrugby.fr et http://www.rugbyfederal.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s