Vingt-deux chasseurs de Pumas

France-Argentine : les retrouvailles !

 

La tension est montée d’un cran, plus question de jouer à la baballe avec des joueurs sortis tout droit d’un centre aéré. Il ne s’agit plus d’une sélection « Bleuets + » expérimentale mais d’un véritable Quinze de France, le premier depuis un certains match, largement perdu, contre l’Argentine en Coupe du Monde.  On ne sait pas encore qui des Pumas ou des Bleus gagneront ce test-match, mais on peut avancer  que cette équipe de France à fière allure. Alors que la sélection des vingt-trois laissait penser que l’équipe serait, encore une fois, en mode « offensive-toute », le XV de départ, présenté ce mardi par le trio d’entraineurs à la tête de la sélection nationale, semble indiquer qu’on a surtout préféré jouer la carte de l’expérience. Ce qui est assez logique car l’équipe n’a que quelques jours pour prendre ses repaires, ce qui explique aussi sans doute la forte présence de Toulousains dans l’équipe. Lecouls, Millo-Chluski, Dusautoir, Ellissaldes, Skréla (appelé de dernière minute), Jauzion, Heymans, Médard, sans oublié que Baby devrait, lui aussi, avoir ses repaires dans une telle ligne de trois quart. Le Biarrot Imanol Harirnordoquy préféré au Montpelliérain Fulgence Ouedraogo, voilà une autre petite surprise même s’il est vrai que les deux hommes ont procuré de nombreuses satisfactions lors de la dernière tournée en Australie. Le Basque possède pour lui l’expérience, notamment dans le secteur de la touche, et il est peut être un peu plus puissant que le jeune Languedocien, tout en étant pratiquement aussi mobile. Reste qu’avec des Maxime Médard, Julien Malzieu, Cédric Heymans, Benoît Baby, il devrait y avoir de belles cavales. Savant mélange de joueurs de pianos et de déménageurs de pianos, cette équipe à vraiment de la gueule et j’ai vraiment hâte de la voir à l’œuvre. Je ne sais pas vous, j’adore le rugby, je me régale devant certaines (pas toutes) joutes du Top 14, mais à chaque fois qu’arrive l’heure de voir jouer le Quinze de France, j’éprouve quelque chose de particulier. C’est l’heure des frissons…

Composition :

Médard (Stade Toulousain) – Malzieu (Clermont), Jauzion (Stade Toulousain), Baby (Clermont), Heymans (Stade Toulousain) – (o) Skrela (Stade Toulousain), (m) Elissalde (Stade Toulousain) – Harinordoquy (Biarritz), Picamoles (Montpellier), Dusautoir (Stade Toulousain) – Nallet (Castres, cap), Millo-Chluski (Stade Toulousain) – Lecouls (Stade Toulousain), Szarzewski (Stade Français), Barcella (Biarritz)

Remplaçants: Kayser (Leicester/ANG), Mas (Perpignan), Chabal (Sale/ANG), Ouedraogo (Montpellier), Parra (Bourgoin), Traille (Biarritz), Palisson (Brive) 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Vingt-deux chasseurs de Pumas »

  1. moi aussi, ces défis me donnent des frissons et la perspective de voir le match entre amis avec une (ou plus) bonne bière egaye ma semaine !
    concernant l’équipe, je regrette qu’Harinordoquy ait été préféré à Ouedraogo. le premier est certes bon sauteur mais pour le reste (transpercer les défenses, jeu après contact, défense) je le trouve en dessous du second qui perce l’écran en ce moment en top 14. Et puis en touche on a qd même Dusautoir. Alors je pense que pour dynamiter le jeu et rester dans la logique du plan de jeu qui se profile, il fallait mettre fufu au départ.
    autre déception, le retour de Traille. que fait il là ? nous ne voulons pas de buldozer mais de joueurs capables de crochets et cad deb. pourquoi pas fritz plutot ?
    enfin, je ne comprendrai jamais pquoi Chabal joue en 2ème ligne alors que dans son club il ne joue qu’au poste de 3ème ligne, si c’est pour sa gueule, ce n’est pas le lieu.
    ALLEZ LES BLEUS

  2. Et si la surprise de la sélection venait de … Jauzion annoncé en 13… Ce qui me laisse perplexe tant dans mon esprit il existe tout de même une différence entre le poste de 12 et de 13… Pour moi le 12 est souvent un second dix, certes, mais doit aussi être un joueur capable de rentrer dans la défense et de libérer son ballon pour ses partenaires qui convergent à hauteur (ce que Jauzion fait évidemment à merveille)… Le 13 est plus un joueur rapide avec des appuis…capable d’intervenir sur la largeur dans les espaces (plus le profil d’un Baby)… En défense c’est un peu le même topo…le 12 est fréquemment sollicité notamment par la troisième ligne adverse, il doit avoir une excellente technique de plaquage avec pour souci de faire passer par le sol l’attaque adverse (là encore plus le profil d’un Jauzion)…le 13 interviendra plus sur le jeu au large il devra être rapide pour couper les extérieurs…et pour rattraper les éventuelles joueurs « échappés » (là encore tout à fait le profil d’un Baby)…

    Cela nous donne peut-être une indication sur le jeu que veulent mettre en place Lievremont & N’tamack… créer des points de rencontres (impacts, contacts) assez loin sur les extérieurs…(au niveau du 13, car ça restera le boulot de Jauzion…) probablement pour un jeu vif avec le triptyque offensif (Heymans- Medard- Malzieu) encore faut-il ne pas passer par le sol…car le pendant de cette tactique c’est que dans un deuxième temps de jeu on se retrouve avec des premières et secondes lignes sur la largeur, de plus pour assurer la conservation il est nécessaire avoir des troisième lignes très coureurs …ainsi je m’interroge sur la sélection de la troisième ligne il me semble en effet que dans ce cas Ouedraogo aurait peut-être été plus dans le profil que Harinordoquy. Ensuite puisque l’on se retrouve avec des deuxièmes lignes et des premières lignes sur l’extérieur dans un second temps de jeu…n’aurait-il pas mieux fallu titulariser un Chabal, capable de vraiment dynamiter une défense désorganisée ?
    Et vous qu’en pensez vous ? Pensez vous que le positionnement des attaquants a une incidence sur le système de jeu et sur le choix des joueurs ? Ou au contraire pensez vous qu’il n’y a aucune incidence et qu’il y a fort à parier que dans le jeu courant Jauzion se trouvera en 12 et Baby en 13 ? Enfin, peut-être, pensez vous que je me trompe dans mon analyse et que Jauzion est un bien meilleur 13, et que vous voyez précisément les bénéfices de le positionner de la sorte pour le système de jeu français ?

  3. La remarque de Joa33 me semble, encore une fois, pertinente. Pourquoi faire jouer Yannick Jauzion en deuxième centre ? Il y a forcément un intérêt à ça. Sachons tout d’abord que les postes de premier centre et deuxième centre ne sont pas figés et rien leur interdit sur certaines actions à inverser le 12 et le 13.

    Comme le fait remarquer justement Joa, l’intérêt est probablement d’étendre au maximum le rideau défensif argentin en créant des points de fixation éloignés du paquet d’avant. Cette extension du rideau défensif devrait permettre en théorie à notre triangle offensif de trouver des espaces dans la défense argentine. En allant faire péter Jauzion sur son vis-à-vis, on empêche aussi les adversaires de défendre en pointe et donc de parer l’attaque française. Si les Argentins persistent avec une défense en pointe celle-ci pourrait s’avérer risquer, car les bleus auraient pour solution une passe intérieur avec probablement Baby qui, lui, possède de bons appuis. Je pense que le jeu au pied va jouer un rôle primordial et essayer de rendre fou la défense des Pumas, en effet, on a dit qu’avec un tel dispositif la défense adverses devrait étendue au maximum, si le jeu au pied et bon, celui-ci aura pour effet de mettre de la profondeur à la défense adverse qui pourrait hésiter entre rester collée sur la ligne d’avantage ou se replier pour se protéger du jeu au pied offensif. Si la tactique marche il devrait forcément y avoir des espaces qui vont s’ouvrir. Ça voudrait dire que dans un tel dispositif Yannick Jauzion aurait un rôle capital. La technique ne marchera que si la France arrive à faire au moins jeu égal devant, sinon… ce sera un bis repetita de ce que l’on a vu lors du dernier mondial. Je n’ose même pas y penser.

    Est-ce que quelqu’un sait si Benoît Baby et gaucher ou droitier ? Je sais qu’Ellisalde est gaucher, pas de problème, Skréla est droitier, il me semble que Baby est droitier aussi. Il me semble que c’est important pour faire trimbaler le numéro 15 des Pumas de droite à gauche, surtout s’il s’agit d’Hernandez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s