Adieu veaux, vaches, cochons

Rien ne va plus au Montpellier-Hérault RC défait face à Northampton en Chalenge européen

 

Plus qu’un simple club, le Montpellier Hérault Rugby Club était tout un symbole. Le symbole d’un sport qui à le vent en poupe, d’un sport qui réussi à s’imposer sur les bastions du foot. Un club au capital sympathie très fort, composé de jeunes espoirs du rugby français adeptes du jeu de mouvement. On l’aimait tellement ce club, qu’on le prenait souvent en exemple, en l’opposant au « méchant » RCT, qui lui était l’antéchrist qui n’avait du rugby professionnel que les effets pervers. Un stade tout nouveau, tout beau et surtout rempli de dizaine de milliers de spectateurs à chaque fois que s’y joue une journée de championnat, nous nous étions pris à rêver, nous pensions assister à la naissance d’un grand club de rugby.  La prise de pouvoir du président Philippe Deffins il y a un mois devait propulser le club bleu et blanc dans une nouvelle dimension. On nous annonçait pour la saison 2009-2010, un budget de 15 millions d’euros, l’arrivée de la superstar du rugby français, Sébastien Chabal, de celle du capitaine du XV de France, Lionel Nallet, de leur côtés les jeunes internationaux du clubs, ceux que certains journalistes appelaient les Quatre Fantastiques(Trinh-Druc, Ouedraogo, Picamoles et Thomas) avaient donné leur accord pour continuer d’évoluer sous les couleurs bleue et blanche du club. D’autre espoirs du rugby français étaient annoncées (Malzieu, David, Thiery, etc.). D’autre part deux sponsors de très grande envergure (le PMU et le groupe Vinci) avaient annoncé que leurs noms apparaîtraient sur la tunique frappée de la fleur de ciste… Du côté de la préfecture héraultaise tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes…

 

Mais c’était sans compter sur les deux semaines les plus mouvementées de l’histoire du club. Sur un plan sportif le MHRC a pris l’eau, avec 60 points encaissés en l’espace de deux matchs (contre Toulouse et Clermont) suivi d’une élimination prématurée en Challenge Européen, comme pour mieux rappeler que Montpellier n’a pas encore l’étoffe d’un champion.  Mais ces défaites n’étaient rien comparée à la nouvelle fracassante qui annonçait la démission du président Philippe Deffins, en place depuis seulement 26 jours, qui auraient trouvé des finances malsaines. On peut comprendre alors son départ. Du coup, les rêves de grand club se sont envolés, les arrivées de Chabal et Nallet sont plus que compromises. Il faut espérer que le club à la fleur de ciste retrouvera des couleurs, tant sur le plan sportif que sur le plan financier, il en va de l’intérêt supérieur du rugby hexagonal. Si on ajoute les problèmes de Montauban et du FC Auch, à ceux des montpelliérains, on peut avancer que le rugby français est sur une bien mauvaise pente. Il est temps de remettre un peu de sérieux dans tout cela, sinon un autre sport pourrait bien venir prendre la place du rugby). Et malheureusement quand on voit que c’est le président Pérez, celui-là même qui mis le club dans une situation critique, qui reprend le flambeau, on est en droit de se poser des questions !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Adieu veaux, vaches, cochons »

  1. Je vous propose et cela me semble logiaue et démocratique, la version de l’acusé trouvée sur le site internet du club :

    Chaque année, le club est régulièrement contrôlé par différents organismes sociaux, publics et fiscaux.

    Les contrôles actuels sont donc conformes à ce que le club connait depuis plusieurs années.

    Concernant la billetterie : Il faut savoir que les contrôles ont lieu régulièrement. Dans ce cadre un contrôle a bel et bien lieu. Il faut savoir que bien des villes ne sont pas assujetties à la taxe sur le spectacle, contrairement à la ville de Montpellier.
    D’autre part le rugby contrairement à d’autres sports n’est pas exonéré.

    Concernant le budget du club : Comme chaque année celui-ci n’est pas bouclé au sortir du mois de décembre. Si le budget n’est pas bouclé aujourd’hui, il restait 700 000 E à couvrir, le club dispose donc d’une période de six mois pour travailler en ce sens.
    A ce titre, un partenaire vient de signer un nouveau contrat pour une somme de 100 000 E. Ainsi ce ne sont plus que 600 000 E qui seront à couvrir (soit moins de 4,8% du Budget total de la SAOS)

    Concernant le « droit à l’image » de 500 000 E : Au 1er septembre, le club a conçu un plan d’intéressement pour les joueurs. Ce plan étant lié aux résultats sportifs et aux droits télévisés en relation avec ces résultats, l’intéressement est nécessairement fonction de ceux-ci.
    A ce titre la somme versée aux joueurs se fera l’an prochain dès lors que le club aura touché les dividendes des droits télévisés.
    Ainsi, le club devrait recevoir une rentrée d’argent de 600000E pour une sortie d’argent de 400 000E, suivant les résultats (en cas de primes maximales).

    De plus, tous les clubs de TOP 14 sont sujets à des contrôles réguliers. Tous les trois mois la Ligue Nationale de Rugby reçoit les budgets prévisionnels de chaque club et envoie validation sous le contrôle d’un commissaire aux comptes et avec l’assistance d’un expert-comptable.

    Thierry Perez vient d’être élu président par intérim, sachant qu’il ne souhaite pas prolonger ce mandat plus que nécessaire. Thierry Perez espérant se consacrer à ses missions au sein de la Ligue Nationale de Rugby et au comité directeur de la FFR.

  2. C’est cadeau pour Montpellier. Je trouve scandaleux de laisser une ardoise en partant de son poste. En effet cela ternit l’image dorée du développement de ce club que nous avions. Cela ne fait pas très sérieux et cela fait peur pour l’avenir vu que ce monsieur siège maintenant à lnr et à la fédération. Niveau sportif, je vois bien Picamoles et Oedraogo partants vers d’autres cieux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s