Un Grenelle du Rugby ! Vite !

Tournoi des 6 Nations, Coupe du Monde de Rugby à 7, Top 14, lancement de la Superligue, grands débuts du Toulouse Olympique en League One, Super 14, l’activité rugbystique fut très riche ces dernières semaines ! Malheureusement, un déménagement (avec au programme un changement de pays et de continent) et un nouveau travail m’ont tenu éloigné de ce blogue. Je remercie les lecteurs, toujours aussi fidèles et aussi certains posteurs (je pense en particulier à Paul Brousse et Castaignède, LE joueur) d’avoir donné vie à ce blogue durant mon absence. A ce sujet je cherche toujours des volontaires pour m’envoyer des articles concernant l’ovale, cela permettrait d’avoir un peu d’actualité et de maintenir ce blogue à jour.

 

 

Résumé du match France-Pays de Galles (France 2)

 

Par quoi donc commencer ?

 

Par cette magnifique victoire du XV de France sur les champions d’Europe Gallois bien sûr ! Que de plaisir ! La France tient-elle là enfin son match référence ? Très sincèrement, je ne vis pas à l’intérieur de ce XV de France. On a juste appris que ces Bleus avaient du cœur, beaucoup de cœur, et que cette équipe était capable de se rebeller… mais est-ce bien là une surprise ? Une équipe de rugby qui est incapable de s’effrontée, n’est plus vraiment une équipe de rugby. Même en 3ème série, il existe des gars assez fous pour sonner la charge de la rébellion, c’est là toute la beauté de ce sport. Nous n’en attendions donc pas moins d’un XV de France. On pourra toujours néanmoins souligner la très (mais alors très !) haute performance de Thierry Dusautoir, qui est peut être en passe de devenir l’un des plus grand flanker de l’histoire de ce sport, l’entrée tonitruante de Bastareaud, pas vraiment dans la tradition des frères Bonies, Cordoniou et autres Castaignèdes, mais tout aussi efficace. Il semblerait que le joueur antillais fasse parti de ces très rares joueurs dont le niveau de jeu augmente en fonction de l’importance de l’événement. Il serait malhonnête aussi de ne pas vouloir souligner l’intelligence tactique des entraîneurs français et de leur capacité à mettre en place une défense inversée en moins de 4 jours ! Pour terminer je voudrais féliciter tous les joueurs de ce groupe France qui ont pris les Gallois, là où on pensait qu’ils seraient difficiles à prendre, sur leur état de fraîcheur !  Ce fut-là notre plus grande surprise. Pour le reste, ne crions pas victoire trop hâtivement ! Les journaleux ont cette capacité à faire la pluie et le beau temps. Il me semble que cette victoire face aux Gallois est dans la logique des choses, dans la logique des bonnes performances de ce quinze contre les Wallabies ou contre l’Irlande, des joutes laborieuses mais victorieuses contre les Ecossais ou contre les Pumas, de cette tournée prometteuse bien que peu fructueuse en victoires dans l’Hémisphère sud contre l’Australie. Pour le reste je retiendrai surtout que malgré cette archi-domination des Bleus, les Dragons rouges furent dangereux jusqu’à la dernière minute, les nôtres ont donc du mal à concrétiser leur supériorité : Ce quinze de France reste plus que jamais une équipe en chantier. D’ailleurs le fait que les entraîneurs continuent de faire tourner leur effectif semble bien confirmer que dans leur esprit ce chantier est très loin d’être terminé.

 

Cette victoire est celle des hommes, pas celle du système !

 

 Pendant ce temps-là, le rugby français continue de marcher sur la tête ! On nous promet une Revol-ution dans notre Top 14, celle-ci consisterait à rajouter une journée supplémentaire à un calendrier déjà surchargé, avec l’instauration de phases finales pour les clubs classés de la 6ème à la 4ème place. Les clubs classés premier et deuxième auront l’immense privilège d’arriver en demie après deux semaines sans compétitions ! Comme ça, Castres pourra être Champion de France sur un malentendu ! On nous parle d’instauration d’un plafond des salaires du Top 14 qui aurait le mérite d’homogénéiser le niveau du Top 14… par le bas ! Car soyons clair, le problème du Top 14 n’est pas son trop grand nombre de joueurs étrangers. Car de toute façon il n’existe pas de joueurs en France ayant la classe d’un Kelleher, d’un Carter ou d’un Hernandez, et ces derniers remplissent les stades et élèvent le niveau du Top 14. Non, le vrai problème, c’est le trop grand nombre de joueurs non sélectionnables dont le niveau n’est pas exceptionnel. Le jour où Dax sera champion de France on sera vachement avancé ! (Que les Landais ne m’en veulent pas !). Pendant ce temps-là, les équipes féminines et masculines de 7 sont partis disputer le mondial de Dubaï, sans que les moyens soient mis à leur disposition pour faire avancer en France un sport qui sera vraisemblablement olympique d’ici peu. Pendant ce temps-là, les Bleus sont concurrencés par des sélections issues de fédérations parfois 10 fois plus petites que la FFR et disposant de 20 fois moins de moyens financiers. Pendant ce temps-là des joueurs champions du Monde des – de 21 ans essuient les bancs de formations de ProD2. Pendant ce temps-là Russes et Américains professionnalisent leur rugby et le 7 vient de faire son apparition sur une grande chaîne télévisée étasunienne. Pendant ce temps-là on a mis un paquet de fric dans un centre comme Marcoussis qui visiblement ne sert pas à grand-chose, puisqu’il manque une politique globale au rugby français.

 

Alors finalement, oublions un peu cette belle victoire contre le Pays de Galles, mettons-nous une bonne fois pour toute autour d’une table ronde, syndicats des joueurs, médecins du sport, Fédération, LNR, représentants du Ministère de la santé, de la Jeunesse et des Sports, journalistes et partenaires du rugby. Un véritable Grenelle du Rugby ! Et sortons seulement une fois qu’un vrai projet viable pour notre rugby sera trouvé !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un Grenelle du Rugby ! Vite ! »

  1. Certes, mais pourquoi la ffr ne dit jamais rien? pourquoi n’impose t elle pas son point de vue? Un grenelle est il possible? Qui peut le décider? Thomas, que pense t-on de tout ça chez Canal+?

  2. Merci pour le clin d’œil en début de message. 😀
    Sinon, je suis 100% d’accord pour ton analyse du match Fr-Galles, c’est seulement la victoire des hommes qui sont allés chercher la motivation dans la critique subie auparavant. Le système est tjs abscon, et comme le trio à la tête de l’EDF n’est pas malin, on se fait éclater face aux anglais (au passage, Trinh-Duc, Chabal en 7, Thion et Faure sont en-dessous de out). Seuls Szarzewski, Kayser, Traille, Bonnaire et Médard se sont sortis les doigts du cul dans ce match. Au passage, même s’il ne bute pas (T-D non plus), Traille est vraiment bon en 10.
    Concernant les propositions de Revol, j’ai déjà dis ici ce que j’en pensais (pfff). En ce moment, tout le monde semble vouloir brasser du vent (Revol avec son salary cap, Camou et ses provinces qu’il sort juste pour faire peur à Revol, etc.).
    Le problème du rugby français est qu’il n’est pas pragmatique, tout comme les institutions françaises en général. Plus qu’un problème rugbystique français, je dirais que le mal est plus profond et que c’est la France en son ensemble qui marche à tâtons. Ce côté obtus est très français, pas slt sportif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s