Usap, Clermont-Auvergne et le Castres Olympique : tiercé gagnant !

Joubert inscrit l'essai de la victoire face au Stade toulousain.

Clermont a remporté le choc de la 5e journée face à Toulouse (19-12). Perpignan prend la tête du classement grâce à sa victoire sur le Racing-Métro à Colombes. Le Stade Français est quant à lui au bord de la crise de nerfs.

par Rédaction Sport24.com, le 04-09-2009

Castres Olympique-Montpellier HRC : 33-18
C’est l’heure de la rentrée pour Castres. Les Tarnais retrouvaient en effet le Top 14 après deux semaines de repos forcé pour cause de grippe A. Vainqueurs de leurs deux premières parties de la saison, ils accueillaient Montpellier, qui se présentait sans Ouedraogo, J. Thomas et Trinh-Duc, laissés au repos, mais avec la deuxième plus mauvaise défense du championnat. C’étaient les visiteurs qui se mettaient les premiers en évidence dans le jeu mais les deux équipes se neutralisaient avant de rejoindre les vestiaires (6-6 à la pause). Castres passait la seconde au retour des vestiaires et Masoe finissait un beau travail dans l’en-but adverse (16-6). Exclu temporairement avant la pause, Bost manquait à son équipe et Castres en profitait pour passer un nouvel essai aux Héraultais par l’intermédiaire de Teulet (23-6). Paillaugue tenait son équipe hors de l’eau en passant 18 points à lui tout seul et au pied (23-18). Insuffisant toutefois pour espérer l’emporter et Castres inscrivait un dernier essai en toute fin de partie (33-18, score final).

Aviron Bayonnais-Bourgoin Jallieu : 53-6
Il ne fallait pas arriver en retard ce samedi à Jean-Dauger. Avec trois défaites en quatre matches, les Bayonnais n’avaient plus le choix : il fallait l’emporter devant leur public contre Bourgoin, qui en a par ailleurs terminé avec ses problèmes de licences bloquées. Pas suffisant pour contrer les Basques, qui s’offraient un premier essai par Elhorga dès la 4e minute (7-0). Après une percée de 50 mètres, Peyras aplatissait une deuxième fois pour les locaux. Malgré deux Berjalliens sur le dos, Fall s’en allait dans la zone d’en-but pour le troisième essai de la mi-temps (27-6 à la pause). «Notre objectif dorénavant, c’est de bien préparer la venue de Perpignan au Stade des Alpes pour enfin nous y imposer, expliquait Eric Catinot avant la partie. Pour le déplacement à Bayonne, nous ferons tourner l’effectif.» De là à exploser de la sorte… Peyras, Elhorga, Fall et Filipo inscrivaient tous un nouvel essai en seconde mi-temps pour transformer la victoire bayonnaise en triomphe (53-6, score final).

Montauban-RC Toulon : 21-18
Montauban pouvait s’en vouloir au terme de la première mi-temps. Les visiteurs ont profité de la réussite de Fauqué et de l’indiscipline des locaux pour revenir au score à pause (10-9), eux qui ont été menés avec un essai de Julien Raynaud dès la 8e minute. Montauban s’offrait un nouvel essai par l’intermédiaire de Delasau en début de deuxième mi-temps. Le Montalbanais semblait relâcher le ballon avant d’aplatir mais l’arbitre validait l’essai. Toulon revenait toutefois à hauteur au score pour arracher un nul (18-18)… sauf que Rosalen passait une pénalité récoltée dans la dernière minute de jeu pour la gagne (21-18).

CA Brive-Corrèze-SCA Albi : 39-6
Toulouse, Clermont, Perpignan… Le calendrier n’a pas épargné Brive depuis le début de la saison. C’était un adversaire moins clinquant qui débarquait en Corrèze ce samedi, Albi. La lanterne rouge a pris toute la frustration briviste d’un coup dans la figure et est repartie d’Amédée Domenech avec une valise (39-6). Les visiteurs ont pourtant fait la meilleure entame, avec vingt bonnes premières minutes (3-6). Mais le club de Patrick Sébastien a logiquement repris l’avantage à la pause (13-6). La domination des Corréziens ne se démentait pas en deuxième mi-temps avec un essai aplati par Agulla dès le retour des vestiaires (20-6). Claassen faisait le trou en aplatissant à son tour à la 55e (27-6). A peine entré en jeu, Spedding en ajoutait un autre (34-6) ! Claassen s’offrait quant à lui un doublé pour clôturer la marque (39-6 score final). Un score finalement assez lourd pour Albi mais assez logique.

Racing-Metro 92-USA Perpignan : 14-18
Belle affiche ce samedi à Colombes. L’ambitieux promu du Racing recevait les champions de France avec notamment Nallet, Chabal, Fillol et Mehrtens. L’USAP récupérait Mermoz, Pérez, Le Corvec et Grandclaude mais l’infirmerie affiche complet. Du coup, le héros de la finale 2009, Porical, débutait pour la première fois de la saison. Mehrtens concrétisait la bonne entame de match des racingmen au pied (6-0). Chavancy concluait quant à lui un beau mouvement collectif (11-0). Dominateurs dans la première demi-heure, les Parisiens souffraient dans les dix dernières minutes de la première mi-temps et l’USAP revenait au score avec un essai de Durand, peut-être entaché d’un en-avant (11-11 à la pause). Temps fort pour les Catalans en début de deuxième période avec un essai transformé de Mermoz (11-18). Malgré une grosse pression et une pénalité, manquée, de Fortassin à quatre minutes de la fin de la partie, les champions de France parvenaient à conserver l’avantage (14-18). Une victoire à l’arraché et un petit coup d’arrêt pour le Racing.

Biarritz-Olympique – Stade Français : 30-22
Le Stade Français est reparti d’Aguilera en vainqueur l’année passée. Cela n’a pas été le cas ce dimanche… Les Parisiens se sont inclinés à Biarritz pour le compte de la cinquième journée (30-22). Une défaite, la troisième du Stade, qui plonge les hommes de Max Guazzini dans la zone de relégation. Dominateur en début de match, le BO, pas plus brillant que Paris depuis le début de la saison, ne parvenait pas à concrétiser au score. Bolakoro se chargeait néanmoins d’inscrire le premier essai de la partie à la 18e (7-3). Oelschig ramenait les siens dans un temps fort (10-9), mais Vahafaulo aplatissait un deuxième essai juste avant la pause (17-9 à la mi-temps). Paris ne parvenait pas à revenir malgré de bonnes dispositions en deuxième période et NGwenya donnait le coup de grâce dans les dix dernières minutes avec un dernier essai (30-15). Le point de bonus offensif ? Il est toutefois passé sous le nez du BO suite à un essai de pénalité parisien à la 84e (30-22, score final). Paris est désormais 13e et avant dernier, tandis que Biarritz remonte à la 7e place.

Clermont – Toulouse : 19-12
Guy Novès, dans son intox habituel, avait plus ou moins susurré que Toulouse ne gagnerait pas à Clermont. Le manager toulousain avait vu juste. Pour la quatrième année de suite, les Rouge et Noir se sont inclinés en Auvergne. Mais non sans avoir combattre. Les Haut-Garonnais ont en fait laissé passer leur chance dans les 20 premières minutes. Si les intentions étaient toulousaines à ce moment-là (60 % d’occupation), le réalisme était clermontois. Fraîchement entré en jeu, Russell concrétisait une action de toute beauté, suite à un lancement en première main rempli de fausses pistes (10-3, 24e). Cet essai, le seul du match, initiait une heure à l’avantage de l’ASM. Privé de ballon, Toulouse commettait de nombreuses fautes, sanctionnées par le pied de James (19-6, 52e). Seul point positif à retenir pour les Rouge et Noir, le point de bonus défensif ramené grâce aux pénalités de Michalak et Elissalde (19-12).

Résumé du match Clermont Auvergne-Stade toulousain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s