France 4, Angleterre 0

Malgré la très grande prestation d'Ugo Monye, les Harlequins n'ont pu contenir les assauts du Stade toulousain

Allez, c’est suffisamment rare pour ne pas être mis en avant ! Donc, j’ose un tel titre. Même si tout ne fut pas aussi rose que le maillot à la Blanche de Castille du Stade Français. Certes, le France-Angleterre par clubs interposés à très largement tourné à l’avantage des clubs français. Mais ce ne fut pas  un long fleuve tranquille pour les clubs hexagonaux, loin de là.

 

Manche I : USAP- Northampton Saints (29-13)

Vendredi soir à Aimé Giral, Les champions de France perpignanais avaient montré la voie à suivre  en s’imposant face aux Saints de Northampton qui avaient pourtant fait forte impression lors de la première journée. Malgré le score plutôt flatteur (29-13), la victoire n’a pas été facile. D’ailleurs les maths sup’ maths spé de l’ovale nous avancent que les chances des catalans d’accéder aux quart-de-finales sont maigres. Faudrait-il encore que le Munster et Northampton aillent gagner à Trévise. Ce qui est loin d’être fait.

 

Manche II : Biarritz Olympique-Gloucester (42-15)

La victoire fut un peu plus « facile » pour les Biarrots face à Gloucester, les Basques inscrivant même le point de bonus offensif. L’Américain Takudzwa Ngwenya a incontestablement été l’homme du match en marquant pas moins de trois essais !

 

Manche III : London Harlequins-Stade toulousain (19-23)

Menés 14 à 0 à la fin de la première mi-temps. Les Occitans sont allés puiser dans leurs ressources pour arracher une magnifique victoire face à des Harlequins qui espéraient bien obtenir leur première victoire de rang de la saison.

 

Manche IV : Bath Rugby-Stade français Paris (27-29)

Malmenés tout le long du match, les Parisiens inscriront à la dernière minute la pénalité de la victoire grâce à un certain Julien Dupuy, celui-là même qui avait été le bourreau de ces mêmes joueurs de Bath en demi-finale de Coupe d’Europe l’an passé.  On retiendra le bon finish des clubs français (Toulouse, Montferrand, et Paris) tous trois auteurs d’une deuxième mi-temps d’exception. Mais, il faut reconnaître que les britanniques n’en sont qu’à leur quatrième journée de championnat, ils manquent probablement encore un peu de fond.

Dupuy célèbre l'incroyable victoire du Stade français sur le Recreation Ground de Bath

 

Les oppositions face aux nations celtes se soldent en revanche par deux défaites. Une très sévère : Brive a pris une véritable raclée face aux champions d’Europe du Leinster(13-36). Une autre pleine de promesse, l’ASM Clermont Auvergne frôla l’exploit, jamais réussi par aucun club en Heineken Cup, d’aller gagner aux Liberty Stadium des Ospreys (25-24). Les Auvergnats, qui ne sont jamais allés plus loin que les quart-de-finales, ont une occasion unique de bien figurer cette année.

 

Challenge Européen.

 

Les clubs français qui avaient quelques peu délaissé le Challenge européen ont retrouvé des couleurs dans cette compétition. La plupart d’entre eux ont même pris les commandes de leur poule. Seul Albi (visiblement plus préoccupé par le championnat que par le Challenge européen) sévèrement battu par les Newcastle Falcons semble perdu pour la qualification. Soulignons la belle performance de Bayonne qui est allé chercher la victoire dans les Hauts-de-Seine face à un Racing qui pourtant été aller chercher un bonus offensif à Londres face aux Wasps, le tour précédent. Il est vrai que l’arrivée des trois meilleurs non-qualifiés de la Heineken Cup donne un peu de piment à cette compétition. Toulon ne s’est donc pas trompé en alignant sa meilleure formation du moment face aux Saracens, leaders invaincus du championnat anglais, et en remportant un match qui n’avait rien  à envier aux matchs de Heineken Cup. Les espagnols qui avaient fait le choix de regrouper les meilleurs joueurs de leur championnat sous la bannière de l’Olympus Madrid sont encore une fois passé à la trappe face à la –pourtant faible- formation des Worcester Warriors. L’équivalent roumain de l’Olympus Madrid, les Bucarest Oaks a en revanche obtenu une belle victoire face à Parme lors de la première journée.

Publicités

Une réflexion au sujet de « France 4, Angleterre 0 »

  1. Je suis très heureux de ces résultats, Ils montrent que les clubs français se sont améliorés par rapport à l’an dernier, que ce soit dans le jeu, mais surtout dans l’approche des matchs de H-Cup. L’arbitrage aussi m’a semblé plus impartial sur l’ensemble de ces deux rencontres. Néanmoins, il faudra veiller à mieux démarrer les rencontres car faire des 1ères mi-temps pourries ne sera pas toujours sans conséquence (Clermont l’a vu à ses dépends). En H-Cup, il n’y a pas de place comme en Championnat pour ce ¼ d’heure d’observation où on joue au ping-pong.
    Toutefois, il convient de rester réaliste en notant que :
    – les clubs anglais et les provinces celtiques n’en sont qu’à leur 5° match à peu près, alors que nous avons commencé il y a plus longtemps. Nos repères collectifs sont donc meilleurs, notre condition physique aussi. En revanche, qu’en sera-t-il en janvier quand nos joueurs commenceront à traîner la langue par terre ?
    – les clubs anglais ont subi nombre de difficultés cette intersaison entre les scandales (Bath, Harlequins) et les départs nombreux pour cause d’argent (Sale, Gloucester). Finalement, seuls Northampton, les London Irish (inexpérimentés tous deux sur la scène européenne) et Leicester (le ST anglais) sont des candidats sérieux aux ¼ cette saison.
    – les clubs français n’ont pas encore affrontés les celtes, hormis Brive qui n’a pas le niveau du Leinster et Clermont qui s’est cassé les dents sur une très bonne équipe des Ospreys.
    Enfin, j’espère bien 3 clubs français en ¼, c’est largement atteignable avec Biarritz, Toulouse et peut-être le Stade Français. Clermont n’a pas dit son dernier mot toutefois, et Perpignan aura quand même fort à faire avec le Munster à Thomond Park. Pour moi, le BO et le ST peuvent aller loin cette saison en H-Cup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s