Mon équipe après France-Samoa.

Depuis 2 ans, Marc Lievremont, Emile N’Tamack et Didier Retière ont fait une large revue d’effectif. Il reste encore deux saisons avant le Mondial 2011, et il faut maintenant confirmer et dégager un XV qui doit acquérir des automatismes et un référentiel commun pour arriver en forme optimale lors de la Coupe du Monde. Pas seulement sur un plan physique (les Français ont toujours su arriver en grande forme lors des mondiaux), mais aussi d’un point de vue tactique, technique et stratégique. La France s’est souvent présentée lors du grand rendez-vous mondial avec plus de doutes que de certitudes.

 

Jouons maintenant au petit jeu des 65 millions de sélectionneurs :

 

Première Ligne : Fabien Barcella et Nicolas Mas au poste de pilier semblent s’imposer. La mêlé contre les Springboks m’a semblé énorme. Les deux joueurs sont dans des clubs habitués au haut-niveau européen et dispose donc d’une expérience nécessaire pour devenir des titulaires indiscutables. Pour ce qui est du poste de talonneur je choisi William Servat, qui prouve avec son retour qu’il s’agit d’un grand champion. Dimitri Szarzewski a lui aussi un profil intéressant et différent de celui de Servat. Ça en fait  pour moi un remplaçant de luxe qui entrerait dans les 20 dernières minutes pour apporter tout son punch dans le jeu. J’insiste toutefois pour dire que Servat semble proposer plus de garantie notamment sur les lancers en touche. 

 

Deuxième ligne : C’est peut être l’un des postes, où les titulaires sont le plus discutables. Mais pour l’instant j’opterai pour un duo Lionel Nallet (certes, un peu en retrait en championnat, mais qui au niveau international continue d’offrir une mobilité rare pour un deuxième ligne) qui reste l’un des leaders du groupe et qui est fort d’une expérience certaine. Romain Millo-Chluski qui semble très complet et grand travailleur de l’ombre complèterait cette deuxième-ligne à la fois complémentaire et presque idéale.

 

Troisième ligne : Là, il y a du monde à la porte. Thierry Dusautoir me semble incontournable. Il n’est pas le joueur le plus spectaculaire, mais c’est un grand guerrier. Un leader respecté. Il est devenu, pour les connaisseurs, la figure emblématique du rugby français moderne. Son rôle de capitaine lui va comme un gant. Ensuite c’est un peu plus difficile. Toutefois Imanol Harinordoquy est lui aussi un autre grand guerrier qui offre certaine garantie en touche et dans le combat. Le basque est aussi un joueur qui sait jouer au ballon et négocier parfaitement un deux contre un. Je pense qu’il est incontournable. Il a l’avantage de pouvoir  jouer en 7 ou en 8, mais en troisième-ligne centre je mettrai plutôt un joueur comme Louis Picamoles. C’est un joueur surpuissant et qui a pris une nouvelle dimension avec la répétition des matchs à haut-niveau (notamment ceux de la Heineken Cup) qu’il a pu faire avec Toulouse. Je pense que la France a un peu trop joué ces dernières années avec des troisième-lignes, certes très mobiles, très joueuses mais qui a souvent eu une certaine difficulté dans le jeu au près. Avec ces trois joueurs je pense avoir un rapport parfait mobilité/puissance.

 

Vous remarquerez que ce pack correspond à celui qui a battu les Springboks, je ne l’ai pas forcément fait exprès mais finalement ça me semble assez logique qu’on renouvelle la confiance à ces joueurs.

 

François Trinh-Duc

Charnière : L’un des postes où j’ai le plus de mal à faire un choix est celui du numéro 9. J’imagine que je ne suis pas le seul dans ce cas là. Pourtant à deux ans du mondial il faut faire un choix. Ellissalde est peut être le meilleur, Parra est un peu en difficulté en club en ce moment pourtant sa partition contre les Samoa fut presque parfaite. Mignoni bien qu’excellent est snobé par notre trio d’entraineurs, et je commence à me demander s’il n’y pas un contentieux entre Lièvremont et Mignoni qui remontrait à l’époque où les deux joueurs faisait parti du groupe France ? C’est juste une hypothèse. Julien Dupuy, lui, faisait parti du groupe qui a battu les All Blacks et les Springboks. Il joue dans un grand club, et il est capable de sortir de grande prestation lors des gros matchs. Il me rappelle un peu Dimitri Yachvili. Si je ne devais en choisir qu’un je pense que j’opterais pour le néo Parisien. En 10, là aussi, il y a du beau monde. Mais ici je doute moins. Trinh-Duc a eu la préférence des entraineurs jusqu’à aujourd’hui et n’a jamais vraiment déçu en bleu.

 

Centres : Pour moi Maxime Mermoz semble incontournable, même si finalement il n’a que très peu joué en bleu. Pourtant ce joueur en plus d’offrir des garanties physique est un joueur très technique et avec un sens du jeu certains. C’est un très grand qui est capable de faire briller les joueurs autour de lui. David Marty ne dira pas le contraire. Ensuite plusieurs joueurs peuvent l’accompagner. Pour moi Mathieu Bastareaud est celui qui aujourd’hui offre le plus de garantie. Yann David qui joue dans le même registre s’approche de plus en plus du joueur Parisien, mais doit confirmer les deux bons matchs effectués avec le XV de France.

 

Benjamin Fall

Trio offensif : Vincent Clerc qui revient petit à petit à son plus haut niveau me conviendrait bien. A l’autre aile j’opterais pour le Bayonnais Benjamin Fall, même s’il n’a pas encore beaucoup d’expérience, il lui reste un an et demi pour acquérir cette expérience. A l’arrière, j’hésite vraiment entre Jérôme Porical et Traille. L’expérience de Damien Traille peut s’avérer un plus. On reproche au catalan de ne pas être un relanceur à l’image de Maxime Médard, pourtant il m’a toujours semblé incisif lors des gros matchs (finale, demi-finale). Mais comme il ne fait pas vraiment parti des plans de Lièvremont dans l’immédiat et qu’il lui manque un peu d’expérience je donnerais ma priorité au joueur Basque dans l’immédiat.

 

 

Ces 15 joueurs constituent une base pour le XV de France, une équipe type, essentiel au bon fonctionnement d’une équipe. Cette équipe peut être partiellement modifiée en fonction de l’état de forme et de l’aspect tactique d’un match de rugby (en fonction de l’adversaire) c’est pourquoi plusieurs joeurs bien que ne faisant pas parti de mon XV type sont des valeurs sures sur lesquelles le groupe bleu pourra s’appuyer :

 

A commencer par Fulgence Ouedraogo, qui n’ jamais déçu en Bleu et qui est doté d’une maturité incroyable pour un joueur de son âge. Peut-être tenons-nous là le grand capitaine de l’ère post-Dusautoir. Sébastien Chabal a l’avantage d’être polyvalent, il est doté d’une puissance phénoménale et incontournable en équipe de France. Son match contre les Samoa et celui contre l’Afrique du Sud me laisse penser qu’il est encore en train de progresser. Dimitri Szarzewski  est lui aussi d’une grande utilité sur le banc de touche. Idem pour les Toulousains Yann David et Maxime Médard qui tous deux peuvent apporter un plus à cette équipe de France.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Mon équipe après France-Samoa. »

  1. Certes, ton équipe est sans doute la meilleure. Cependant, j’ai qq craintes pour le match à venir face aux Blacks parce que l’on perd là des joueurs clés tous les jours !! En 3 matchs, on a perdu Harinordoquy, Picamoles, Mermoz, Fall, sans compter les forfaits d’avant tournée avec Burban et Ducalcon. Et Jauzion est encore incertain pour le match à venir !! Du coup, l’équipe alignée aura fière allure mais la paire de centres sera moins talentueuse (Marty est moins bon que Mermoz ou David et la paire Traille-Marty n’est pas très complémentaire) et le cinq de devant devra être solide car la 3ème ligne Dusautoir-Ouedraogo-Bonnaire n’a pas la puissance nécessaire pour tenir si elle est oppressée.
    Cela me donne l’occasion de pousser un coup de gueule : le rugby à XV devient vraiment n’importe quoi !! Du délire absolu, bientôt ce sera du « foot américain » joué par des abrutis qui ne portent pas de protection. Les impacts deviennent trop violents, les tendons sont mis à trop rude épreuve, les petits gabarits deviennent interdits à certains postes (ex : Elissalde en 10 détruit par Masoe). Je n’aime pas ce que devient ce sport, car tout le monde n’a pas la possibilité de se greffer la masse musculaire de Chabal ou Tuilagi. Il faut que l’IRB légifère pour le rugby mondial afin de calmer les ardeurs des maniaques des kilos et de la vitesse d’impact. Ce problème est bien plus grave que les règles du jeu lui-même (qu’est-ce qu’on s’en fout de savoir si le poteau de touche compte ou pas), il s’agit là de santé, de ne pas faire des gueules cassées du rugby à 40 ans. Il s’agit même d’un problème pour l’avenir du rugby à XV, qui pourrait bientôt se retrouver « coincé » entre 3 sports vers lesquels les différents fans du rugby à 15 se tourneraient : rugby à 7 pour les amoureux du jeu, rugby à 13 pour ceux qui veulent un peu plus de combat, et foot américain pour les amoureux d’impact.
    Rapide tour d’horizon limité aux internationaux, des joueurs blessés cet automne : Mortlock, Barnes, Sharpe, Muliaina, Williams, Kaino, Kahui, Spies, Smith, 2-3 gallois, les 2/3 du XV de la Rose mis à part Wilkinson !, Taylor, Hernandez, Contepomi, Leguizamon, Bosch, Ducalcon, Burban, Harinordoquy, Picamoles, Mermoz, Fall, Beauxis,… et j’en oublie sûrement. ZN’Y a pas comme un problème ? Normalement, ma liste devrait être réduite de 3/4.

  2. Sujet interessant que celui développé par « Castaignède, le joueur »… pour ma part, je pense qu’il faut vivre avec son temps, le gabarit du rugbyman devient très stéréotypé… et on peut voir des scènes de plus en plus insolites (Bastareaud en 8, etc.)… je ne suis pas sûr que le rugby, sport spectacle, y perd.

    Sinon, ci-dessous, la compo pour samedi:
    15 Traille ; 14 Médard, 13 Marty, 12 Jauzion, 11 Clerc ; 10 Trinh Duc, 9 Dupuy ; 7 Ouedraogo, 8 Bonnaire, 6 Dusautoir (cap.) ; 5 Millo-Chlusky, 4 Chabal ; 3 Marconnet, 2 Servat, 1 Barcella.

    Remplaçants : 16 Szarzewski, 17 Mas, 18 Nallet, 19 Puricelli, 20 Parra, 21 David, 22 Heymans. 23e : Domingo

    D’emblé on remarque que les prévisions de « L’Equipe » était mauvaise : Lievremont tient sa ligne de conduite: Plus que jamais Trinh-duc est son 10 (et probablement beauxis son remplaçant) ce qui offre une place à Traille le polyvalent en 15 (pour assurer le déplacement au pied) … on regrettera tout de même une perte de vitesse à l’arrière et un manque de créativité dans les relances… ce qui m’inquiéte c’est que c’est justement comme ça qu’on a battu les blacks (à chaque fois)… là ou il nous fait nul doute qu’il fallait de l’impact avec les sud-afs il nous faudra de la vitesse face aux blacks… bref à voir. Quoi qu’il en soit on ne peut que se réjouir que Lievremont ne fasse pas la girouette et ait des vraies convictions, contrairement à son predecesseur.

  3. Il me semble que ce sont deux choses bien distinctes. L’évolution du rugby a fait que les joueurs sont aujourd’hui plus lourds, plus musclés. De ce côté-là je serais tenté d’avoir une conclusion proche de celle de Joanni, il faut savoir vivre avec son temps.

    En revanche, là où je rejoins Castaignède est sur le fait qu’il y a un vrai problème qui met en danger la santé d’êtres humains et il s’agit donc d’un problème très graves. Mais le diagnostique mettrait plus en cause la répétition des matchs et la longueur de la saison, plus que l’évolution de la morphologie du joueur. Je pense que la France n’avait comme référence de sport professionnel que le fonctionnement du football avec des clubs, or ce système s’il est adapté à des sports avec des effectifs réduits (Volley, hand, basket) et qui peuvent joueur deux fois par semaine me semble peut adéquat pour le rugby dont les effectifs sont trois plus garnis et ne pouvant jouer qu’un match par semaine. Je l’ai déjà dit, répété et à mon avis il faudra qu’un jour la France passe par là, la solution pour moi passe par un système de franchises : En gros, Moins de matchs, plus de gros matchs. Un peu à la manière du Super 14. L’idéal serait d’arriver à un total de 20 à 25 matchs par saison pour les internationaux avec de vraies plages de repos.

  4. – Pour le 15 de départ, effectivement Traille en 15 ce n’est pas l’assurance de la vitesse, mais bon, ce n’est pas non plus un escargot et son rôle de papa de la ligne de 3/4 est essentiel. Mais je préfèrerais dans l’absolu une paire de centres Traille-Mermoz, avec Médard ou Porical en 15. La 2° ligne Chabal-Millo Chlusky me semble intéressante car complémentaire.
    – Pour Trinh-Duc, il est effectivement le n°1 au poste d’ouvreur. Cependant, est-ce que Beauxis est forcément le n°2? J’en suis moins sûr. Le staff semble préférer n’avoir qu’un ouvreur de métier dans ses 22 (Beauxis n’était pas remplaçant cet été quand T-D jouait face aux All Blacks) et compte sur la polyvalence de Traille en 10. Le n°2 au poste d’ouvreur reste encore flou: Beauxis a un jeu offensif faible; Michalak souffle le chaud et le froid, c’est génie ou cagade mais depuis son retour à Toulouse c’est surtout cagade (il doit absolument changer de club, le courant ne passe plus au ST); Boyet est très complet mais est toujours blessé au moment des sélections et son âge ne plaide pas en sa faveur; Skrela a du mal à gérer le jeu de son équipe et subit bcp la pression; Traille et Baby ne sont pas des spécialistes du poste.
    – Pour revenir sur la santé des joueurs, certes le calendrier blindé n’aide pas à la récupération des joueurs, mais ce qui est notable ces derniers temps, c’est que les sudistes, moins sollicités, ont aussi des blessés sévèrement touchés, ce qu’ils n’avaient pas auparavant. Le calendrier n’est donc pas le seul responsable. Quant à mettre en place un système de franchise, je pense que ce sera difficile car contrairement aux celtes, nos clubs sont viables économiquement et je vois mal les Lorenzetti, Bouscatel et autres aller dans l’intérêt du XV de France, alors que ce sont leurs clubs à eux, leurs sous à eux et que les joueurs sont payés par eux, pas par la FFR qui n’a même pas de sous pour se construire son stade. Le système de franchise marche quand un bon championnat de clubs ne peut pas être monté. Mais là c’est pas le cas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s