Ça plane pour Mermoz !

Maxime Mermoz, Oscar d'or 2009

Le Blogue de Mister Rugby tient à souhaiter toutes ses félicitations à Maxime Mermoz qui remporte l’Oscar d’or Midi-Olympique et est ainsi sacré de manière officieuse meilleur joueur français de l’année. Le jeune centre qui a complètement lancé sa carrière en arrivant en Catalogne devance même le capitaine du XV de France, Thierry Dusautoir, et succède ainsi à l’Argentin Juan-Martín Hernandez. Le staff de l’USAP, composé de Jacques Brunel, Bernard Goutta et Franck Azéma, remporte l’Oscar du meilleur entraîneur.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Ça plane pour Mermoz ! »

  1. Mermoz a vraiment tout pour devenir le fer de lance de l’attaque des bleus, que ce soit en 12 « créateur d’espaces » pour un 2nd centre physique comme David, Fritz, Marty ou Bastareaud. Mais il peut aussi évoluer en 13 comme « dévoreur d’espace » après que son 1er centre ait créé le trou et là il peut être associé à Jauzion ou Traille. A terme (environ 4 ans), je le vois même devenir un potentiel ouvreur si il améliore son jeu au pied, car en ce qui concerne l’attaque de ligne et la défense, il est au top. Son seul « point faible » est ses petits physiques récurrents qui l’empêchent de s’installer en EDF dans la durée depuis le Tournoi 2009, car il se fait toujours une petite déchirure par-çi, une élongation par là. Ca peut être problématique d’avoir un joueur qui ne fait qu’un match sur trois car on hésite à en faire un homme de base après. Parfois, il faut mieux se faire une bonne vieille fracture, être absent 6 mois et revenir en forme, plutôt que d’accumuler les petits pépins qui vous empêchent d’être régulier. Mais pour le moment, rien de cela ne semble s’annoncer.

  2. Il y avait d’autres très bons joueurs qui auraient aussi mérité cet Oscar, je pense bien sûr à Thierry Dusautoir, mais je pense que cet Oscar vient aussi récompensé la formidable saison de l’USAP. Le club catalan n’a pas hésité à lancer un jeune qui ne jouait qu’en réserve et qui n’intéressait même pas le Stade Toulousain l’année dernière. Je pense que les Toulousains doivent s’en mordre les doigts.
    Pour l’analyse de Castaignède, j’approuve à 200%, Maxime Mermoz me rappelle un joueur comme Tana Umaga, capable de jouer de manière physique dans la défense et de jouer en fin technicien devant et dans la défense. Il a de superbes appuis et une technique exceptionnelle pour un mec de son gabarit. Je crois qu’il a énormément manquer aux Français samedi dernier. Je suis certains qu’avec une paire Mermoz-Bastareaud on aurait proposer plus de solutions offensives.

  3. Personne ne contestera le fait que M.Mermoz est un excellent centre. Mais je trouve cela un peu bête de dire ‘Meilleur joueur français’. Maxime aurait-il fait la même saison si son pacte s’était fait plié sur chaque mêlé ? Remarquez aussi que l’Oscar récompense pratiquement toujours des 3/4.

  4. C’est sûr qu’une paire complémentaire comme Mermoz-David ou Bastareaud ou Fritz aurait été plus efficace, mais encore faut-il que l’ouvreur soit au niveau et sache bien faire jouer ses centres. Or T-D manque de métier pour cela, car comme le disait je ne sais plus quel journaliste sportif après le match face aux néo-zed: « T-D ne peut pas être un chef d’orchestre car il n’a pas fini d’apprendre son solfège ». Pour moi, les 2 ouvreurs les plus complets sont Skrela et Boyet, avantage à Skrela pour l’expérience. Autrement, il faut faire confiance à Michalak, toujours inspiré mais pas toujours compris par ses 3/4. Je verrais bien une ligne d’attaque Skrela-Mermoz-Fritz.

  5. Amplement mérité pour Mermoz… bien que je reste d’accord avec Polo. En rugby à 15 les distinctions individuelle m’ont toujours beaucoup étonné.

  6. Disons que Mermoz est récompensé car il fait partie de ceux qui fructifie le mieux le travail de ses avants et ça c’est pas banal. Encore moins banal quand en 1 an, tu as aussi permis à tes collègues 3/4 (Marty notamment) de passer de « coffre à ballons réputé » à centre international!!

  7. … ca c’est méchant castaignède le joueur… MArty était international avant l’arrivé de Mermoz… la preuve il a fait parti de la sélection du Mondiale 2007… poussant hors des 30 Castaignéde, le joueur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s