De la puissance… et après ?

Mathieu Bastareaud avec deux essais a plutôt bien réussi son retour !

L’homme du match
Mathieu Bastareaud. Et de loin. Attendu au tournant pour son retour en Bleu après l’affaire de la table basse, le trois quarts centre du XV de France a frappé fort d’emblée en marquant ses deux premiers essais sous le maillot bleu. Deux fois, superbement lancés, d’abord sur l’aile droite et ensuite sur la gauche. Sur cette dernière action, il a consommé deux défenseurs sur une feinte de passe pour Clément Poitrenaud avant d’aplatir ses 114kg en terre promise. Il fut remplacé par David Marty (71e). A noter également l’énorme prestation de Thomas Domingo, suppléant de Fabien Barcella au poste de pilier gauche.

La mauvaise nouvelle
On connaissait la poisse de Jean-Baptiste Elissalde, on apprend à connaître celle d’Aurélien Rougerie, qui a pris deux tampons coup sur coup en début de match. Il a d’abord fait signe à son staff qu’il voulait rester sur la pelouse. Mais la douleur était trop forte (il s’est fait «électrifier»), Vincent Clerc le remplacera sur son aile gauche après… trois minutes de jeu !

La satisfaction
La conquête. La touche française a su répondre grâce aux excellents lancers de Servat, le premier capté de manière impeccable par Ouedraogo. Plus globalement, les avants tricolores ont mis au supplice la première ligne écossaise et ce, dès l’entame de match. Des joueurs comme Harinordoquy, Domingo Papé ont été très présents au combat. La densité physique de Bastareaud a également pesé au milieu du terrain. Il a ftoutefois afllu attendre l’heure de jeu pour voir la première touche écossaise grattée par les Bleus.

Le jeu proposé
Les Français se sont nourris de ballons de récupération sans faire le jeu (29 passes pour les Bleus contre 53 après 20 minutes de jeu) et ont scoré  grâce à des contres bien sentis (Trinh-Duc, Bastareaud, Ouedraogo). A la pause, il n’en fallait pas plus pour mettre à mal une équipe écossaise ambitieuse (6-15), joueuse mais limitée sur les plans de la tactique et de la puissance. Les initiatives ont été plus remarquables en seconde période avec une réelle volonté d’enfoncer le clou mais avec peu de jeu au large, l’entonnoir étant privilégié par les avants (9-18.

La prestation de la charnière
Belle orientation de l’axe 9-10 sur le premier essai mais peu de jeu au pied d’occupation, la physionomie du match n’y prêtant pas forcément (score pris très tôt par les Bleus). Individuellement, François Trinh-Duc était à deux doigts d’inscrire le deuxième essai de la rencontre le long de la touche sur un contre après un joli dribbling mais il se fait plaquer à quelques centimètres de la ligne d’en but.

Morgan Parra a quelquefois eu du mal à expulser rapidement les ballons et s’est ainsi exposé à des dangers au ras (début du match et début de seconde période). Buteur intermittent du XV de France (à Clermont, c’est Brock James qui bute), l’ancien n°9 de Bourgoin avait mal entamé sa partie face aux poteaux en dévissant sa première tentative (à cause d’un vent latéral). Mais il s’est bien rattrapé par la suite pour finir à un total de 3/5. Il fut remplacé par Frédéric Michalak (71e).

La déception
Benjamin Fall. Sans doute impressionné par l’enceinte mythique de Murrayfield, l’ailier bayonnais a manqué de mordant en phase défensive pour faire face à Sean Lamont. Il a donné l’impression de trop l’attendre et de ne pas savoir comment gérer son cas. En attaque, il a semblé disponible mais n’a été guère sollicité par ses coéquipiers en bout de ligne. Scène surprenante, en deuxième période, il est allé aplatir alors qu’il avait entendu le coup de sifflet de l’arbitre, ce qui lui a valu les huées du public écossais !

Source : le 10 sport

Publicités

8 réflexions au sujet de « De la puissance… et après ? »

  1. Une mêlée toujours puissante malgré les absences de 3 joueurs importants.
    Des avants très costauds certes, mais toujours largement en-deça dans les rucks malgré leur gros physique. Or les rucks sont peut être encore plus importants que la mêlée dans le rugby moderne. C’est là d’où viennent aujourd’hui les meilleurs ballons d’attaque, bien plus que des mêlées. Il faut absolument améliorer ça sous peine de se faire châtier par l’Irlande et l’Angleterre.
    Un 9 talentueux à Clermont, bon buteur (3/5 dans des positions difficiles) mais trop lent dans ses sorties de ballons et dans ses passes.
    Un 10 bon dans l’attaque de la ligne, en progrès dans son jeu au pied même si imparfait, mais on voit de l’amélioration. Pour peu que le Tournoi se passe bien et on aura je pense notre 10 incontestable. Il doit encore améliorer la communication avec ses centres, là c’est un peu olé-olé.
    Un bon Bastareaud qui affiche son visage Stade Français où il s’améliore tous les jours.
    Un Fall timide ou trop faible à ce niveau?
    Un Poitrenaud de grande classe.

  2. Je dirais quand même que la France est devenue une référence en matière de jeu musclé. Et encore les entraîneurs ont choisi d’aligner une troisième lignes « légère ». Fini, le temps où les sudistes nous marchaient dessus comme de vulgaire paillassons ! Pour moi, le problème se situe encore au niveau du triangle offensif, où on manque cruellement de vitesse. La France n’a pas de Habana, Rokocoko, Ngwenya, Mourie… Je ne vois qu’Andreu ou Candelon qui font parti des vrais rapides.

  3. Rougerie c’est un rapide. Clerc revient bien et Palisson est un des 3/4 les plus rapides du top14, toutes nationalités confondues. S’il est bien servi samedi, il va faire mal ce bâton de dynamite. Et Médard n’est même pas pris!! Nan, le problème vient du fait que la charnière n’alterne pas forcément bien le jeu. Le 9 et le 10 sont bons techniquement mais ne servent pas dans les meilleures conditions leurs 3/4.

  4. Je ne suis pas aussi sûr que toi, j’ai vu en Hcup Mourie, blessé, mettre 10 mètres à Médard. Heymans était un rapide, mais je pense qu’il a un peu perdu. Clerc, lui semblait légèrement moins rapide, mais plus électrique, avec deux superbes appuis, malheureusement depuis qu’il a eu une rupture des ligaments croisés, il n’est jamais vraiment revenu à son meilleur niveau, j’espère qu’il y reviendra, mais pour l’instant ce n’est pas vraiment le cas.

  5. Il y a Donguy, Planté aussi qui revient bien, Andreu qui est à suivre. Et Rougerie est extrêmement rapide, que ce soit en 13 ou à l’aile.

  6. J’aimerais être aussi optimiste que toi. Donguy me semble intéressant, même chose pour Andreu. Personnellement, celui qui pourrait apporter le plus de vitesse pour moi reste Candelon, qui en plus de sa vitesse possède de la bouteille, il me rappelle un peu Christophe Dominici. Et puis comme, j’aime bien la complémentarité je proposerais Fall de l’autre côté. Je sais qu’il n’a pas fait un grand match, mais ça reste un formidable espoir à ce poste.

  7. Devant conquérant en gros sur l’ensemble du match, je regrette cependant l’incapacité à avancer pour aller à dame avec des avants que nous disons puissants. Sudafs’, blacks et autres wallabies voire anglais, gallois et irlandais sont capables de le faire. Derrière, je pense que le 10 doit encore progresser mais je crois néanmoins qu’il est sur la bonne voie. La communication avec les centres doit s’améliorer également mais c’est normal, je pense qu’ils n’ont pas jouer beaucoup ensemble. La paire de centres doit aussi plus communiquer à mon avis. Dommage pour Rougerie, je pense qu’il peut apporter un plus. Clerc très bon et va continuer à progresser, Poitrenaud également très bon même si j’espère qu’il aura plus l’occasion de montrer ses cannes contre les Irlandais. Fall forcément un peu déçu, doit plus s’impliquer dans le jeu je pense (humblement). Certainement que cela viendra avec le temps aussi.

  8. D’accord avec Paul, il y a eu trop de dechet entre le 10 et le 12, et également entre le 12 et le 13, je pense qu’il faut mettre ça sur le compte du manque d’automatisme. Malheureusement, si on ne fait rien ça sera toujours le même problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s