Six Nations: France pour un Grand Chelem, Irlande en course, Angleterre hors-jeu

Pour sa première titularisation en équipe de France, Marc Andreu a signé un essai. (AFP/LIONEL BONAVENTURE.)

PARIS — Le XV de France, vainqueur (46-20) de l’Italie dimanche lors de la 4e journée du Tournoi des six nations, tentera de réaliser le neuvième Grand Chelem de son histoire samedi contre l’Angleterre, tandis que l’Irlande est toujours en course pour le titre après son succès contre Galles.

Les Français, seuls encore en lice pour réaliser le Grand Chelem, occupent la tête du classement (8 pts) après cette quatrième victoire, devant l’Irlande (6 pts), tenant du titre et vainqueur du pays de Galles (27-12) samedi à Dublin. Les Irlandais, qui recevront l’Ecosse, tenteront également de remporter la Triple Couronne.

La victoire française prive l’Angleterre (5 pts), tenue en échec (15-15) en Ecosse samedi, de toute possibilité de victoire finale dans le Tournoi pour la septième année consécutive après leur dernier titre en 2003.

Les Français n’ont fait aucun détail contre une faible équipe italienne en inscrivant six essais. Ils menaient 22 à 3 à la pause après un essai d’Imanol Harinordoquy et un doublé de David Marty. Le demi de mêlée Morgan Parra assurait deux des trois transformations plus une pénalité, contre une pénalité pour l’ailier italien Mirco Bergamasco.

Après la reprise, l’ailier Marc Andreu et le 3e ligne Alexandre Lapandry inscrivaient chacun leur premier essai international, plus un essai de Yannick Jauzion avant la réaction italienne traduite par deux essais de Carlo Del Fava et Pablo Canavosio.

Samedi, l’Irlande avait confirmé de belle manière sa victoire en Angleterre en disposant aisément d’une équipe galloise très décevante, qui a subi sa troisième défaite en quatre journées.

Loin du niveau qui les avait amenés au Grand Chelem en 2008, les Gallois, déjà battus en Angleterre et contre la France, n’ont plus que la réception de l’Italie samedi prochain à Cardiff pour relever la tête.

Pour la centième sélection du capitaine Brian O’Driscoll, l’Irlande s’est appuyée sur une solide conquête et sur l’apathie désormais traditionnelle du XV du Poireau en première période.

L’ailier Keith Earls a inscrit un doublé et le demi de mêlée Thomas O’Leary, excellent tout au long de la rencontre, a profité à la demi-heure de jeu de l’exclusion temporaire de l’arrière gallois Lee Byrne pour y aller de son essai.

L’ouvreur Jonathan Sexton, guère en réussite, a inscrit deux pénalités et un drop tandis que son homologue gallois inscrivait les douze points de son équipe sur pénalité.

L’Ecosse aura au moins évité la cuillère de bois avec son match nul contre l' »Auld Enemy » anglais. Mais le XV du Chardon pourra regretter longtemps les deux pénalités écrasées sur le poteau de son ouvreur Dan Parks, par ailleurs auteur des quinze points de son équipe (quatre pénalités, un drop).

L’Angleterre, elle, a dû se contenter de cinq pénalités de Jonny Wilkinson et Toby Flood. Ce dernier a manqué la pénalité de la gagne à trois minutes de la fin, avant de se faire contrer sur une ultime tentative de drop.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Six Nations: France pour un Grand Chelem, Irlande en course, Angleterre hors-jeu »

  1. Je suis un peu surpris par le fait qu’il reconduise exactement les mêmes joueurs de l’Italie contre l’Angleterre, et même si cela peut se comprendre. Je m’explique, je ne pense pas que laisser Andreux soit la meilleure des solutions, Vincent Clerc a plus d’expérience, plus de recul et je pense également qu’il a plus de mérite pour conclure le tournoi vers peut être un grand chelem. Andreux n’a que 2 sélections, j’ai peur qu’il craque niveau mental et qu’il passe complètement à côté de son match contre les anglais. Qu’en pensez vous?

  2. Bof, Dominici a bien loupé totalement son match face aux All Blacks en novembre 2006… Donc l’expérience qui aiderait à ne pas avoir les chocottes?? Andreu semble avoir les coui**es bien accrochées. Je me ferais plus de souci pour Malzieu par exemple qui me semble plus fragile et plus enclin à se mettre la tête sous le billot au moindre coup de vent.
    Changer quelqu’un dans ce groupe mais qui?
    Ouedraogo, Millo-Chlusky, Papé, Michalak, Elissalde sont blessés.
    Mas sera titulaire, dès lors Ducalcon ne s’impose pas. La troisième ligne est en très grande force et on a vu l’an dernier que répondre par le physique face aux anglais n’était pas le meilleur choix. Les ailiers pètent la forme.
    Seul un ouvreur/centre remplaçant aurait eu sa place car Parra en 10, autant offensivement je veux bien, autant défensivement il a pris cher hier. Mais Traille est juste revenu et cela aurait été un camouflet pour Estebañez, certes inexpérimenté, mais néanmoins retenu dans les 30 en février. Et cela aurait obligé à éjecter Marty ou Bastareaud, qui n’ont pas démérité loin de là. Je préfèrerais que ce soit Jauzion qui dépanne en 10.

  3. Ben nous ne sommes pas d’accord, je pense que Malzieu est plus sur que Andreu pour cet échéance là. Après, je ne pensais pas faire plus de changement que ça, seulement aux ailes. Palisson me semble un peu juste aussi fasse aux anglais. Disons que j’ai pas envie que l’EDF se fasse bouffer physiquement derrière fasse aux anglais. Je ne dis pas que j’ai raison. Sinon je suis d’accord pour Jauzion en tant que 10 de substitution.

  4. Cette fois-ci, les français ont joué et bien joué. Pour moi Lièvremont, a eu la même analyse que j’avais faite il y a quelques semaines sur ce blogue (et que bcp ont fait) : il manquait de la vitesse dans notre trio offensif. J’avais proposé Candelon, Lièvremont nous a sorti Andreu, que je suis depuis son premier match en Top 14 Orange, il y a deux ans face à Clermont et où il avait crevé l’écran. En revanche je partage l’analyse de Paul Brousse : J’ai un peu peur que nos ailiers de face pas le poids face aux bombes anglaises. Je suis un partisan de l’école Berbizier qui cherche toujours l’équilibre et un bon rapport force/vitesse. Je pense que compte tenu des matchs du Top 14 que j’ai vus, j’opterais pour une paire Fall-Candelon par exemple. Il m’a semblé que sur les ballons haut, nous étions un peu léger au niveau des ailes ce week-end, et Wilkinson se ferait un plaisir de bombarder nos ailiers de poches de ballons haut. Avec Fall, cette option n’existerait plus.

    J’espère que Lièvremont compte toujours sur un garçon tel que Maxime Mermoz qui a encore fait une forte impression face à Biarritz ce week-end. Pour moi, il est de la race des grands attaquants comme l’étaient Castaignède, ou Philippe Sella. Et il peut apporter ce plus dans le jeu de mouvement.

    Pour terminer, je félicite le XV de France, qui a fourni une grosse prestation face aux Italiens. Il ne faut pas oublier que les Italiens ont résisté face aux Anglais, et face aux Blacks. Je crois que lorsqu’il joue les Italiens les français jouent sans complexes, sûrs de leur supériorité, certains qu’ils trouveront des solution en envoyant du jeu : du coup les Français deviennent irrésistibles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s