Paris qui rit, Paris qui pleure

C’est officiel ! Le Racing est devenu le plus grand club d’Ile-de-France. Le Stade français, lui, a pris l’eau chez le champion perpignanais et se retrouve dans la deuxième moitié du tableau ! Toulouse n’est encore que 5ème et semble à avoir du mal à revenir sur les leaders. Incroyable Top 14 !

Chabal retrouve Thompson, les racingmen remportent un match capital

Racing-Métro – Brive : 25-18
Le Racing peut souffler. Après deux défaites de suite et les doutes qui vont avec, les hommes de Pierre Berbizier ont rectifié le tir face à Brive, au terme d’un match d’une grande intensité. Une rencontre qu’il fallait absolument gagner pour écarter les Brivistes, également en course pour la sixième place, synonyme de barrages. L’essentiel est fait pour les Ciel et Blanc, tout heureux de retrouver Sébastien Chabal et Lionel Nallet, encore une fois très présents et précieux à Colombes avec notamment un essai à la clé pour le troisième ligne (44e). Malgré une entame de match timide, les Racingmen ont su se retrousser les manches et envoyer du jeu avec des ailiers en jambes à l’image de Bobo et Saubade. En face, Brive ne lâchait rien et aurait même pu revenir en fin de match après un contre lancé par Alexis Palisson, omniprésent cet après-midi, resté sans suite. «On mérite notre victoire, avoue Sébastien Chabal. Si on garde cet état d’esprit on peut faire quelque chose

Perpignan – Stade Français : 44-23
20 minutes. Voilà le temps qu’a tenu le Stade Français sur la pelouse d’Aimé-Giral. Comme souvent cette saison, les coéquipiers de Mathieu Bastareaud ont ensuite sombré en encaissant sept essais face à des Catalans remontés. Emmenée par le duo Marty-Mermoz, en pleine forme ce samedi après-midi, avec notamment un essai du premier cité, l’USAP n’a laissé aucune chance à des Parisiens complètement asphyxiés sur chaque prise d’intervalle (44-23). Bonus offensif en poche, invincibilité préservée à domicile et lancements de jeu bien travaillés, le bilan est parfait pour les hommes de Jacques Brunel alors que Paris continue de couler en silence…

Clermont – Montpellier :41-3
Clermont a mis du temps à se débrider, mais l’essentiel est là. La victoire, avec le bonus offensif, acquise face à une équipe héraultaise privée de nombreux titulaires est au rendez-vous et permet aux hommes de Vern Cotter de rester en course pour les demi-finales. L’issue du match s’est jouée après la pause avec des Auvergnats incisifs et dominateurs dès que le rythme s’accélérait. La preuve avec les cinq essais de l’ASM inscrits par Floch (44e), Zirakashvili (61e), James (70e), Vermeulen (75e) et Cabello (80e) lors de la deuxième mi-temps. Une défaite qui fait mal aux Montpelliérains, de nouveau en position de relégables et qui vont jouer une partie de leur avenir contre Albi la semaine prochaine.

Albi – Montauban : 12-26
Albi condamné à la Pro D2, l’objectif était clair pour les Montalbanais, obligés de ramener du Stadium un succès indispensable en vue du maintien. La mission est accomplie pour Montauban qui fait la belle affaire du week-end en bas de tableau en s’imposant facilement sur le terrain de la lanterne rouge (26-12). Sérieux et appliqués, les hommes de Marc Raynaud peuvent simplement regretter l’absence du point de bonus offensif, la faute à des Albigeois qui ont joué pour l’honneur et avec leur orgueil, à l’image de l’essai de Vincent Clément en deuxième période (26-5, 54e). Mais Montauban était plus fort et laisse la 13e place, synonyme de Pro D2, à Montpellier, étrillé à Clermont.

Castres – Bayonne : 26-10
Logiquement victorieux de Bayonne samedi après-midi (26-10), le leader castrais a rempli sa mission. Avant d’entamer un programme assez copieux (ndlr : réception de Perpignan et deux déplacements à Clermont et Toulouse), les Tarnais restent plus que jamais en course pour les demi-finales. L’affaire a pourtant mis du temps à se décanter. Tenus en échec à la pause (10-10) face à des Basques accrocheurs et désireux de grappiller le moindre point à Pierre-Antoine, les coéquipiers de Marc Andreu ont finalement forcé la décision grâce à un essai de Tekori (20-10, 58e) et la botte de leur régulateur, Romain Teulet, auteur de trois pénalités importantes en deuxième période. Un succès logique pour les Tarnais qui doivent maintenant se tourner vers trois rendez-vous importants dans la course aux deux premières places…

Résultats de la 23e journée:
Vendredi 26 mars
Bourgoin – Toulon 9-13

Samedi 27 mars
Racing – Brive 25-18
Perpignan – Stade Français 44-23
Castres – Bayonne 21-10
Albi – Montauban 12-26
Clermont – Montpellier 41-3
Biarritz – Toulouse  : 26-10

Source : Sport24.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s