Toulon, l’épouvantail qui irrite la Nouvelle-Zélande !

Tana Umaga, clé de voute de la connexion Black au RCT

Il semblerait que depuis la qualification de Toulon pour les demi-finales et la possibilité pour Toulon de gagner le Brennus, certains spécialistes du rugby en Nouvelle-Zélande se mettent à flipper sérieusement, quitte à en devenir presque outrancier et caricatural.

En effet, dans l’article ci-dessous de l’éditorialiste néo-zélandais Gregor Paul sur le site New Zealand Herald, le fait que Toulon soit un candidat sérieux au Brennus depuis leur qualification pour les demi-finales a augmenté la pression sur le rugby nz, d’autant plus que la Fédération nz (NZRU) vient d’annoncer cette semaine des pertes de 15,9 million de dollars nz.
Ce qui est surprenant dans cet article, c’est sa grande agressivité, son côté plutôt caricatural sur certains points (avec même quelques erreurs !). Toulon est vraiment devenu le grand méchant loup en NZ !

Pour l’éditorialiste, « la conquête du Brennus par Toulon ferait bien plus que de satisfaire l’ego de son propriétaire mégariche MB. Il signifierait la victoire de certaines valeurs (celles du carnet de chèques) que peu de personnes pensaient voir arriver avec succès dans le rugby et qui conduiront en fin de compte à encore plus d’offres ridicules aux meilleures joueurs nz. »
Et de rappeler la signature de Carl Hayman à Toulon pour un contrat mirlifique de 1,5 million de dollars nz, SBW scruté de plus en plus par les coachs des All Blacks et à propos duquel MB déclare qu’il a 99% de chances de re-signer à Toulon.

Pour l’éditorialiste, « Toulon a considéré la NZ comme un supermarché où le club pouvait se promener, faire ses emplettes et remplir son caddy selon sa volonté, et acheter des articles qui n’étaient même pas en vente. »
Il rappelle le venue de Jerry Collins en 2008, Mils Muliaina qui a été à 2 doigts de signer à Toulon l’année dernière et bien sûr l’épisode Carter.
« L’année prochaine, lorsque les principaux joueurs clés des All Blacks seront en fin de contrat et devront choisir la suite de leur carrière après la Coupe du Monde, Toulon sera en frénésie d’achat. Ils essaieront d’acheter tout le monde et avec l’argent dont ils disposent et désormais la perspective de la justification que les titres peuvent être achetés, ils apprécieront fort probablement une virée de shopping réussie. »

L’éditorialiste rappelle les déclarations de Laporte en 2008 concernant le manque d’identité de l’équipe actuelle de Toulon et le manque de joueurs français dans l’effectif.
« Mais Boudjellal ne s’embarasse pas de sentimentalisme ou de l’héritage du club, particulièrement s’il peut prouver qu’une équipe constituée d’individus disparates peut gagner des titres. Il a les poches suffisamment profondes pour dépenser plus que le marché. Ce qu’il veut, il l’obtient et ce n’est guère étonnant si Toulon n’est aimé de personne à part les agents. La Fédération nz est consciente que le marché des joueurs est mondial et que, inévitablement, avec des ressources limitées et un dollar bas, elle va perdre des joueurs de talent. Mais ce qui l’irrite et la fait même enrager, ce sont les offres irréalistes qui viennent de Toulon, qui non seulement privent la Nouvelle-Zélande de talents, mais aussi sapent la philosophie promue ici, à savoir que personne n’est plus grand que l’équipe. »
« Bien qu’elle ne puisse jamais le dire si explicitement, la NZRU aurait aimé voir Toulon enfoncé cette année. La relégation aurait été le résultat idéal, de préférence pour voir Boudjellal se précipiter à la recherche de produits alternatifs flattant sa vanité. Au lieu de cela, Toulon est maintenant plein d’assurance pour chasser encore plus de mercenaires, convaincu que les équipes de rugby n’ont pas besoin d’être une bande de frères. Dans le monde de Boudjellal, l’argent peut acheter des yachts, de jolies maisons et maintenant, il semble, le succès en rugby. »

Source : New Zealand Herald (VO)

Article et traduction d’Isabelle2008 (du forum de l’USAP)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Toulon, l’épouvantail qui irrite la Nouvelle-Zélande ! »

  1. Épineux dossier que tu nous sors là… C vrai que d’un coté Toulon fait son marché et montre une nouvelle approche dans la gestion des clubs et dont on commence à pouvoir mesurer l’influence. IL faut quand même noter la qualité de l’encadrement de toulon qui parvient à imprimer une cohésion dans une équipe de « mercenaires » pour parler rapidement. Ça nous rappelle la réputation des joueurs du stade français à une époque… Mais rappelez vous aussi que le racing qui devait monter apres la finale de prod2 ya pas si longtemps, ben ils ont perdu et on du se retaper une saison en prod2 pour là se qualifier directement pour le top14. Je pense pas que l’effectif de joueur fasse tout à 100%. Après quand je vois le niveau de super14 dernièrement je me fais pas trop de soucis pour eux. Ça commence à envoyer sévère dans le super14. Ils ont un réservoir suffisamment important pour produire des joueurs d’excellentes qualités en fonction de leur calendrier. Au contraire, je pense presque que ça redonne de la valeur au maillot Black puisque cela renforce la concurrence au niveau national. Nous verrons si cela se confirme ou s’infirme avec les test de l’été. J’aimerais entendre des fans de toulon donner leur avis éclairés. Et pourquoi pas MB si il a vent de la question.

  2. Je suis d’accord avec toi, il existe un réservoir incroyable de bons joueurs dans l’hémisphère sud qui peut assurer la crédibilité du Super 14. Je pense que le futur Super 15 organisé en 3 franchises nationales devrait redonner des couleurs à cette compétition. Cependant il est fini le temps où l’hémisphère sud donnait des leçons à l’hémisphère nord. Je pense qu’aujourd’hui la Heineken Cup se vend mieux que le Super 15. C’est assez comique de voir que les anglo-saxons savent se montrer très conservateurs quand il le faut et très libéraux quand ça les arrange !
    Pour MB, j’ai déjà dit ce que je pensais de sa politique.
    Il pense en citoyen du monde, c’est son droit. Mais si je pousse sa logique jusqu’au bout, à quoi servirait les championnats nationaux ? Pourquoi dès alors ne pas organiser une Ligue mondiale dans lesquelles on retrouverait des équipes à Paris, Londres, Barcelone, San Francisco, Sydney ? On est citoyen du monde, ou ne l’est pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s