Toulouse punit Castres

L'ailier Toulousain Vincent Clerc (à gauche), auteur de deux essais contre Castres, a grandement contribué à la qualification de son équipe pour les demi-finales du Top 14.

La belle aventure castraise a pris fin au Stadium. Trop timoré, le CO est tombé en barrage (35-12) sur des Toulousains toujours en course pour le doublé Coupe d’Europe – championnat.

Les visages sont fermés. Les mines déconfites. Assis sur le banc castrais juste après leur remplacement, Romain Teulet et Alexandre Albouy n’en mènent pas large. Le métronome du CO et le dernier rescapé de la demi-finale de 2001 voient l’aventure de Castres s’arrêter en match de barrage contre Toulouse (35-12). Comme il y a neuf ans, lorsque les hommes de Guy Novès (déjà !) avaient fait régner leur loi au Stadium. Ce succès leur ouvre ainsi les portes d’une dix-septième demi-finale de rang qu’ils disputeront contre le champion de France en titre, Perpignan, le vendredi 14 mai à Montpellier.

Il n’y a finalement pas eu de duel entre le quatrième et le cinquième de la phase régulière. Trop souvent poussés à la faute, maladroits, incohérents dans leur choix, les Tarnais n’ont pas fait le poids et ont mesuré tout le chemin qu’il leur restait à parcourir. Car dès la 3eminute, Médard profite d’une percée de Lamboley, consécutive à un ballon perdu de Castres pour ouvrir le score (7-0). Quelques minutes plus tard, c’est Vincent Clerc qui raffûte à trois reprises pour lui aussi y aller de son essai. Déjà 14-0 après 17 minutes, Castres ne reste dans le match que grâce au coup de pied diabolique de Romain Teulet, auteur d’un sans faute.

Castres prend date

« Il faut éviter de rendre des ballons trop facilement, pestait Laurent Labit, le technicien du CO, à la mi-temps (17-6). Je pense qu’il y a un peu de fébrilité due à l’enjeu, mais il ne faut pas se chercher d’excuse. » L’entame de la deuxième période se limite à un duel de buteurs avec Romain Teulet et Jean-Baptiste Elissalde dans les rôles principaux. Jusqu’au deuxième essai de Vincent Clerc (28-12, 65e). Et pour enfoncer un peu plus les Castrais, c’est le puissant Yann David qui ajoute un quatrième essai (35-12, 70e), juste avant que Rodrigo Capo Ortega ne soit pénalisé d’un carton jaune pour une mauvais geste sur l’auteur de l’essai. Comme un symbole, alors que le CO tente de sauver l’honneur, Marc Andreu commet un en-avant juste devant la ligne d’en-but.

« C’est dommage de finir sur une fausse note, rumine Yoann Audrin. On a manqué de maîtrise et on a vu qu’il nous restait beaucoup de choses à apprendre. » Un constant plein de lucidité qui ne doit rien enlever au très beau parcours d’une équipe en pleine ascension et qui luttait encore pour ne pas descendre l’année dernière. Quant aux Toulousains, rois de l’intox et qui avaient annoncé que cette rencontre leur servirait de préparation pour la finale de la H Cup le 22 mai contre Biarritz, ils sont toujours en course pour leur formidable doublé. « Ça devient compliqué, tranchait pourtant le Toulousain Jean-Baptiste Elissalde. On fatigue, mais on a un bon moral. On verra ce que ça donne contre le champion de France. » Le rendez-vous est pris.

Source : RMC Sport, Photo : Le Parisien

Publicités

2 réflexions au sujet de « Toulouse punit Castres »

  1. Que le rugby est beau quand Toulouse le joue ainsi!! La seule chose qui peut empêcher Toulouse de faire le doublé, c’est Toulouse eux-mêmes, surtout les joueurs qui tirent la langue complètement usés (Dusautoir, Servat, Albacete, Elissalde, Jauzion, Poitrenaud).

  2. Ping : Toulouse punit Castres | rssFrance.net

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s