Le Top 14 perdu sur la toile

Le site de l'Australian football league, un exemple de site moderne

Pierre-Yves Revol l’a dit, il l’a répété inlassablement : Depuis qu’il est arrivé à la tête de la Ligue le Top 14 ne s’est jamais aussi bien porté : Plus de stars, plus de monde dans les stades, plus d’audience télévisée, et bientôt c’est promis grâce à la bonté de Canal +, plus d’argent ! Pourtant quelque chose chagrine l’internaute et le blogueur que je suis. Je suis certains que je ne suis pas le seul dans cette position et que d’autres auront remarqué cette anomalie. Je veux parler de l’inexistence d’un site officiel du Top 14. Il y a bien sûr le site de la LNR mais ce dernier est très loin du standard des autres grandes ligues du sport professionnel. De plus, après avoir jeté un coup d’œil on peut se demander à qui s’adresse ce site ? Aux partenaires ? au grand public ? au passionné de rugby ? aux clubs qui y trouveront la documentation officielle ? aux médias ? Il semblerait qu’il s’agit d’un site valise où on y fourre un peu tout type d’informations sans vraiment savoir à qui on s’adresse.

Le site de la Ligue Canadienne de Football propose des résumés vidéos

Un site top14orange.fr ?

Ne vaudrait-il mieux pas que ce site devienne le site institutionnel de la LNR et qu’apparaisse un top14orange.fr qui serait sur le format des autres championnats destiné au grand public et aux fans ? Avant de commencer à écrire cette article je suis allé voir les sites d’autres championnats pro de sports et de nationalités diverses. La première chose qui saute aux yeux lorsqu’on va sur le site de la LNR, c’est sa morosité évidente, très loin de représenter le côté sexy du Top 14. Ce qui est frappant c’est la similarité  des sites  des grandes ligues de ce monde dont la mise en page est parfaite, très interactifs, on y retrouve des photos, vidéos, l’actualité, les résultats, les scores en direct, des liens vers leurs pages Facebook et Twitter dont la LNR semble ignorer l’existence. Beaucoup de sites  proposent un lien direct vers les pages web des clubs qui les composent : Il suffit de cliquer sur le blason de votre club préféré se trouvant sur un bandeau situé en général sur la partie supérieure de la page d’accueil (alors que du côté de la LNR. Il faut d’abord télécharger un document pdf. pour avoir accès à l’adresse internet du club ! ). Ce sont des pages à la fois fonctionnels et séduisants tandis que le  triste lnr.fr n’est ni l’un ni l’autre. Je remarque par ailleurs que la majorité des sites précédemment cités possèdent une version en plusieurs langues, compte tenu du nombre de joueurs hispanophones et anglophones jouant dans le Top 14 une version dans ces deux idiomes ne serait pas un luxe pour que notre championnat puisse s’ouvrir sur de nouveaux horizons.  Je voudrais savoir combien de fans vont sur ce site pour suivre l’actualité du championnat ? Je pense que la plupart des passionnés lui préféreront des adresses telles que rugbyrama.fr ou rugby365.fr.

La page Twitter de la Guinness Premiership, une ligue à la page...

Une très mauvaise vitrine pour Orange

Le plus surprenant dans cette histoire c’est que Orange, ventant à longueur de journée la qualité de son offre Internet, est le principal parraineur du championnat et a même juxtaposé son nom à celui du Top 14. Il serait peut être temps pour la filiale de France Telecom de donner au Top 14 un vrai site digne de ce nom. A ceux qui pensent que cela n’est pas très important je leur répondrai qu’Internet est devenu le premier des médias de communication et qu’il ne fait pas très sérieux de la part d’un sport professionnel de ne pas posséder un site digne de ce nom. En effet, aujourd’hui le site Internet est devenu la vitrine de toute société, comment la Ligue peut elle prétendre mettre en avant les marques de ses partenaires si elle-même n’est pas capable de vendre correctement ses propres produits ? Quant à la ProD2, elle pourrait être dotée d’un site prod2.fr qui serait le verso de Top14orange.fr. Heureusement que des clubs, eux, disposent de site Internet de très bonne qualité (je pense entre autres à ceux du Stade toulousain, du Racing, ou de l’USAP), ce qui a pour effet d’atténuer un peu ce manque de sérieux du rugby pro français.

120 000 personnes suivent tous les jours l'actu de l'AFL sur Facebook

Un petit tour sur la toile du sport pro

Pour terminer je vous propose de faire un petit tour des sites d’autres ligues professionnelles parmi ceux que j’ai bien aimé je vous laisse ceux de la NBA, ou de l’Euroligue en Basket, celui de la Bundesliga (championnat de foot allemand), de la ligue de football australien (AFL), de rugby à XIII (NRL) ou bien encore la Ligue Canadienne de football. Les sites britanniques de la Guinness Premiership ou de la Superleague sont aussi plutôt réussis. Je vous laisse apprécier leur fonctionnalité et leur qualité graphique. Les sites des autres sport pro français sont également un peu à la traine (si on excepte celui d’événement tel que le Tour de France) la LNR devrait donc saisir l’occasion pour prendre de l’avance dans ce domaine sur ses concurrents directs que sont la LNB et la LFP, comme elle a su intelligemment le faire dans d’autres domaines.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Top 14 perdu sur la toile »

  1. Juste un petit commentaire, le 1er je crois, sur ton blog que je suis depuis qql temps déja (et que j’apprécié grandement) pour dire 2 choses sur article:
    1) Argh ! la mise en page ! L’article, sans paragraphe, renvoi, etc… est quasiment illisible…
    2) Le sujet et fond de l’article est par contre sacrément vrai ! J’avais souvent eu cette déconvenue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s