3ème journée : Chocs en stock

Le nouveau look de Bastareaud ne sera pas suffisant pour impressionner les Toulousains chez eux au Stadium

Le duel des Stades

Novès qui aura à cœur, samedi soir, de voir ces hommes lancer leurs saisons en recevant le Stade Français. Premier gros match à domicile, premier test pour les rouges et noirs qui se devront d’effacer la contre-performance du weekend dernier. Les Toulousains peuvent être confiants, la capitale n’est plus le bourreau du Capitole. Les Stadistes du sud demeurent invaincus depuis sept derniers matchs contre les Franciliens et voudront prolonger la série. Le match s’annonce engagé, comme d’habitude, lors de leurs dix dernières confrontations, pas moins de 12 cartons jaunes (6 de chaque coté) ont été distribués. Clément Poitrenaud, absent contre Castres, fera son retour à l’arrière samedi et s’attend à un match compliqué : « ils ont l’air en forme, très en forme et c’est ce que l’on craint pour ce match ».

Coté parisien, on la joue serein et discret. Leur entraineur, Cheika, avait déclaré au lendemain de la seconde victoire contre Bourgoin « si on joue comme ça à Toulouse, on en prendra 50 ». Pourtant, auréolé de deux succès, le SF arrive en tant que leader sur la Garonne et semble avoir retrouvé un fond de jeu, qui lui a tant fait défaut la saison passée. Autre objectif pour Cheika « retrouver deux équipes compétitives ». Pour cela, il laissera samedi sur le banc : Szarzewski, Parisse, Dupyus, Beauxis ou encore Bastareaud. On retrouvera donc l’inoxydable Liebenberg au centre, et une première ligne inédite, voire inconnue : Gerber-Sempéré-Slimani. C’est un pari osé, que tente Michael, avec cette équipe new look, mais la saison sera longue et l’australien sait qu’il aura besoin d’un effectif homogène pour rivaliser avec les favoris.

François Steyn face à Lobbe, Toulon Racing un duel de stars...

Les Ambitieux

Demi-surprises l’année dernière, vrais favoris à présent, Toulonnais et Racingmen s’affrontent donc demain à Toulon pour l’une des premières affiches de la saison. Du coté de la rade, on aura a cœur de faire oublier la déconvenue du premier match à domicile contre l’Aviron Bayonnais. Pour cela, les hommes de Saint André pourront compter sur un effectif quasi au complet avec les retours de Mignoni à la mêlée et du capitaine Van Niekerk. De plus, Comtepomi et Fernandez Lobbe, qu’on avait laissé souffler à Biarritz, retrouveront également leurs places dans le 15 de départ.

Chez les bleus et blanc de Colombes, ce n’est pas la gestion de l’effectif (Hernandez titulaire ce weekend et Fall dans le groupe) mais celle du calendrier qui fait l’actualité du 9-2 en ce moment. Les hommes de Berbizier vont en effet devoir enchainer en neuf jours ce déplacement à Toulon, puis recevoir l’ASM mercredi, avant d’aller, le week end prochain, défier les castrais dans le Garn. Sacré challenge tout de même, qui n’est pas du gout de tous. Chabal l’a clairement fait savoir, en fustigeant les instances du rugby (télé, ligue, fédé) coupables de vouloir, chacune leurs tours, « tirer la couverture sur elle » au détriment de la santé des joueurs.  Et de conclure en déclarant que le calendrier était « une mascarade ». A bon entendeur…même Novès n’aurait pas dit mieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s