Quelque chose de Super dans ce rugby !

Match entre les Bulls d'Afrique du Sud et les Warratahs australiens

L’hémisphère sud est en train de connaître l’évolution la plus importante de son histoire après l’apparition du Super 12 en 1996. Comme certains l’ont remarqué cette compétition était en perte de vitesse relatif face aux championnats européens et notamment face au Top 14 qui est devenu le plus lucratif de tous : A l’image des propos –qui firent grand bruit en Afrique du Sud- de François Steyn dans les colonnes du Midi Olympique, les joueurs sudistes qui viennent dans notre championnat n’ont pour ce dernier que des mots gentils.

Devant un tel constat, Jérome Prévôt, journaliste au « grand jaune », raille la nouvelle formule des sudistes : Une nouvelle formule incompréhensible rappelant celle de l’époque d’Albert Ferrasse. Un manque d’argent tellement évident que les sudistes ont été obligé de maîtriser les coûts de déplacement, etc. Mais visiblement monsieur Prévôt auteur d’un fantastique livre* sur les grands joueurs français du passé ignore l’existence du système de conférence qui fait le bonheur des grands sports nord-américains.

Cette nouvelle formule du Super Rugby, quelle est-elle ?

Les franchises du Super Rugby

Il s’agit de reprendre le système de conférence déjà en pratique dans les sports majeurs étasuniens comme le basket-ball avec la NBA ou le foot US avec la NFL. En effet, il s’agit de contrôler les coûts. Les clubs de football américains avec leur budget de plusieurs centaines de millions de dollars, leurs stades de 100 000 places archicombles tous les dimanches ne connaissent pas la crise et souhaitent eux aussi gérer au mieux les déplacements. Mais ce n’est pas seulement une question d’argent, c’est aussi une question de confort pour les sportifs et leur staff. Forcément quand on s’intéresse à un sport qui se pratique essentiellement dans notre petit quart sud-ouest de l’Hexagone on peut avoir du mal à comprendre. L’effet immédiat des conférences, c’est que cela multiplie les matchs entre les formations qui entretiennent une rivalité historique entre elles. C’est exactement ce qui va se passer en Super Rugby avec l’instauration de trois conférences nationales qui favorisera les matchs entre franchises d’une même nation. Ainsi chaque fois que 4 franchises d’un pays s’affrontent entre elles, la cinquième partira en tournée dans un des deux autres pays. Le système finalement n’est pas aussi complexe que ça.

On a tord de croire en France que c’est la lisibilité d’un championnat qui fait déplacer les foules. Arrêtons de dire des bêtises ! C’est la qualité du jeu pratiqué, la préparation des athlètes et le spectacle offert qui fait qu’un championnat et populaire ou non.

Pensez-vous que si le Super Rugby était en si grande difficulté financière on aurait créé une nouvelle franchise, qui plus est à Melbourne antre du footy ?

On peut lire ici et là que le Super 14 n’attiraient plus les foules. Relativisons tout cela : Si les affluences sont bien moins bonnes que celles de l’AFL (footy) par exemple (cette dernière attire plus de monde que le championnat de baseball américain), elles restent néanmoins meilleures que la NRL (rugby à XIII). Avec 14 000 spectateurs en moyenne par match notre Top 14 reste bien loin du Super 14 capable d’attirer 23 000 spectateurs. Ce qui en fait le onzième championnat tous sports et toutes zones géographiques confondus. Il est vrai que certains matches n’attirent pas grand monde. Les conférences devraient donc favoriser les joutes qui font déplacer les foules.

C’est vrai que le Top 14 est le meilleur championnat du monde car jusqu’à présent le Super 14 était plus un tournoi qu’un véritable championnat. Mais avec l’arrivée du système de conférences le Super Rugby ressemble de plus en plus à un vrai championnat. La NRL et l’AFL n’ont qu’à bien se tenir. La Currie Cup et le NPC s’apparentent de plus en plus à des championnats régionaux.

La vérité, c’est la SANZAR a encore été une fois très réactive et a su tirer les conclusions de la dernière coupe du monde où la Nouvelle Zélande et l’Australie s’étaient laissées surprendre par la France et l’Angleterre. On avait pointé du doigt le manque de matchs de haut niveau dans les jambes des sudistes. Les deux nations ont juré qu’on ne les reprendrai plus…

* Messieurs rugby, les grands joueurs français

Site officiel du Super Rugby.

Calendrier de la compétition en pdf. ICI.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Quelque chose de Super dans ce rugby ! »

  1. De toutes façon, d’un simple point de vue géographique, il devenait compliqué de faire se déplacer les équipes pendant des semaines. Surtout quand on sait que l’Argentine est appellée à intégrer le Super Rugby un jour. Donc je pense que faire d’abord des championnats nationaux entre provinces est une bonne idée. Puis de disputer les play-offs entre 6 équipes donne vraiment un côté phases finales.

  2. Mais attention dans la nouvelle formule les matchs inter nations existeront toujours. Il s’agit de conférences et non pas de poules. C’est complètement différent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s