Top 14 : Le point avant la Coupe d’Europe

Les Racingmen de M. Loree perdent au Stadium mais prennent le leadership du Top 14

PARIS, 3 oct 2010 (AFP) Le Racing-Métro, Montpellier et le Stade Toulousain sont les bons élèves de la première phase du Top 14 de rugby qui s’est achevée samedi avec la 9e journée, une semaine avant l’ouverture de la Coupe d’Europe et du Challenge européen.

Les bons élèves

Racing-Métro (1er): à Toulouse, malgré la défaite (23-28), les Racingmen ont fait preuve de caractère pour reprendre la place de leader grâce au point de bonus défensif. Avec six victoires et trois défaites, le club francilien a réussi son début de saison et s’est mué en candidat pour le titre. Prochaine étape: la Coupe d’Europe, que les Racingmen découvrent samedi à Dublin chez les Irlandais du Leinster.

Montpellier (3e): la défaite (13-30) subie contre le Stade Français n’enlève rien à l’excellent début de saison des Montpelliérains, repris en main par le duo d’entraîneurs Galthié-Béchu. En témoigne la belle réaction livrée par les Ouedraogo, Trinh-Duc et consorts après un premier acte totalement manqué. Montpellier ne devrait pas griller ses cartouches dans le Challenge européen et peut désormais viser les barrages en Top 14.

Stade Toulousain (4e): Malgré trois défaites au compteur et aucun succès à l’extérieur, Toulouse monte lentement mais sûrement en puissance. Après les débuts en Coupe d’Europe contre les London Wasps et les Gallois de Newport, le Stade devra cependant gérer une fin de phase aller compliquée en Top 14, avec les réceptions de Toulon et Perpignan au Stadium.

En progrès

Toulon (2e): Avec une quatrième victoire consécutive (22-15) vendredi contre Castres, le RCT s’est hissé en deuxième position et a réussi à faire oublier un début de saison chaotique, marqué par deux défaites à domicile contre Bayonne et le Racing-Métro. Principal artisan de cette embellie: l’ouvreur anglais Jonny Wilkinson, auteur de 17 points contre le CO.

Perpignan (5e): vainqueur chahuté contre Bourgoin, d’un point à Bayonne, sans bonus (21-16) contre La Rochelle, le club catalan marque des points sans toutefois impressionner. Le retour progressif des nombreux blessés du début de saison devrait permettre à l’Usap de bien négocier la Coupe d’Europe, dans laquelle les Catalans n’ont guère brillé l’an passé.

Biarritz (7e): avec une victoire (22-19) à Bayonne dans le derby basque, le moral des Biarrots est au zénith. Après un début de saison mitigé, marqué par une défaite contre Toulon et un vrai-faux départ de l’entraîneur Jean-Michel Gonzalez, le BO a retrouvé ses vertus de solidité et de réalisme, grâce à un Dimitri Yachvili des grands jours.

Irréguliers

Clermont (6e): certes large vainqueur (45-19) d’Agen, le champion de France en titre n’a pas encore retrouvé son lustre des précédentes saisons régulières qu’il dominait outrageusement. Avec un bilan tout juste positif (5 victoires, 4 défaites), le club auvergnat doit élever son niveau de jeu pour bien figurer en Coupe d’Europe, réel objectif du club.

Bayonne (9e): leader du Top 14 au terme de la 6e journée, l’Aviron a chuté de huit places au classement après ses défaites face à Toulouse, Perpignan et Biarritz. La « trêve » offerte par le Challenge européen doit leur permettre de se remobiliser autour des vertus qui ont fait leur réussite en début de saison.

Stade Français (8e): intermittent contre Montpellier, le club parisien sort progressivement du bourbier dans lequel l’avaient plongé ses trois défaites contre Biarritz, Brive et Perpignan. Non qualifié pour la Coupe d’Europe, le club parisien aura tout loisir de gérer son effectif.

Castres (10e): révélation de la saison passée, le CO peine à confirmer. Solide à domicile, les Tarnais n’ont toujours pas ramené de succès à l’extérieur et ont grandement souffert en conquête à Clermont et à Toulon. La Coupe d’Europe sera avant tout un piège à éviter.

Brive (11e): capables de l’emporter au Stade Français et de tenir Toulouse en échec, les Brivistes ont aussi livré quelques non-matches, face à Castres et Bourgoin notamment. Les places européennes et de barragistes sont encore loin.

Redoublement

En ramenant le point de bonus défensif de Perpignan, La Rochelle (12e) a une nouvelle fois prouvé son caractère mais subi une cinquième défaite consécutive. Les Rochelais n’ont plus qu’un point d’avance sur Bourgoin (13e), qui a enfin quitté la dernière place grâce à son succès sur Brive. Agen, lourdement battu à Clermont, a hérité de la lanterne rouge et s’apprête à lutter âprement jusqu’en fin de saison.

Source : letemps.ch

Publicités

2 réflexions au sujet de « Top 14 : Le point avant la Coupe d’Europe »

  1. J’avais pas fait attention à la source. Un moment j’ai cru que c’était directement toi, mais je ne reconnaissais pas ta ligne éditorirale. Quand j’ai vu que c’était le quotidien suisse qui s’y intéressait, cela m’a fait sourire. D’accord avec leur analyse. Un comble que des suisses quasi inexistants dans ce sport, fassent presque mieux que nos spécialistes!!

  2. Pour Perpignan ça sera difficile parce qu’ils vont jouer les gros. Déjà qu’ils gagnent contre La Rochelle et Bourgoin à l’arrachée. Toulon va monter en puissance aussi. Pour l’instant tout se tient. Mais certains vont sauter en plein vol : Brive, Montpellier, et peut être Bayonne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s