Arrêtons avec l’arbitrage amateur à la sauce british !

Drop goal de McIntyre contre Northampton

 

C’était le match entre un cador du rugby anglais, Northampton, et la cendrillon du rugby français, Castres. Les premiers sont déjà forts de deux titres européens : Champions d’Europe en 2000 et vainqueur du Challenge il y a deux ans. Les Saints sont également les vainqueurs de la dernière Coupe d’ Angleterre et 2ème du championnat anglais entre les London Irish et les Saracens. La demi-finale de Coupe d’Europe arrachée par le CO en 2002 ne pesait forcément pas bien lourd à côté du palmarès de son rival anglais. On pensait que les petits tarnais allaient se faire dévorer tout cru au Franklin’s Gardens.

Pourtant à la fin du match la différence de niveau entre les deux équipes n’était pas évidente du tout. Nous avons vu globalement deux équipes du même niveau.

Regrettons encore une fois l’arbitrage maison de l’arbitre comme c’est bien souvent le cas lors des confrontations franco-britanniques en Coupe d’Europe. Depuis une quinzaine d’année la France n’a plus a constaté ce genre d’injustice, Le Stade toulousain, lui aussi, a réussi à se faire respecter du corps arbitrale britannique. Malheureusement il n’en va pas de même pour les autres clubs français qui sont souvent lésés par des décisions fantaisistes.

Attention, je ne parle pas d’erreur d’arbitrage qui font partie du jeu et qu’il faut savoir accepter. Je parle de véritables fautes d’arbitrage. Je ne parlerai donc pas ici des pénalités sifflées contre les Tarnais en mêlé alors que la caméra semblait clairement indiquer que l’impact était Castrais, cela peut être une banale erreur d’interprétation comme il en existe dans tous les matchs.

En revanche un essai refusé sans aucune raison valable et surtout sans aucune explication ; une cravate monumentale qu’aucun des trois arbitres n’a vue ; une pénalité contre Castres parce qu’ils se sont trouvés à 16 sur le terrain, alors qu’il s’agissait justement d’une erreur du corps arbitrale constituent autant de fautes.

Malheureusement, le cas du match d’hier soir n’est pas un cas isolé : il vient s’ajouter à la déjà longue liste des matchs arbitrés de manière farfelue, comme l’USAP en a déjà été victime à Leeds, comme la Section Paloise s’est fait volé une demi-finale à Bath en 1996. Ou bien encore d’un match de Toulon l’année dernière en Challenge.

Evoquons l’attitude agressive des joueurs de Northampton hier qui eurent plusieurs fois des gestes d’énervement complètement déplacés sans que ce ne soit sifflé une seule fois ? Pourquoi quand un joueur d’une équipe française cela est systématiquement sifflé ?

Je crois surtout que de l’autre côté de la Manche on a du mal a accepté la domination des clubs français sur les clubs britanniques et particulièrement anglais. Du mal a avalé que Agen, le bras cassé du Top 14 ait pu mettre 26 points au club de Gloucester. Cela n’est pas sans me rappeler le Tour d’Italie ou 1984 ou les organisateurs italiens avaient modifié le parcours pour favoriser Moser sur Fignon.

Si on veut donner une véritable dimension continentale il faut en finir avec cet arbitrage d’un autre temps, celui d’un amateurisme marron à la sauce british. Le rugby est professionnel et il n’appartient plus à un petit groupe de gentlemen mais à tous ceux qui le pratiquent. Il est peut être temps aussi que clubs et journalistes français prennent le taureau par les cornes et demandent certaines explication quant à l’arbitrage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s