Top 14 : Vers un superderby ?

François Steyn tente de plaque le surpuissant Bastareaud lors du derby francilien

Rien de tel qu’une bonne petite journée de championnat pour sortir de la dépression dans laquelle nous a mis le XV de France. Encore une fois, nous aurons le doit à une journée qui  sera marquée par des surprises, des matchs joués à couteaux tirés et des coups de théâtre. Cette treizième et dernière journée des phases ‘aller’ ne dérogera pas à la règle et nous proposera des belles affiches : Avec bien sûr le Champion de France, Clermont, qui recevra le Champion d’Europe, Toulouse. Le match dans un stade Mayol surchauffé entre des Toulonnais ; retrouvés après leur victoire à Perpignan, et Montpelliérains, surprenant dauphins du champion toulousain, devrait également valoir son pesant d’or. En bas de classement le match entre Brivistes et Agenais sera intéressant et risque d’apporter son lot d’émotion. Cependant, l’affiche 100% francilienne entre le Stade français et le Racing attirera tous les regards. J’ai pu lire ici et là qu’on regrette de ne pas avoir un vrai derby au Stade de France. Je crois que cela viendra. Un derby ne se crée pas en un jour, ni même en une saison ou deux. Pour l’instant Max Guazzini semble quelques peu jaloux du succès de son voisin des Hauts-de-Seine ; mais il faudra se rendre à l’évidence, le Racing est bien parti pour durer et devenir, lui aussi, une place incontournable du Top 14 Orange. Une rivalité historique entre deux clubs ne se décrète pas, on peut toujours faire monter la sauce avec des déclarations assassines, lancer des polémiques à quelques jours du coup d’envoi, mais seul le terrain peut vraiment créer une rivalité. Quand les deux clubs se seront rencontrés à plusieurs reprises, quand l’un aura battu l’autre sur un score aussi invraisemblable que 59-16, ou quand le premier aura éliminé le second en phase finale grâce à une pénalité litigieuse, quand un ancien du Stade jouant aujourd’hui au Racing se fera sortir sur carton rouge pour avoir fait une fourchette sur son ancien compagnon de chambre, alors naitra la vraie rivalité. Tous les parisiens seront « Stadistes » ou « Racing » comme les Espagnols sont Madrilista ou Barcelonista, le match se jouera au Stade de France (ou Grand Stade de la FFR) à guichet fermé, les spectateurs des deux clubs se battront, gentiment, pour avoir les places, I-Télé et BFMTV commenteront en boucle tous les aléas autour du derby, un petit logo apparaîtra en haut à droite de votre écran « Superderby -4 » pour dire qu’il ne reste plus que quatre jour avant le derby. Pendant ce temps là, le staff technique de la FFR continuera à dire que le Top 14 Orange est une compétition peu intéressante qui n’intéresse pas grand monde et les internationaux du monde entier rêveront de jouer pour l’un des deux clubs. Pour l’instant nous n’en sommes pas là. Mais le match de samedi pourrait être celui qui amorcera une rencontre de légende.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s