Blogueur contre Blogueur : le cas de l’USAP

Cette semaine je vous propose de retrouver ma réponse à la chronique du 6 décembre parue sur le blogue de Laurent Bénézech concernant les mauvais résultats de Perpignan en Top 14 Orange.

Le deuxième ligne de l'SUAP Tchale-Watchou déçu par les résultats de son club

Si j’essaie toujours sur mon blogue de garder une certaine neutralité quand il s’agit du Top 14 je dois reconnaître que l’USAP est le club qui a toujours eu ma préférence.

Je ne suis pas complètement d’accord avec votre analyse, même si de nombreuses choses que vous avez écrites me semblent justes.

Concernant cette incapacité à se remettre en question, je vous trouve particulièrement dur avec les joueurs et les entraîneurs : Avez-vous oublié que l’USAP a terminé première de la saison régulière ? Devant des clubs comme Toulouse, Clermont, Toulon, le Racing et le Stade français ? De plus, dire que Toulouse a fait l’impasse sur la demi-finale de Montpellier est aberrant ! Ils ont ménagé quelques joueurs, comme le ferait n’importe quel grand club qui joue sur deux tableaux !  Passons !

Quant à la « Catalanité », il s’agit pour moi d’un faux procès ! Sur les 15 joueurs alignés lors du dernier match à Castres, 8 n’étaient pas Catalans et il y avait 6 nationalités différentes sur la feuille de match ! Certes, des jeunes joueurs du cru comme Porical, Planté, Guirado, Michel ou encore Schuster sont encore un peu tendres. L’USAP ne peut pas s’appuyer sur le tissu économique d’un Racing ou d’un Toulouse pour l’instant. Elle ne peut pas non-plus s’acheter une ribambelle d’étoiles comme le fait Toulon. Si elle veut continuer de jouer les premiers rôles cela passe par la formation de jeunes joueurs, tabler sur le moyen terme plutôt que sur le court terme. Je trouve que tous ces jeunes joueurs s’en tirent honorablement. On ne peut pas d’un côté applaudir un MHRC qui s’appuie sur un groupe de joueur formés au club et qui est en train de produire le jeu le plus rafraichissant de ce Top 14 et d’un autre côté accuser l’USAP d’isolationnisme ou de régionalisme malveillant. Combien d’années aura-t-il fallu au Montpelliérains pour atteindre ce niveau ? Qui pourra reprocher à l’USAP d’essayer de lancer les jeunes régionaux dans le grand bain du professionnalisme ? Ne s’agit-il pas là d’un contrat moral vis-à-vis des collectivités locales qui investissent des millions dans des clubs professionnels. Tous les clubs français ne devraient-ils pas en faire de même ? Fabriquer une grosse équipe est assez facile, faire perdurer un grand club est bien plus difficile.

En revanche, je constate comme vous la même difficulté qu’éprouve le club catalan à rentabiliser son bouclier. Encore que l’USAP était complètement inconnue du grand public sud catalan il y a quatre ou cinq ans et qu’aujourd’hui les médias barcelonais n’hésitent plus à lui consacrer des articles ou des reportages dans les rubriques sportives.

Il existe des pistes de relances qui pourraient faire entrer le club dans une autre dimension et lui permettre de suivre le rythme imposé par les Racing, Toulouse et autres mastodontes du Top 14 : D’abord avec le projet de délocaliser annuellement un match au Nou Camp, ensuite avec un éventuel nouveau stade, plus grand et plus moderne qui permettrait au club d’accueillir ses nouveaux partenaires.

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Blogueur contre Blogueur : le cas de l’USAP »

  1. Il manque quand même un ouvreur de talent à l’USAP. Même La Rochelle et Agen ont à mon sens un meilleur 10 avec Talès et Courrent. Et la politique de recrutement est incompréhensible: ils laissent partir tous ceus qui veulent entre Azéma, Durand, Hines, Meyer, Burger, en contrepartie ils prennent des inexpérimentés comme Manas pour diriger les trois-quarts ou Boulogne pour remplacer Durand!! Non seulement ils ne stabilisent pas mais ils décôtent… Et un de leurs joueurs clés est trop souvent blessé: Mermoz.
    Néanmoins cette équipe reste très forte, capable de battre Leicester comme ils l’ont fait aujourd’hui. Mais ils n’ont par contre plus guère la capacité d’aller s’imposer à l’extérieur chez les moyens/gros, de Castres à Leicester en passant par le BO ou les Scarlets.

  2. Oui, il leur manque un 10. Un Estebanez, un Baby qui devront être sur le marché des transferts seraient les bienvenus. Je pense qu’il leur faudrait un troisième ligne de ruck. Et un deuxième ligne. Mais de là à leur faire le procès de la catalanité…

  3. Salut Mister Rugby ! Je trouve hélas qu’il y a du vrai dans le message de Benezech, même si les résultats contre Leicester sont là pour démontrer que tu avais raison !

    A ce propos ton article a fait couler de l’encre car il a été repris par le blog Usap petit côté, le blog du journal l’Indépendant. Voilà pour tout et voilà le lien -http://usappetitcote.blogs.lindependant.com/archive/2010/12/10/l-usap-fait-bloguer.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s