Challenge européen : Ça plane pour les clubs français !

Montpellier aussi fort en Challenge européen qu'en Top 14

Les clubs français se portent bien, non seulement 6 des 5 clubs français ont gagné en Coupe d’Europe ce week-end, après trois journées tous peuvent encore espérer se qualifier pour les quart-de-finales, mais les clubs hexagonaux engagés en Challenge dominent les autres clubs britanniques, irlandais, roumains ou espagnols. Chacune des six poules est menée par un club français. N’en déplaise à ceux qui ont voulu tirer sur le Top 14 Orange ses derniers temps, dans le championnat français il y a de la qualité et en quantité !

Poule 1 – leader : Aviron Bayonnais
Bayonne a signé le carton du week-end. L’Aviron Bayonnais a écrasé les faibles Italiens de Cavalieri Prato (65-7). Les Basques ont marqué sept essais sur leur pelouse de Jean-Dauger. Les hommes de Christian Gajan rejoignent les Anglais des Harlequins, vainqueurs du Connacht (20-9), en tête de la poule avec dix points en trois matchs. Les Bayonnais tenteront de s’imposer une nouvelle fois ce week-end en Italie.

Poule 2 – leader : CA Brive-Corrèze
Brive renoue enfin avec le succès. Incapable de remporter le moindre match de championnat depuis le 11 septembre, le club corrézien a dominé la formation anglaise de Sale (18-9) samedi à domicile. Au sein d’un groupe très rajeuni, Alexis Palisson a marqué les deux essais de son équipe. Pour l’entraîneur Ugo Mola, sur la sellette ces dernières semaines, c’est une bouffée d’oxygène. Brive, auteur d’un joli quatorze sur quinze, est en tête de sa poule, devant les Sharks.

Poule 3 – leader : Montpellier Hérault RC
Montpellier continue sur sa lancée. Toujours privé de ses cadres, non retenus pour ces matchs de poule, le club héraultais a signé sa troisième victoire en autant de matchs. Large vainqueur de Bourgoin (39-14) avec le bonus offensif, l’équipe entraînée par Fabien Galthié est en tête avec treize points, soit trois de plus que les Anglais d’Exeter tombeurs de leurs compatriotes de Newcastle (36-10). Le CSBJ, que ne préside plus Arnaud Tourtoulou depuis vendredi, est dernier. Comme en Top 14…

Poule 4 – leader : Stade français
Là aussi, un club français est en tête. Il s’agit du Stade Français, auteur d’un joli parcours lors des trois premières journées. Les Parisiens se sont logiquement imposés sur le terrain de Bucarest (20-29). Les hommes de Michael Cheika comptent treize points, autant que les Anglais de Leeds qui ont écrasé Parme (55-6) à domicile. La première place se jouera mi-janvier lors d’un duel entre les deux leaders à Paris.

Match Oaks vs. Stade français (20-29)

Poule 5 – leader : Atlantique Stade rochelais
Malgré sa défaite à domicile contre les Anglais de Gloucester (6-13) samedi, La Rochelle est toujours en tête avec onze points (deux victoires, une défaite). Agen, qui a gagné avec le bonus offensif chez les Italiens de Rovigo (10-33), est troisième à un point de Gloucester et deux des Rochelais. En regain de forme depuis quelques semaines avec quatre victoires consécutives, le SUA peut encore y croire. Gloucester, qui recevra la Rochelle ce week-end, n’est plus très loin de la qualification.

Match Rovigo vs. Agen (10-33)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Challenge européen : Ça plane pour les clubs français ! »

  1. Je pense qu’il faut réformer les compétitions européennes. L’Amlin Cup est d’un intérêt quasi nul avant les quarts de finale. Et la H-Cup est inique avec sa règle des « meilleurs deuxièmes » alors que les poules sont inégalitaires entre elles, que les qualifs ne dépendent pas uniquement de ses propres résultats, mais aussi de ceux des autres (exemple de l’USAP qui en dehors de sa perf doit espérer une victoire des Scarlets face à Leicester). Sans compter les quarts de finale à la maison suivis des demis à la maison qui aident beaucoup dans le parcours vers la finale (est-ce que le BO et le ST auraient battu le Munster et le Leinster en Irlande ? Pas sûr). Nan il y a beaucoup à revoir et la Ligue des Champions devrait nous inspirer en partie.
    Je propose qu’il n’y ait plus que 16 clubs en H-Cup, avec 4 poules de 4. On prend les 5 premiers du Top14, de la Premiership et de la Ligue Celte. Le 16° se qualifie après un barrage entre le 6° des trois championnats précités. On qualifie les deux premiers de chaque poule, avec des quarts et des demis en matchs aller-retour (on peut par souci de calendrier qualifier uniquement le 1er de chaque poule et faire directement les demis en match A/R). On organise la finale dans une grande ville européenne, totalement neutre, afin de désavantager personne et d’attirer de nouvelles personnes vers le rugby. On pourrait jouer la finale à Barcelone, à Amsterdam, à Milan, etc. et ça ne gênerait pas les supporter qui doivent déjà prendre l’avion pour assister à la finale.
    Comme ça on pourrait redonner de l’intérêt à l’Amlin Cup en qualifiant les 5 suivants du Top14, de la Premiership et de la Ligue Celte, plus 1 espagnol, 1 roumain et 1 russe. Pour simuler, il y aurait eu cette saison en Amlin Cup les Wasps, Biarritz, Ulster, Edimbourgh, etc. Donc 2 coupes d’Europe intéressantes.

  2. Bien sûr, dans mon système les 2 derniers de Ligue Celte, les 2 derniers de Premiership et les 4 derniers de Top14 ne jouent pas de compétition européenne. Alors, on peut critiquer le fait que ça fera moins de rentrées d’argent pour ces équipes, mais je pense que pour des petits, il faut mieux se concentrer sur soi-même et éviter d’aller perdre des forces inutilement. Surtout que des petits budgets comme Bourgoin, Sale ou Brive pourraient recruter moins et donc ne pas trop risquer de se retrouver dans le rouge financièrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s