L’Irlande s’impose de justesse face à l’Italie

 

Keith Earls face à la défense italienne

ROME — L’Irlande s’est imposée de justesse en Italie (13-11) mais la Squadra est passée tout près de la victoire en marquant un essai à la 74e minute, avant qu’un drop de Ronan O’Gara n’anéantisse ses espoirs, samedi à Rome lors de la première journée du Tournoi des six nations.

Nick Mallett, le sélectionneur sud-africain de l’Italie, a bondi en tribune, agitant frénétiquement ses bras sur l’essai de Luke McLean (74).

A six minutes de la fin, il a cru tenir l’exploit, une victoire d’entrée dans le Tournoi, et la première de l’histoire de l’Italie dans cette compétition contre l’Irlande. Il a cru aussi prendre le fameux « avantage psychologique » sur le XV du Trèfle en vue de la Coupe du monde, où les deux équipes se retrouveront.

Las, les Azzurri n’ont pas su conquérir le ballon sur le renvoi irlandais, et se sont mis à la merci du pied de Ronan O’Gara, entré dix minutes plus tôt en remplacement de Sexton. A distance, l’ouvreur irlandais a parfaitement piloté ses avants, sollicitant le ballon dans l’axe des poteaux à la sortie d’une série de mêlées ouvertes, avant de passer le drop de la victoire (77).

Sur leur dernier ballon, les Italiens ont, eux aussi, cherché le drop, mais Luciano Orquera n’est pas O’Gara… Le ballon est passé au grand large et la victoire s’est définitivement envolée.

« Les Irlandais ont des joueurs qui ont plus d’expérience que les nôtres, comme O’Gara, a plaidé Mallett. Ils sont habitués à gérer les cinq dernières minutes d’une partie ». Il reste « très content » des progrès de son équipe, qui doit encore « apprendre la patience en attaque ».

Dans ces minutes décisives, l’Italie jouait à 15 contre 14 depuis la 73e minute et l’exclusion temporaire de l’Irlandais Denis Leamy, coupable d’un croc-en-jambe. Et l’avantage numérique lui a donné la foi de se lancer enfin dans un jeu de passes, permettant à Luke McLean l’arrière australien naturalisé de marquer en bout de ligne. Mais la transformation de Mirco Bergamasco frôlait le poteau, privant sans doute la Squadra du match nul.

Jusque-là, c’est sur leurs avants que les Italiens, rapidement privés de leur jeune demi de mêlée Gori, blessé (11), s’étaient appuyés, concrétisant leur domination par le pied de Mirco Bergamasco, qui leur permit de mener à la pause (6-3), face à des Irlandais empruntés.

Auteurs d’un début de seconde période plus convaincants, les Irlandais ont rapidement repris l’avantage grâce au 23e essai de Brian O’Driscoll dans le Tournoi (43). Le XV du Trèfle a ensuite gâché plusieurs opportunités de distancer l’Italie, avant de s’offrir des frayeurs en fin de match.

Ballottés, les Irlandais abordent sans repères la réception de la France, le 13 février à Dublin, mais ils ont fait le plein de confiance avant le rendez-vous du 2 octobre, à Dunedin, où ils disputeront sans doute à l’Italie une place en quarts de finale de la Coupe du monde.

Source : AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s