L’analyse de Mister Rugby après France – Ecosse.


Maxime Médard réalise son meilleur match sous le maillot bleu

Je vais vous présenter de manière très synthétisée les satisfactions et insatisfactions de ce premier match du Tournoi.

🙂 J’ai aimé :

–          L’animation offensive : Les joueurs sélectionnés pour leur capacité offensive ont répondu présents. Maxime Médard fait probablement son meilleur match sous le maillot bleu, ses multiples relances se sont avérées fructueuses, il semblerait que le Toulousain ait gagné en maturité, il me semble aussi un peu plus dense physiquement. Maxime Mermoz aura bien participé à cette animation offensive, faisant jouer autour de lui à merveille, grâce sa gestuelle unique. C’est également lui qui en prenant l’attaquant écossais sur le haut du corps provoque le lâcher de ballon et aboutira au premier essai français. Il laisse échapper Nikki Walker sur un placage, mais il semblerait  que c’est sur cette action qu’il s’est blessé. François Trinh-Duc réalise lui aussi un bon match, alternant de mieux en mieux la gestion temps forts – temps faibles, il nous proposa quelques exploits techniques dont il a le secret, comme cette passe entre les jambes. Je pense de plus en plus que nous avons avec cet ouvreur un très grand joueur. Même constat pour Clément Poitrenaud qui visiblement a pris du plaisir dans ce match. N’est-ce pas là la clé de la réussite ?

–          La mêlée et le 5 de devant : Enorme travail encore du 5 de devant, notamment de Nicolas Mas et Thomas Domingo en mêlée fermée. Deuxième essai de pénalité en deux matchs pour la mêlée tricolore. Le plus par rapport à l’Australie c’est que ce 5 de devant a été présent dans le jeu, assurant ainsi la continuité avants-trois-quarts tant recherchée. Les touches ont également été propres.

Avec des avant conquérants et des trois-quarts animateurs, cette équipe de France a tout de même de quoi espérer, je pense qu’elle cette fois sur le bon chemin. Affaire à suivre…

😦 Je n’ai pas aimé :

–          La énième blessure de Maxime Mermoz, non seulement on perd un joueur au potentiel énorme, mais en plus cela va amener un énième changement de la ligne de trois-quarts. On commence hélas à se demander si ce joueur n’est pas trop fragile pour le niveau international.

–          Un certain laisser-aller en défense. Déjà observable face à l’Argentine et à l’Australie. La défense était le gros point fort sous l’ère Laporte, c’est dommage qu’on n’ ait pu construire dessus. Les Ecossais ont systématiquement avancé balle en main.

–          Beaucoup ont prétendu qu’il manquait à cette équipe deux ou trois grands joueurs. Je pense au contraire que le potentiel est là. Il manque selon moi d’avatage un esprit guerrier. Des mecs à la fois méchants et intelligents qui dicteraient leur loi sur le terrain. Un peu à l’image de ce que font nos handballeurs. Il manque encore une âme à cette équipe. C’est plus une équipe d’étudiants qui veulent réciter leur leçon, qu’une équipe d’hommes, surs d’eux, prêts à en découdre.

–          Un manque de densité, d’autant plus inquiétant que même si elle a progressé l’Ecosse n’est pas une équipe de costauds, pourtant ils nous ont fait mal dans l’axe. D’où une certaine stérilité… défensive !

–          Une équipe sur courant alternatif, des ballons qui ont été souvent trop lents à sortir. C’est d’autant plus dommage que lorsque ces ballons sont sortis rapidement cela s’est toujours concrétisé par des points.

Malgré tout, ce match est vraiment porteur d’espoir. C’est le jeu le plus cohérent que je vois depuis au moins deux ans. Depuis un certain Irlande-France à Croke Park…

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’analyse de Mister Rugby après France – Ecosse. »

  1. Tout est dit.

    TDH est bien evidemment la satisfaction, sûr dans sa gestion des temps forts et faibles.(si en plus il ajoute du french flair!)

    Medard est la deuxième grande satisfaction (si en plus il marque!)

    Mais pour ma part, je reste plein d’interrogation concernant le centre du terrain.

    Mermoz trop fragile, c’est surtout la faute à pas de chance… ça me rend un peu triste pour lui, j’ai peur que ce joueur face une carrière à la Castaignède … trop longtemps un espoir n’arrivant pas à confirmer à cause des blessures, et non de son talent(Castaignède avait exactement le même age quand ses pépins ont commencé en 1999)

    Rougerie donne des garanties, car n’en doutons pas, Rougerie est un excellent joueur, très complet (capable de franchir, de donner, et d’y aller aussi de son petit coup de pied)

    Traille – est une énigme… Il est pour moi le prototype même de l’Utility back on sait qu’il est excellent et complet partout… de fait l’on se borne à vouloir en faire un titulaire partout (en 10, au centre et à l’arrière). Pourtant en bleu, je le trouve à chaque fois très médiocre (il manque au moins deux plaquage en fin de match.) Traille doit avant tout être envisagé comme un centre – et eventuellement – en cours de match doit pouvoir dépanner en 15 et en 10.

    Se posera donc evidemment la question de qui au centre ?!
    Jauzion-Rougerie ?
    Traille-Rougerie?
    le peu probable :Jauzion-Traille?
    L’hypothétique, mais ayant des reperes, Jauzion-Poitrenaud (pour un Traille confirmé en 15)

    Pour ma part je pencherais pour la dernière solution, quitte à me contredire (ou alors on imagine un Medard en 15 et un rougerie à l’aile – – et là je suis cohérent!)

    En effet la paire Mermoz-Rougerie avait ceci de positif qu’elle alliait technique (M&R), explosivité (M&R), force de pénétration(R) & vitesse-vista (M) …

    Avec traille – jauzion et Rougerie pour faire une paire j’ai peur que l’on manque un peu de vitesse et de vista!

  2. Et voila, ce sera donc un ticket Traille- Rougerie, Poitrenaud en 15.

    Faudra quand même qu’on m’explique ou sont les responsabilités de Jauzion sur la défaite de Novembre, pour qu’il soit ainsi un troisième choix (parce que de fait Jauzion est aujourd’hui aux yeux du sélectionneur un troisième choix!!)

    Cela dit, Traille n’a jamais convaincu (au niveau international) en 15, ni en 10 … le voila fixé au centre c’est une bonne chose pour lui. Maintenant, j’attends de voir ce que donnera son association au centre avec Rougerie.

  3. Je suis un peu surpris aussi par la selection, j’attendais plus une paire Jauzion-Poitrenaud. C’est étrange et du coup je me pose des questions. Même si l’apport de Traille au côté de FTD en 5/8° est évident. On va probablement vouloir occuper le terrain du côté de l’Aviva Stadium…

  4. Pareil. Je me demande à quoi sert Traille. Alors oui il est peut etre bon mais je trouve qu’il n’aporte pas grand chose. Tout le monde parle de son coup de pied, mais après? Il est quand même d’un pauvre apport au niveau jeu tout court. Il est tellement perdu le pauvre que lui ne sait meme plus pour quel poste il est fait (cf. interview sur rugbyrama.fr). En fait, je pense plutot qu’il sert de bouche trou, et c’est comme ça qu’il a construi sa carrière et qu’il va continuer jusqu’à la coupe du monde s’il peut le faire. Pour moi, il mérite pas tant d’attention et d’espoir, à chaque fois qu’on a compté sur lui il a manqué à sa tâche. C’est bien la preuve d’un petit mental. De nombreux autres noms méritent de le remplacer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s