Le Racing frappe un grand coup, l’USAP et Biarritz reviennent dans la course

Opération réussie pour le Racing au Stade de France

Le Racing-Métro a brillamment réussi ses débuts au Stade de France en infligeant une correction (43-21) au Stade Toulousain. A quatre journées du terme de la phase régulière, les Racingmen ne comptent plus qu’un point de retard sur le leader toulousain en tête du classement, et possèdent cinq points d’avance sur Castres, son premier poursuivant.

Les Franciliens ont rapidement pris le dessus dans la partie grâce à un drop de Wisniewski dans les premières secondes et un premier essai du 3e ligne Jonny Leo’o à la 10e minute. Quatre pénalités plus tard pour chaque équipe, les partenaires de Sébastien Chabal rentraient au vestiaire avec une avance confortable (22-12).

Mais dès la reprise le club des Hauts-de-Seine prenait le large grâce à un essai en contre de l’ailier Julien Saubade. Face à des Toulousains sans répondant, Wisniewski poursuivait son festival au pied avec notamment un audacieux drop à 40 mètres qui trouvait la cible. Puis à l’heure de jeu, Chabal y allait de son essai. Seules les pénalités de Michalak, auteur de tous les points pour son équipe, permettaient à Toulouse de ne pas sombrer complètement. Dans une mauvaise journée, les hommes de Guy Novès assistaient en outre à la sortie sur blessure (jambe gauche) de Thierry Dusautoir.

Trophée Pierre de Coubertin

 

La défaite de Toulouse relance le championnat, d’autant que Castres a confirmé, vendredi, ses bonnes dispositions du moment, en se jouant de Toulon. Cette victoire 18-12  dans un match sans essai a permis au C.O. de se hisser provisoirement à la 2e place du championnat, avant que le Racing ne reprenne son bien. Surtout elle rapproche les Tarnais d’une qualification pour les phases finales, qui parait à l’inverse, de plus en plus compliquée pour les coéquipiers de Wilkinson, 8es, qui recevront dans les prochaines semaines le Stade Français, Toulouse et Perpignan. Mais Laurent Labit, l’entraîneur de Castres, continue à faire profil bas et demande à ses joueurs d’en faire autant : « on reste sur notre démarche de ne pas trop afficher nos ambitions ».

Dans les autres rencontres de cette 22e journée, Biarritz a conforté sa place dans le Top 14 en maitrisant Bayonne (40-10). Les Basques ont réussi un très bon début de partie, en inscrivant 4 essais en première période. Agen a surpris Clermont (26-17), qui se trouve désormais à égalité de points avec Perpignan (5e), qui s’est imposé logiquement à La Rochelle (16-34).

En bas de classement, Brive a frappé un grand coup contre la lanterne rouge, Bourgoin, en infligeant un cinglant 50 à 6 à Bourgoin . Le CSBJ s’est complètement effondré en fin de partie, encaissant 3 essais dans les huit dernières minutes, sur 7 au total. Brive réalise ainsi une excellente opération, puisqu’il repasse devant La Rochelle, à qui il cède l’avant-dernière place place, synonyme de relégation, en attendant leurs retrouvailles, samedi prochain, en Limousin.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Racing frappe un grand coup, l’USAP et Biarritz reviennent dans la course »

  1. La fin de championnat va être palpitante. Que se passe t il à Toulouse? Les joueurs se réservent t-ils pour le quart de Hcup? En tout cas Dusautoir sera blessé à coup sûr. Cela commence à me préoccuper malgré leur expérience inégalée.

  2. Les Toulousains ne jouaient pas leur vie sur ce match, il est peu probable que Castres (3°) reviennent sur eux, je pense que leur bon début de saison leur permet de terminer plus ou moins en roue libre en championnat et de se concentrer sur les phases finales de Hcup puis de Top 14.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s