Pas de Français en finale

A l'image du carton jaune stupide de Candelon il y a eu trop de fautes côté Perpignanais pour espérer atteindre la finale de Coupe d'Europe

Perpignan s’est logiquement incliné sur le terrain de Northampton (23-7) en demi-finales de la H Cup. Il n’y aura pas de clubs français en finale à Cardiff le 21 mai.

Il n’y a pas eu de match. Pour pousser l’honnêteté à son paroxysme, Perpignan a été éliminé par Northampton sur un score assez flatteur (23-7), tant le suspense n’a pas existé sur la pelouse du Milton Keynes ce dimanche. Trop puissants, trop physique et trop rapides, les Anglais ont tout simplement offert un récital devant des Catalans dépassés par un tel volume de jeu. Face au Leinster le 21 mai prochain, l’affrontement s’annonce explosif entre les deux meilleures équipes d’Europe. Une finale que les hommes de Jacques Brunel suivront devant leur télévision, tout comme la prochaine édition, puisque cette défaite les empêche de disputer la H Cup l’an prochain.

Foden en démonstration
Malgré un premier quart d’heure valeureux et appliqué, Perpignan a rapidement été débordé. Un homme symbolise le cauchemar vécu par les Sang et Or : Ben Foden. L’international anglais, mordant dans toutes ses relances, a fait parler la poudre en inscrivant notamment un essai plein de sérénité (7-0, 16e). Quinze minutes plus tard, Clarke perçait le rideau catalan et creusait l’écart (17-0, 30e). Seul un essai de Guirado en fin de premier acte laissait encore quelques illusions dans le clan perpignanais (23-10, 40e). «Va-t-on réagir en deuxième période», s’interrogeait Jacques Brunel. La réponse fut cinglante.

«On a montré nos limites»
Incapables de répondre au défi physique des Saints, dévorés en mêlée et privés de ballon pendant la quasi-totalité du deuxième acte, les partenaires de Nicolas Mas n’ont finalement jamais pu espérer à un éventuel retournement de situation. «Northampton a été fort, avoue l’international français. On a montré nos limites. C’est dommage que cela se finisse comme ça, on a tout raté.» Plus que la défaite, Perpignan met fin à une saison (Ndlr : L’USAP affrontera Castres dans un match sans enjeu samedi) délicate en Top 14 et savoureuse en H Cup. L’heure est à la reconstruction.

Source : Le Figaro

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Pas de Français en finale »

  1. Les derniers espoirs français reposent donc cette année sur le Stade Français qualifiés pour la première fois de leur histoire en finale du Challenge Européen.

  2. Qui l’eut cru ? En tous cas je souhaite une bonne chance aux Parisiens, ça relancerait le club francilien, il pourrait délocaliser un match ou deux de Coupe d’Europe au Stade…

  3. Perpignan a craqué, parce que leur équipe marche à flux tendus depuis 3 ans. L’effectif est trop peu profond, la pression repose sur un XV type et les joueurs savent que s’ils se blessent, il n’y a personne derrière pour les remplacer de la même façon. Mas, Marty, Porical et les autres doivent subir une grosse pression. Cette saison, la blessure de Mermoz et l’absence de bon 10 ont grandement diminué la qualité du jeu usapiste. L’an prochain, avec juste le Top14 à jouer + Hook en 10 je pense que l’USAP devrait revenir. Les jeunes pourront être lancés en Amlin Cup pour reposer plus souvent les cadres. Tout cela à condition que Delmas réussisse à bien remplacer Brunel et ce n’est pas gagné, car Brunel c’était du very very high level.
    En finale d’Amlin Cup je souhaite bonne chance au Stade Français. Les Harlequins sont une très grosse équipe (Robshaw, Easter, Care, Evans, Monye) mais sur 1 match, avec le XV type, le Stade Français peut gagner. Cependant, si la participation à la H-Cup amène de l’argent, chose visiblement nécessaire urgemment au club, elle amène aussi un calendrier encore plus lourd. Est-ce que l’étroit effectif parisien aura les épaules assez larges pour encaisser un tel calendrier ? A courir 2 lièvres à la fois, on y perd souvent beaucoup de plumes. La H-Cup n’est pas toujours un cadeau quand on n’a pas le coffre pour tenir (cf. USAP cette année ou Brive l’an dernier).

  4. Je ne partage pas forcément ton analyse Castaigne, il me semble que l’USAP a fait beaucoup tourner, à certains postes tout du moins. Mais qu’il lui a manqué peut être deux trois super joueurs. Comme Toulon possède Smith, comme le Stade français possédait Hernandez. Il me semble que par exemple en troisième ligne ou au poste de centre l’USAPa fait énormément tourner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s