Pas de Mondial-2011 pour Chabal, Jauzion et Poitrenaud

Marc Lièvremont vient d'annoncer sa présélection de 32 joueurs pour le Mondial, seuls 30 partiront

Le staff du XV de France a livré son verdict sur les 32 joueurs présélectionnés pour la Coupe du monde de Rugby 2011 en Nouvelle-Zélande (9 septembre – 23 octobre). Sébastien Chabal, Yannick Jauzion et Clément Poitrenaud en sont les grands absents.

Les rêves de Coupe du monde se sont envolés, mercredi, pour Sébastien Chabal, Yannick Jauzion et Clément Poitrenaud. En conférence de presse, Marc Lièvremont, l’entraîneur des Bleus, a dévoilé une liste de 32 joueurs qui a, en quelque sorte, officialisé les informations qui filtraient depuis quelques jours.

En dehors de l’éviction programmée de ces trois cadres du XV français, l’annonce de la liste des présélectionnés pour le Mondial néo-zélandais (9 septembre – 23 octobre) n’a pas réservé de surprise majeure.

Seule la sélection du Toulousain Cédric Heymans, particulièrement performant en club depuis plusieurs semaines, sonne comme un pari, alors que le joueur n’est plus apparu sous le maillot bleu depuis 2009.

Chabal poussé dehors par les jeunes

Marc Lièvremont, interrogé sur le cas Chabal, a assuré qu’il n’avait pas tenu compte des frasques médiatiques du joueur du Racing-Métro : « Nous l’avons jugé uniquement sur ses performances sportives. […] Je vois depuis un an un jeune numéro 8 du nom de Lakafia qui est extrêmement performant et qui a réussi l’exploit de pousser Imanol Harinordoquy sur le côté de la troisième ligne à Biarritz. Il y a aussi Louis Picamoles, dont on connaît le potentiel. C’est un grand espoir du rugby français de demain. »

Le staff de l’équipe de France, en décidant de ne pas retenir Yannick Jauzion et Clément Poitrenaud, a opté pour la continuité. Les deux cadres toulousains, qui comptent 117 sélections à eux deux,avaient été évincés du groupe au lendemain de la défaite contre l’Italie (22-21), en mars dernier, lors du Tournoi des VI Nations.

Les trois grands absents du groupe avaient participé aux deux dernières Coupes du monde, en 2003 et 2007. Tout comme le Biarrot Jérôme Thion, que le staff des Bleus a également écarté.

La « déception » Bastareaud

Malgré une liste élargie à 32 joueurs en raison des blessures, certains postulants sont restés sur le carreau. Julien Malzieu (Clermont) et Florian Fritz (Toulouse), notamment, n’ont pas été retenus, tout comme le jeune ouvreur du Racing-Métro Jonathan Wisniewski, jamais sélectionné en bleu mais auteur d’une fin de saison éblouissante avec son club en Top 14.

L’absence de Mathieu Bastareaud a également été confirmée. Marc Lièvremont a évoqué sa « déception » quant aux performances du jeune trois quarts centre du Stade Français, à qui il estime avoir « tendu la main ». « Il n’a pas fait le nécessaire pour qu’on puisse miser sur lui », a-t-il regretté.

Une troisième ligne de feu

Lièvremont a par ailleurs décidé de partir en Nouvelle-Zélande avec six piliers. Fabien Barcella (Biarritz) et Thomas Domingo (Clermont), blessés mais espérés, font partie de la liste, tout comme Nicolas Mas (Perpignan), Sylvain Marconnet (Biarritz), Luc Ducalcon (Castres) et Jean-Baptiste Poux (Toulouse).

La première ligne de la mêlée sera également renforcée par les deux talonneurs habituels des Bleus William Servat (Toulouse) et Dimitri Szarzewski (Stade Français), de retour de blessure.

En deuxième ligne, le staff des Bleus a décidé de renouveler sa confiance à Lionel Nallet (Racing) et Julien Pierre (Clermont), ainsi qu’à Pascal Papé (Stade Français) et Romain Millo-Chluski (Toulouse).

La troisième ligne des Bleus devrait pouvoir bénéficier du retour de son capitaine Thierry Dusautoir (Toulouse), blessé. Il sera aligné aux côtés d’Imanol Harinordoquy (Biarritz), Julien Bonnaire (Clermont) et Fulgence Ouedraogo (Montpellier). Louis Picamoles (Toulouse) et Raphaël Lakafia (Biarritz), préférés à Alexandre Lapandry (Clermont) seront également du voyage.

Quelques incertitudes

Morgan Parra (Clermont) et Dimitri Yachvili (Biarritz), ont tous les deux été reconduits au poste de demi de mêlée. L’ouverture sera partagée par David Skrela (Toulouse) et François Trinh-Duc (Montpellier).

Au centre, Fabrice Estebanez (Brive) partagera l’affiche avec les deux Perpignanais Maxime Mermoz et David Marty ainsi qu’Aurélien Rougerie (Clermont), même si des incertitudes pèsent sur la présence de ce dernier, blessé.

L’inamovible Vincent Clerc (Toulouse) sera le principal atout des Bleus aux ailes, épaulé par Yoann Huget (Bayonne) et Alexis Palisson (Brive) malgré des prestations critiquées pendant le Tournoi.

Damien Traille (Biarritz), dont la polyvalence a été louée par le sélectionneur du XV de France, a été choisi au poste d’arrière avec Heymans.

Cette liste n’est pas totalement définitive, en raison de l’incertitude qui plane sur le retour de trois cadres actuellement blessés : Thomas Domingo (genou), Fabien Barcella (tendon d’Achille) et Aurélien Rougerie (malléole).

Le staff du XV de France a jusqu’au 22 août pour publier une liste définitive des trente joueurs qui évolueront sous le maillot bleu à l’automne prochain.

En Nouvelle-Zélande, le XV de France sera opposé aux All Blacks dès les phases de poule. Son groupe comprend également les Tonga, le Japon et le Canada.

La liste des 32 joueurs retenus par le staff du XV de France :

1ère ligne : Fabien Barcella (Biarritz), Thomas Domingo (Clermont), Nicolas Mas (Perpignan), Sylvain Marconnet (Biarritz), Jean-Baptiste Poux (Toulouse), William Servat (Toulouse), Dimitri Szarzewski (Stade Français), Luc Ducalcon (Castres).

2ème ligne : Lionel Nallet (Racing-Métro 92), Pascal Papé (Stade Français), Julien Pierre (Clermont), Romain Millo-Chluski (Toulouse)

3ème ligne : Thierry Dusautoir (Toulouse/Cap), Julien Bonnaire (Clermont), Imanol Harinordoquy (Biarritz), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Raphaël Lakafia (Biarritz), Louis Picamoles (Toulouse)

Demis de mêlée : Morgan Parra (Clermont), Dimitri Yachvili (Biarritz)

Demis d’ouverture : David Skrela (Toulouse), François Trinh-Duc (Montpellier)

Trois quarts centres : David Marty (Perpignan), Aurélien Rougerie (Clermont), Fabrice Estebanez (Brive), Maxime Mermoz (Perpignan).

Arrières – Ailliers : 
Cédric Heymans (Toulouse), Damien Traille (Biarritz), Maxime Médard (Toulouse), Alexis Palisson (Brive), Vincent Clerc (Toulouse), Yoann Huget (Bayonne).

Source : France24.com/fr 

Les explications de Marc Lièvremont sur le cas Chabal

Publicités

8 réflexions au sujet de « Pas de Mondial-2011 pour Chabal, Jauzion et Poitrenaud »

  1. Pour Jauzion c’est une immense déception. Comment peut-on juger un joueur sur sa méforme avéré alors qu’on ne sait absolument pas ce que donnera Mermoz qui n’a pas joué depuis belle-lurette, ni un Rougerie (pas si convaincant que ça sur le tournoi). On dit Estebanez en pleine forme, aucune de ses sorties récentes ne m’ont convaincu.

    Sincèrement, pour moi le cas Chabal est un épiphénomène. Et je suis un peu écœuré qu’il affole les rédactions en ce moment. Mais là encore, il est un « impact player » faites le rentrer à 20min de la fin du match, 7 fois sur 10 il apportera,… j’ai quand même l’impression qu’on le juge sur les 3 fois ou il n’a rien apporté.

    Et pis y a le cas Lakafia … ça c’est ce que j’appel la caution du sélectionneur. Pour montrer qu’on est un bon sélectionneur il faut toujours sortir un nouveau du chapeau, ça fait gars consciencieux, qui montre qu’il n’a pas rien branlé depuis 4 ans et qu’il a toujours gardé un œil sur le championnat…(nb : ça n’enlève rien à Lakafia que je trouve très bon…)

    Le Yoann Huguet de Castres donne raison au sélectionneur, mais sincèrement Yoann n’a-t-il pas eu que trop sa chance en bleu ?

    Enfin le cas Traille, dont j’attends encore qu’on me donne un seul match référence en 15.

    Je n’ai aucune stats là-dessus, mais je me demande si Liévremont n’a pas le pire ratio de défaites-victoires des 20 dernières années ? Je me demande s’il n’a pas aussi la moyenne la plus élevée de points encaissé par match des 15 dernières années (bon évidemment les règles ont évolués et favorisée l’attaque)

    Mais rendons à Lievremont ce qui lui appartient : l’avènement François Trinh Duc, une vraie trouvaille, une vraie foi inébranlable dans le joueur … et il a eu raison, je lui donne au moins du crédit pour ça. Mais un bon choix pour une dizaine de mauvais n’est-ce pas trop peu pour être champion du monde ?

    Bon, … on a lighter note. Faut quand même y croire. Donc voici pour moi l’équipe type pour cette CDM.

    1. Barcella (je ne crois pas au retour de Domingo… mais barcella devrait en être !)
    2. Servat
    3. Mas
    4. Nallet
    5. Pierre
    6. Ouedraogo
    7. Dusautoir
    8. Harinordoquy
    9. Parra
    10. Trinh-Duc
    11. Medard
    12. Mermoz
    13. Marty (pas fan, mais on ne va pas se priver d’automatisme, quoi que vu le nombre de blessure de Mermoz, pas sûr qu’il n’est pas plus d’automatisme avec Jauzion 😉 )
    14. Clerc
    15. Heymans

    Ca peut avoir de l’allure… quand même.

  2. …enfin je précise, j’espère que Barcella en sera … maintenant aura-t-il le niveau qu’il avait il y a près de 18 mois, rien n’est moins sûr … c’est un gros risque.

  3. Je suis d’accord avec toi pour la non selection de Poitrenaud et Jauzion, en général se sont des gars qui apportent lors des grands rdv.
    Pareil je suis d’accord avec toi pour Chabal, je pense aussi qu’ils le jugent uniquement sur les 3 fois sur 10 où il joue mal. Il est clair qu’il peut apporter. Qui va aller briser les lignes de défense adverse? Deja qu’on est mauvais à ce niveau, là ca risque d’être minable. Je crois comme Berbizier que Chabal paye ses déclarations sur son livre.
    COmprend pas la sélection d’Estebanez non plus, ni celle de Huget. Meme s’ils sont assez bons en championnat, ce ne sont tout de même pas des éléments qui ont tranché par leur efficacité avec les Bleus. Pour moi ces 2 restent la grande interrogation.

  4. Ah oui, petit mot sur Traille tout de même. VOilà un type qui va finir une carrière internationale sur une énième coupe du monde grâçe, non pas sur ses capacités réelles, mais seulement de par sa polyvalence, grandement louée par Lievremont.
    Tant mieux pour lui mais cela ne m’enlèvera pas de l’esprit que ce mec n’est qu’un second rôle (voire pire) à pratiquement tous les postes derriere. Combien de joueurs méritent plus que lui d’être de l’aventure? Sacré Traille, pour moi une des plus grande arnaque du rugby français moderne.

  5. Ah oui ,petit mot sur Traille tout de même. VOilà un type qui va terminer sa carrière internationale sur une énième Coupe du Monde grâçe, non pas à ses qualités intrinsèques de joueur de rugby, mais de par sa POLYVALENCE, grandement louée par Lievremont.
    Alors tant mieux pour lui, mais vous ne me retirerez pas de l’esprit que ce mec n’est qu’un second rôle (voire pire) à presque tous les postes derrière. Combien de types mériteraient plus que lui d’aller en NZ? Traille représente pour moi une des plus grande arnaques du rugby français moderne. Comme si, son coup de pied « légendaire » nous avait deja fait gagner et tout d’un coup va nous faire gagner. Ne rêvons pas.

  6. La liste me plaît, plutôt devant, pas trop derrière. Au poste de pilier, compter à la fois sur Barcella et Domingo relève de la gageure, surtout pour le biarrot qui n’a pas joué depuis 1 an!! Lièvremont dit qu’il n’y apersonne derrière, je rétorque que Forestier existe. Poux et Marconnet sont bons en mêlée mais ils manquent de puissance pour perforer. Or on a pu voir qu’au niveau international, on demande maintenant aux piliers d’être des rampes de lancement, pas uniquement des costauds en mêlée. Et il manque un troisième talonneur. C’est un poste non seulement spécifique, mais aussi extrêmement usant physiquement. Si jamais un des 2 talonneurs se fait une petite contracture qui l’oblige à déclarer forfait uniquement pour le match à venir, le second devra se taper tout le match!! J’aurais donc remplacé Barcella par Guirado et Poux par Forestier et Marconnet par Debaty, pilier polyvalent, incroyable de puissance et de dynamisme avec l’ASM. Tout en gardant Domingo, au cas où il se rétablirait plus tôt que prévu et dans ce cas on sort Debaty ou Forestier. Cela ne créerait pas trop de déception, vu qu’ils étaient vierges de sélection, donc déjà tout heureux d’être là. Derrière, ça craint. Marty n’a jamais rien fait de bien en EDF, et il se traîne ces derniers temps avec l’USAP. Je le remplace par Fritz, polyvalent 13/12. Palisson est bon, mais son profil 15/11 est inutile dans le groupe avec les présences de Médard et Heymans, qui lui sont supérieurs. Je le remplace par Poitrenaud, en polyvalent 13/15. Ca fait donc 5 changements, que je considère comme primordiaux. J’en aurais souhaité d’autres, mais ils sont déjà plus secondaires vu qu’ils concernent les probables doublures appelées à avoir peu de temps de jeu (Fakaté pour Pierre, Wisniewski pour Skrela, Planté pour Huget). J’aurais d’ailleurs fait une liste de 40, jusqu’à fin juillet, pour acclimater les remplaçants en cas de forfait en cours de compétition.
    Liste des 32 avec 5 modifications: Servat, Szarzewski, Guirado, Forestier, Debaty, Mas, Ducalcon + Domingo Nallet, Millo-Chlusky, Pierre, Papé Dusautoir, Ouedraogo, Lakafia, Picamoles, Bonnaire, Harinordoquy Parra, Yachvili, Skrela, Trinh-Duc Mermoz, Fritz, Poitrenaud, Estebañez + Rougerie Médard, Clerc, Huget, Heymans, Traille Au passage, je note que Lièvremont s’arroge toujours une qualité qu’il n’applique jamais: l’objectivité. Il estime que les 2 mois de préparation vont permettre à des blessés graves (Barcella, Rougerie) de revenir à temps et à des joueurs en petite forme (Marty, Palisson, Marconnet) de devenir des bêtes de guerre. Dans ce cas, pourquoi ne pas s’être basé sur ce même principe pour permettre à d’autres blessés de revenir (Y.David, Michalak) et ne pas avoir tenté le pari que Beauxis, Bastareaud, Chabal, Jauzion allaient redevenir des bêtes de guerre? Sans parler du jeu inexistant qui devrait par miracle devenir limpide et efficace.

  7. En tout cas, voici mon XV de départ désormais:
    Heymans-Clerc-Rougerie (Estebañez)-Mermoz-Médard-Trinh Duc-Parra-Lakafia-Harinordoquy-Dusautoir-Millo Chlusky-Nallet-Mas-Servat-Domingo (Poux)

  8. Désolé Canard Hurleur tes posts ont malencontreusement atterri dans la file des posts indésirables. Mais voilà qui est réparé. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s