Ces Bleuets ne demandent qu’à grandir !

Ces petits bleuets viennent de faire tomber l'ogre australien !

J’étais déjà en train de collecter à droite et à gauche des infos sur le rugby des îles Tonga afin de continuer notre tour d’horizon des nations participantes à la Coupe du Monde. Quand je tombe sur cette info : « Les Bleuets réalisent l’exploit ! ». Il est à ma montre 22 heures vingt-neuf. Tard ! Un peu démotivé aussi par le peu de réaction qu’ont suscité mes derniers articles, pas de commentaires depuis une quinzaine de jours malgré les quelques 180 visites quotidiennes… Tant pis, la nouvelle fait trop de bien et l’envie de pianoter mon clavier trop forte.

A l’heure où les séniors se sont fait marcher dessus par les Wallabies, où en quatre ans la sélection de Marc Lièvremont aura battu tous les records les plus tristes, cette victoire des Bleuets sur leurs adversaires australiens dans le Championnat du Monde Juniors, fut-elle courte, me met du baume au cœur ! Les protégés de Philippe Sella n’étaient pourtant pas favoris, largement dépassés par les Wallabies au goal average dans cette poule : on craignait le pire… Mais dans le petit stade communale di Monigo où joue d’habitude le Beneton Trévise nos jeunes coqs auront fait mentir ces messieurs les bookmakers : face à l’adversité d’une formation de l’hémisphère sud qui ne s’est jamais avouée vaincue la France a retrouvé son rugby.

Jean-Marc Doussain et les siens auront non seulement l’occasion d’être les premiers tricolores à franchir le cap des demi-finales depuis la création des championnats du monde juniors en 2008 mais aussi d’obtenir leur revanche face à ces Anglais qui les avaient battu lors du dernier Tournoi. L’objectif serait ensuite d’empêcher les Baby Backs de remporter leur 4ème titre en 4 ans, pas une mince affaire…

Quelque soit l’issu de ce championnat du monde junior on peut affirmer que la France a souvent réussi dans les compétitions jeunes. L’armoire à trophées de la FFR est déjà bien remplie grâce à plusieurs titres mondiaux gagnés par nos juniors ou nos universitaires. Malheureusement ces victoires sont restées sans lendemain. Nous pouvons lire ou entendre, ici ou là, pas seulement en France d’ailleurs, que le Top 14 est le meilleur championnat de rugby du monde ou bien de la galaxie. S’il suffisaient de faire venir deux ou trois vieilles gloires de tel ou tel sport pour avoir le label de meilleur championnat alors les gens s’enthousiasmeraient pour le football qatari. Le meilleur des championnat n’est-il pas celui qui saurait proposer à ses jeunes la possibilité d’atteindre l’élite mondiale ? J’espère que les JIFF changeront la donne et permettra à cette génération de marcher sur le toit du monde.

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Ces Bleuets ne demandent qu’à grandir ! »

  1. félicitations a nos juniors alors !
    et félicitations a toi pr tes articles que je lis souvent 😉 sans forcement laisser de com, alors j’en laisserais maintenant 🙂

  2. Oui ! Que cette victoire fait plaisir et Vos messages font toujours plaisir aussi bien sûr, mais je dois reconnaître que les derniers posts laissés étaient plutôt à caractère informatif suscitant peu l’interaction avec mes lecteurs.

  3. ouais j’ai vu ça et c’est vraiment cool ! merci pour tes articles que j’ai toujours plaisir à lire. malgré tout, je crois que c’est mon premier commentaire 😉

  4. Courage Mister Rugby, un blog demande beaucoup d’énergie et le retour n’est pas toujours fantastique.

    Tant que tu auras du plaisir à écrire des articles – ne serait-ce que pour toi – alors la flamme ne s’éteindra pas. 😉

  5. Très beau jeu développé lors de ce match. Je dois avouer que je n’y croyais pas avant, tellement la formation australienne est bonne, mais aussi tellement on ne fait pas confiance à nos jeunes dans nos clubs. Face à l’Angleterre, on était cuit comme d’hab quand une équipe française tombe contre une équipe anglaise :D. Notre troisième ligne a été trop discrète, surtout en défense. Et trop d’occasions manquées.

    Je pense que certains joueurs se feront un nom à l’avenir: Taofifenua, Vahamahina, Lesgourgues, Doussain bien sûr, Palis, Bérard. Et autant je nous vois mal engagés pour la CDM11 (pas de jeu, pas de colonne vertébrale remarquable, pas de staff à la hauteur), autant je prédis une excellente CDM15, si le futur staff est de qualité (sélectionneur Galthié, manager Sella). En tout cas, on aura un paquet de joueurs très bons, qui seront dans leurs plus belles années (25-30 ans). Dans chaque ligne, je vois de grands talents pour 2015 et de quoi faire un très beau squad.
    Exemple de squad: Szarzewski, Ivaldi, Guirado; Domingo, Barcella, Ducalcon, Mas; Maestri, Fakaté, Millo-Chlusky, Vahamahina; Dusautoir, Burban, Ouedraogo, Lapandry, Picamoles, Lakafia; Cazenave, Parra, Doussain; Beauxis, Trinh-Duc; Mermoz, David, Doumayrou, Lamérat; Fofana, Bérard, Planté; Médard, Fall. Et ça c’est juste une liste actuelle, car on sait que d’autres apparaîtront (Slimani, Guiry, Machenaud, Visensang) et d’autres reviendront peut-être (Kayser, Jacquet, Tillous-Borde, Michalak, Bastareaud, Poitrenaud, Porical).

  6. Merci pour vos messages de soutiens, mais croyez-moi ce n’était juste qu’une petite pensée lâchée comme ça et je n’ai nullement l’intention d’arrêter : la passion d’écrire et toujours là. J’arrêterai peut-être ce blog quand la France sera championne du monde 😉 ce qui m’amène directement à l’analyse de Castaignède avec qui je suis comme souvent complètement d’accord. J’ai justement dans mes cartons un projet d’article « 15 espoirs pour 2015 ». Un peu sous forme de provocation car l’idée et de le sortir avant la Coupe du Monde 2011. Je retenais grosso modo le s mêmes noms que Cataignède, c’est à dire un mélange d’espoirs connus du grands public et des inconnus plus quelques joueurs qui ont déjà de la bouteille mais qui pourraient continuer. Mais l’important c’est surtout de leur donner du temps de jeu en Top 14 et en Heineken Cup. Vous savez des pays capables de donner une bonne formation universitaire il en existe une bonne cinquantaine, des pays capables de donner un travail hautement qualifié à ces jeunes il n’y en a que deux ou trois. C’est exactement la même chose en rugby : il faut offrir une chance à ces jeunes-là. Il me semble que le Super 15 offre cette opportunité là au jeune, beaucoup plus que le Top 14. Affaire à suivre…

  7. Au moins le JIFF va apporter à ces jeunes-là. Même si cette réforme ne vise pas directement les jeunes français, jurisprudence européenne oblige, elle a quand même une grande utilité. Dans 4ans, chaque club devra avoir 70% de JIFF et même si le XV type pourra être international, il faudra bien que l’équipe tourne et les jeunes espoirs auront du temps de jeu. 70% de JIFF sur 35 contrats pro, ça donne 25 joueurs issus de la formation française, dont j’imagine 2/3 seront français. Ça donne un effectif du genre: 5-6 stars étrangères (type Van Niekerk, Rokocoko, Burgess), 3-4 étrangers inconnus à leur arrivée mais talentueux (type Vosloo, Gerber, Lund), 15-20 joueurs français (stars + valeurs sûres + espoirs), 5-6 espoirs d’origine étrangère (type Murimurivalu, Falefa Johnston, Vakatawa). Bref, des équipes bien montées et cohérentes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s