Les All Blacks marquent leur territoire

Brad Thorn domine les airs face à Ali Williams

A la veille du début du Tri-Nations opposant l’Australie à l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande a largement remporté son test-match contre les Fidji (60-14). Après avoir accepté le défi physique, les All Blacks ont imposé leur vitesse en inscrivant huit essais, dont le premier était l’oeuvre du futur Clermontois Sivivatu. A un mois et demi de leur Coupe du monde, les Néo-Zélandais sont prêts, et ils devront le montrer la semaine prochaine contre l’Afrique du Sud.

L’image est belle, le son impressionnant. Comme le veut la tradition, Fidjiens et Néo-Zélandais ont réalisé leur haka respectif avant le début de leur duel. Et si les visiteurs ont eu l’honneur de débuter, les hôtes n’ont pas attendu la fin pour débuter le leur. Histoire de marquer leur territoire, de marquer les esprits, d’affirmer que, malgré le fait que la recette de ce test-match était destiné aux victimes du séisme à Christchurch, ils n’étaient pas là pour plaisanter.

Le début de la rencontre le montrait, avec des All Blacks se lançant dans l’approfondissement des fondamentaux: le combat. Face à des Fidjiens toujours très joueurs et doués ballon en mains, ils pilonnaient la ligne défensive, engageant une épreuve de force de longue haleine. Ils ne tardaient pas à en récolter les fruits, d’abord avec une pénalité de Slade (3e), dont c’était la première titularisation au poste d’ouvreur, puis par un essai de Sivivatu en bout de ligne (9e). Ce match était d’ailleurs l’occasion de voir s’opposer Nalaga, l’ancien ailier de Clermont qui n’est jamais revenu en Auvergne, et le futur ailier de l’ASM, Sivivatu, même si les deux joueurs n’évoluaient pas sur la même aile. La domination se poursuivait et Slade jouait habillement au pied dans le dos de la défense pour lui-même, bénéficiant d’un rebond favorable avec le poteau pour inscrire un essai (23e, 18-0). Puis Hore, le talonneur, se trouvait en bout de ligne pour finir le travail collectif (35e, 25-0), suivi de près par un essai en force du 3e ligne Thompson (38e, 32-0).

Après la pause, les joueurs fidjiens se montraient plus entreprenants, plus solides et étaient récompensés de leur domination par un essai de Serelevu (53e, 32-7). C’était le moment que choissait Graham Henry, le sélectionneur néo-zélandais, pour faire entrer Weepu à la mêlée. Cette modification accentuait un retour des Blacks, puisque le demi de mêlée surpuissant était là pour taper à suivre dans le dos de la défense et offrir l’essai à son centre Smith, plus rapide d’un cheveu que son coéquipier Nonu (63e, 39-7). Pour le dernier quart-d’heure, Daniel Carter entrait, prenant la place de Slade auteur d’une belle performance. Et Weepu, encore lui, sonnait la charge et trouvait ses coéquipiers en soutien pour se retrouver à la fin du mouvement et conclure d’un nouvel essai (68e, 46-7). Mais le chef-d’oeuvre était l’oeuvre d’un Fidjien, l’ailier Goneva tapant à suivre dans le dos de la défense et faisant une pichenette digne d’un footballeur au moment où Weepu s’apprêtait à récupérer le ballon pour s’emparer du ballon et inscrire le deuxième essai de son équipe (70e, 46-14). Mais la débauche d’énergie déployée par les Fidjiens tout au long du match pour endiguer la marée noire se voyait en fin de rencontre, avec un essai de pénalité infligé à la 76e minute, puis un essai en contre de Muliaina dans les dernières secondes pour infliger un score sacrément lourd (79e, 60-14).

Contrairement aux Wallabies la semaine passée, les Néo-Zélandais ont parfaitement débuté leur série de matches de « préparation » à la Coupe du monde en se montrant solides dans le combat et très structurés dans le jeu. A confirmer à un tout autre niveau, la semaine prochaine, pour leur entrée en lice dans le Tri-Nations face aux Springboks.

Article original 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s