Coup de projecteur sur la Coupe de France de rugby à sept

Avec en point de mire les JO de Rio de Janeiro en 2016 et compte tenu du retard pris par la France en matière de rugby à sept la FFR devait proposer un plan pour le développement de cette variante de notre sport favori. Avec cette proposition de Coupe de France la moindre des choses qu’on puisse dire c’est qu’il s’agit bien ambitieux. On pouvait craindre une compétition interprovinciale sans âme et qui aurait fait une demi-page à l’intérieur du Midol. En choisissant la solution d’une Coupe de France impliquant tous les clubs de l’Hexagone amateurs ou professionnels,la FFR nous propose une formule sexy qui devrait fort logiquement prendre des allures de grande fête populaire. Cette formule quelle est-elle ?

Il s’agit d’une Coupe se déroulant sur 4 tours (cf. infographie ci-dessous) :

Avec tout d’abord une phase de qualifications régionales : composée de ‘n’ plateaux de ‘n’ équipes selon les comités. Les phases de qualifications se joueront sur une journée le 11 septembre.

Suivront les finales régionales, composées d’un plateau dans chacun des 26 comités régionaux que comptela FFR.Disputeront ces finales régionales les clubs vainqueurs des phases de qualifications ainsi que tous les clubs appartenant aux divisions fédérales.

Le 03 juin auront lieu les demi-finales, 5 ou 6 plateaux (60 ou 72 clubs : les vainqueurs de chaque comité, les 30 clubs professionnels de Pro D2 ou de Top 14 Orange, ainsi que 3 sélection des Comités d’Outre-Mer (Pourquoi seulement trois ?)

Les 16 et 17 juin se disputera la Finale à 16 équipes dans un stade à définir.

Espérons que cette compétition sera télévisée, la phase finale risque de valoir son pesant d’or et promet d’être assez spectaculaire. il est sûr que certains clubs pro pesteront que le calendrier déjà surchargé n’avait besoin de cette compétition, mais cette dernière aura le mérite d’offrir du temps de jeu aux jeunes joueurs. Les grands clubs y gagneront probablement en vendant des produits dérivés comme des maillots flashy créés particulièrement pour l’épreuve comme le font déjà la plupart des fédérations joutant dans les séries mondiales de rugby à sept…

Pourquoi est-on en droit d’attendre un grand succès populaire ?

Parce que cette compétition devrait offrir des affiches inédites et donc apporter son lot de fraîcheur : avec des clubs amateurs qui iront défier les grands clubs pro, les Départements et Territoires d’Outre-Mer n’ont pas été oubliés et participeront pour la première fois à une compétition nationale. A l’image du format des JO, féminines et messieurs joueront sur un même lieu. C’est la compétition dont le rugby avait besoin !

Info participant pdf 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Coup de projecteur sur la Coupe de France de rugby à sept »

  1. Je pense que cette compétition est surtout faite pour ça. Reste à savoir si les clubs de Top 14 joueront le jeu. Je pense qu’elles enverront une sélection de 12 joueurs composés de jeunes, d’espoirs et de joueurs qui ont peu de temps de jeu en championnat. J’espère que les télé suivront, au moins pour la finale. Ça peut être vraiment sympa. On a encore 5 ans pour les JO de Rio, c’est à dire qu’il faut chercher les hauts potentiels qui ont entre 16 et 22 ans aujourd’hui… Ce que j’aime bien c’est ce côté messieurs et dames mélangé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s