L’Ecosse aussi a souffert

Jo Ansbro et les siens ont souffert face à une Roumanie plus solide que prévu

Bousculée par de surprenants Roumains, l’Ecosse a dû attendre les cinq dernières minutes pour s’assurer la victoire (34-24). De leur côté, les Fidji ont dominé la Namibie (49-25) avec quatre essais du futur Tarbais Vereniki Goneva.

L’Ecosse s’est employée
Après la démonstration de force des All Blacks la veille contre les Tonga, le deuxième match de la Coupe du Monde 2011 a bien failli donner lieu à la première surprise de la compétition. La Roumanie, 17e nation mondiale au classement de l’IRB, n’est en effet pas passée loin de battre l’Ecosse (7e) à Invercargil. A un peu plus de dix minutes précisément puisque les joueurs des Carpates, revenus d’une entame catastrophique (2 essais encaissés en 20 minutes, 15-3), ont réussi à revenir et même à passer devant au tableau d’affichage sur un essai de Daniel Carpo (21-24, 67e). Vexés, les partenaires de Chris Paterson, qui honorait sa 106e sélection, reprenaient suffisamment vite leurs esprits pour faire respecter la hiérarchie grâce à deux essais de Simon Danielli dans les cinq dernières minutes (75e et 78e minute). Vainqueur (34-24), le XV du Chardon a eu le mérite d’éviter de se prendre les pieds dans le tapis d’entrée. Mais dans une poule où figurent également l’Angleterre et l’Argentine, les Ecossais devront hausser leur niveau de jeu s’ils veulent se hisser en quarts de finale.

Goneva guide les Fidji
Dans la poule D, la rencontre entre les Fidji, outsiders pour une place en quarts de finale, et la Namibie, victime désignée de ses quatre autres adversaires, a donné lieu à un match spectaculaire. Largement supérieurs, les hommes du Pacifique se sont régalé des espaces laissés par la défense namibienne, notamment l’ancien Columérin et futur Tarbais Vereniki Goneva (13e, 21e, 40e et 52e), qui s’est installé en tête du classement des meilleurs marqueurs d’essais avec quatre réalisations. A la pause, la messe était déjà dite et le bonus offensif déjà en poche pour les Fidjiens. Cela peut-il expliquer leur deuxième période beaucoup plus décousue ? Laissant tomber les ballons, moins agressifs en défense, les partenaires de l’ancien clermontois Napolioni Nalaga, auteur d’un essai en fin de match, laissaient les Namibiens inscrire deux essais (44e et 57e) et battre leur record de points en Coupe du Monde. Les Fidji s’imposaient tout de même facilement (49-25) mais devront se montrer plus rigoureux s’ils veulent espérer quelque chose face aux Samoa et au Pays de Galles, adversaires désignés dans la course à la deuxième place (la première semblant promise à l’Afrique du Sud).

Source : lefigaro.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s