La Géorgie domine la Roumanie

Les Lelos ont dominé les Roumains et repartent avec une première victoire en CDM

Dans ce duel pour l’honneur entre les bonnets d’âne de la Poule B, les Géorgiens ont facilement disposé de Roumains cruellement limités. 

Une première mi-temps fermée et très physique: 

De l’occupation au pied, du défi physique, des chandelles et des mêlées. Sans dénigrer les valeurs premières et les « fondamentaux » du rugby, c’est loin d’être une orgie de jeu que nous ont proposés les deux équipes tout au long du match. Articulés toutes les deux autour de leurs paquets d’avants, ce sont deux formations dans le même registre qui se sont défiées.

Et au petit jeu de celui qui pousse le plus fort, sous l’impulsion de leur duo Zirakashivili-Gorgodze, ce sont les Lelos qui virent en tête à la pause.

Étrangement mis en difficulté sur leur conquête durant tout le premier acte, c’est en profitant de l’indiscipline roumaine et en s’appuyant sur le très long jeu au pied de l’ouvreur de Figeac Kvirakashvili que les Géorgiens mettent la pression sur les Roumains. Grâce à la précision de leur buteur, auteur d’un étonnant 4/4 (lui qui était avant ce match à 41% de réussite) au cours des 40 premières minutes, les Géorgiens virent à la pose avec 6 points d’avance, 12 à 6.

Une deuxième mi-temps plus enlevée, les Géorgiens prennent le large : 

Au retour des vestiaires, on ne change pas une tactique qui fonctionne : les Géorgiens vont percuter le premier rideau et défier la ligne défensive roumaine avec envie. En face, on insiste dans la zone défensive du 10 Kvirakashvili, le moins solide en défense.

Après le premier échec au pied du buteur des Lelos, et après un second échec de Dumbrava, il faut ensuite attendre la 55e pour assister au premier et seul essai de ce match. Sur un enchaînement de pick-and-go et de jeu à une passe, c’est le colosse du MHR (Montpellier) Mamuka Gorgodze qui s’écroule dans l’en-but. 19 à 6 pour les coéquipier du troisième ligne.

Les Roumains, cherchant à faire du jeu mais multipliant les maladresses, eux ne parviendront jamais ni à déstabiliser la défense Géorgienne, ni à franchir la ligne.

Au final, et après une pénalité de chaque côté, les Géorgiens s’imposent logiquement au terme d’une partie « virile mais correcte » 25 à 9. Une partie marquée par un défi physique incessant et qui risque de laisser des traces du côté des Lelos.

Source :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s