L’Afrique du Sud s’en sort bien

Les Samoa savourent leur performance malgré la défaite

L’Afrique du Sud a eu toutes les peines du monde à se sortir du piège tendu par les Samoans. Ces derniers abattaient en effet leur dernière carte pour une qualification en quarts et devaient l’emporter ou dans le pire des cas, bonifier leur revers. Très vite, l’on pensait que la rencontre n’allait être qu’une formalité tant les champions du monde en titre faisait preuve de maîtrise. Appliqués sur leurs touches mais aussi très efficaces en contres, dominateurs en mêlée et sur les mauls, et surtout avec une possession de balle outrageuse, ils ne tardaient pas à envoyer Habana en terre promise (7-0, 9e).

Loin d’être sonnés, les Iliens réagissaient mais de façon fort maladroite. Ils se voyaient en effet pénalisés alors qu’ils campaient devant la ligne adverse (13e). Les débats s’équilibraient de plus en plus, la défense agressive des Samoa ne reculant que très rarement. La tension montait d’un cran mais les coéquipiers de Schwalger se montraient toujours aussi indisciplinés. Un « suicide » quand se trouvent en face des buteurs de la trempe de François et Morné Steyn. Le premier nommé s’essayait, certes vent dans le dos mais tout de même, à des tentatives de plus de cinquante-cinq mètres. Après un échec (4e), il réglait la mire (10-0, 24e) avant que son homonyme ne gonfle un peu plus le score, de près (13-0, 27e). Epuisés par le lourd combat mené, les Samoans ne baissaient pas pavillon et se montraient même dangereux, juste avant la pause sur une échappé de Fotuali’i. Malheureusement pour eux, M. Owens se trouvait sur la trajectoire de la passe, arrêtait le jeu et signalait la fin du premier acte. Une décision quelque peu injuste de la part du Gallois qui n’a pas vraiment avantagé la petite équipe.

L’incroyable seconde période des Samoans

Bryan Habana score en coin

Après les citrons et dix grosses minutes sud-africaines improductives, les Samoa prenaient la main sur cette rencontre et réduisaient le score sur une superbe attaque en première main, conclue sur un second temps de jeu par Stowers (13-5, 52e). Dès lors, les Boks n’existeront plus que par leur excellente défense dans cette dernière demi-heure.

Les Samoans ne parvenaient toujours pas à concrétiser leurs temps forts, Lemi se faisant sévèrement pénaliser alors qu’il avait réussi une bien belle chevauchée (57e). Après deux occasions d’essai à défendre (60e, 62e), ils repartaient de plus belle, toujours aussi maladroitement comme cet en-avant commis à quelques centimètres de la ligne (67e).

La fin de match était marquée par les décisions douteuses de M. Owens qui sortait dans un premier temps un carton rouge bien sévère à l’encontre de P. Williams, l’arrière samoan, pour un geste d’énervement certes répréhensible mais peu méchant sur Brussow (69e). Pour compenser, c’était Smit qui écopait d’un jaune deux minutes plus tard, là encore bien sévèrement pour un en-avant volontaire (71e).

La fin de match quelque peu décousue ne permettra pas aux Samoans de revenir dans les clous d’un bonus qui aurait pu les laisser espérer jusqu’à dimanche. Eliminés malgré une seconde période époustouflante, ils quittent malgré tout la compétition la tête haute. En face, l’Afrique du Sud assure sa qualification à la première place et celle des Gallois en suivant. Face à une vaillante formation, les Boks ont reçu un avertissement sans frais qui pourrait leur être salutaire alors que se présentent probablement les Australiens en quarts.

source  : coupe-du-monde.tf1.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s