Un XV de France pour 2015

S’ouvre devant nous une nouvelle ère pour le XV de France avec à l’horizon la Coupe du Monde 2015 en Angleterre. Je vous propose ma sélection faite essentiellement d’espoirs qui devraient atteindre leur plénitude en 2015. Certains joueurs sont déjà très connus du grand public, d’autres pointent le bout de leur nez chez les pros. Tous ont du talent et à mon sens un potentiel au niveau international. Revue d’effectif.

1-      Thomas Domingo (Clermont-1985) : Il ne doit sa non-sélection au dernier mondial qu’à cause d’une sale blessure. Il fait déjà parti du gotha des meilleurs piliers du monde. Il a la chance d’évoluer dans un club qui joue et devrait continuer à jouer les premiers rôles en France et en Europe. Forcément indispensable au XV de France. 

2-      Dimitri Szarzewski (Paris-1983) : J’ai longuement hésité entre Dimitri Szarzewski et Guilhem Guirado qui monte en puissance, qui est plus jeune et qui offre un profil similaire. Le futur talonneur du XV de France aura la très lourde tâche de remplacer William Servat, dans cette perspective le Parisien qui aura 32 ans en 2015 et fort de ses expériences des mondiaux de 2007 et 2011 semble prendre une longueur d’avance.

 

 

3-       Clément Ric (Clermont-1988) : C’est le nouveau Christian Califano, aussi habille balle en main et coureur que ne l’était l’ancien pilier toulonnais du Stade Toulousain. Il joue à Clermont où il réalise un excellent début de saison. Sa complémentarité avec Thomas Domingo est une assurance, il devrait apporter des solutions dans le soutien offensif.

 

4-      Mickaël De Marco (Montpellier-1989) : Philippe Sella, entraineur des Bleuets, le présente comme « un sacré numéro ». Très complet, pousseur, sauteur, cet athlète déplace ses 118 kilos comme un troisième-ligne. Très généreux dans l’effort et avec un sang bouillonnant, il doit encore apprendre à canaliser son surplus d’énergie. 

 

 

5-      Sébastien Vahaamahina (Perpignan-1991) : Même s’il est encore très jeune et pas forcément complémentaire avec Mickaël De Marco (même génération et profil comparable), même si contrairement à d’autres espoirs il a très peu joué avec l’USAP, Sébastien Vahaamahina est mon coup de cœur : Ses capacités athlétiques hors du commun, sa gestuelle, sa puissance et sa vitesse m’ont impressionné lors des matchs avec les Bleuets.  

6-      Fulgence Ouedraogo (Montpellier-1986) : L’ancien « chouchou » de Marc Lièvremont doit encore progresser dans son jeu. Je le trouve personnellement encore un peu tendre. Il doit devenir plus méchant encore. Cependant, c’est un joueur qui couvre du terrain, un coureur infatigable. Il est très mature pour son âge, on sent qu’il a l’âme d’un leader, d’un cerveau dont l’équipe aura besoin pour franchir les matchs de phases finales, les uns après les autres. Il serait un parfait capitaine pour mon XV de France. 

7-       Antoine Burban (Paris-1987) : Antoine Burban est jeune est a déjà une sacrée expérience en club au poste de troisième-ligne aile avec notamment un titre de champion de France alors qu’il n’a que 20 ans. Il a été aguerri dès son plus jeune âge aux joutes européennes. A l’image de Fulgence Ouedraogo il a la réputation d’être un joueur « intelligent » dixit Fabien Galthié. Il a été plusieurs reprises aux portes de l’équipe de France et plusieurs fois écarté à la dernière minute pour des raisons médicales. Il est peut-être temps de rectifier le tir en lui donnant sa chance en bleu.

8-        – Raphaël Lakafia (Biarritz-1988) : On le sait habille ballon en main, explosif, perforant et réguliers dans ses performances avec le Biarritz Olympique. Né dans une famille de sportif, Raphaël Lakafia a tout pour devenir un très grand troisième-ligne centre. Il pourrait d’ailleurs prendre une place de titulaire selon la configuration du match. Il pourrait aussi rentrer en fin de rencontre quand le jeu commence à se débrider pour faire la différence face à ses vis-à-vis. Louis Picamoles, peut également jouer à ce poste en fonction de la tactique à adopter, le Toulousain peut apporter plus de puissance au pack si besoin est.   

9-      Morgan Parra (Clermont-1988) : Il y aura, espérons-le, d’autres numéro 9 qui se révéleront d’ici 2015. Le Catalan Florian Cazenave pourrait-être de ceux-ci. Mais comment se passer de Morgan Parra ? Son jeu et la parfaite synthèse entre le demi-de-mêlée vif et le calculateur. On a pu voir que son petit gabarit ne constituait pas un handicap et qu’il ne se dégonflait jamais en défense quitte à faire sacrifice de son corps. Il est doté d’un sacré tempérament et son aura pèse déjà sur le jeu du Clermont Auvergne comme sur celui du XV de France. J’en fais mon capitaine de jeu.

 

10-  François Trinh-Duc (Montpellier-1986) : Sa rentrée sur le terrain lors de la finale a été salvatrice, FTD a apporté au XV de France de sa superbe. Il lui reste à devenir plus régulier dans le jeu au pied, à mieux contrôler les temps faibles et forts lors d’un match international. Mais son expérience avec les Bleus et Montpellier joueront probablement en sa faveur, d’autant plus que le MHR jouera la Heineken Cup dès cet automne. Son entente et sa complémentarité avec Morgan Parra devrait lui permettre de briguer le poste avec à l’horizon la Coupe du Monde 2015.  

11-   Maxime Médard (Toulouse- 1986) : Maxime Médard a alterné le bon et le moins bon en bleu. Il lui manque parfois un peu de tonicité pour être un vrai finisseur. En revanche il a fait valoir ses qualités de relanceur. Le joueur ne manque pas de tempérament et d’ambition et l’a fait savoir à ses aînés dès son arrivée dans l’équipe première du Stade toulousain. On a besoin de ce genre de tempérament dans une équipe. Il me semble complémentaire avec Benjamin Fall, notamment dans le jeu au pied car l’un et gaucher l’autre droitier.

12-  Maxime Mermoz (Perpignan-1985) : Tous ceux qui auront suivi la saison de l’USAP 2008-2009 n’en douteront pas, Maxime Mermoz a l’étoffe d’un très grand. Capable de pénétrer en force avec son raffut dévastateur, l’ailier catalan préfère prendre les intervalles grâce à ses appuies de feu et une gestuelle hors du commun. On l’a vu lors du match de préparation contre l’Irlande à Bordeaux, Maxime Mermoz peut devenir le maître à jouer des lignes arrières, il a tout pour devenir le Zizou du rugby français comme son pote Dan Carter l’est avec les All Blacks. De plus son jeu au pied long devrait pouvoir épauler François Trinh-Duc en cas de besoin.  

13-  Mathieu Bastareaud (Toulon-1988) : Je rêve d’une paire de centre Maxime Mermoz-Mathieu Bastareaud. Les deux centres sont complémentaires, la France a même la possibilité d’avoir la meilleure paire de centre au monde avec ces deux-là. Mathieu Bastareaud nécessite souvent deux défenseurs pour pouvoir le stopper, voilà qui devrait libérer des espaces pour le centre catalan. Cette association serait un véritable poison pour les défenses adverses qui deviendrait vite folles. François Trinh-Duc pourrait, lui aussi, profiter de cette association du feu de dieu. Mathieu Bastareaud est encore jeune, il est passé par des moments difficiles qui l’ont probablement blindé psychologiquement et le rendront encore plus fort : Ce joueur n’est pas seulement un autobus qui peut emporter quatre défenseurs dans son sillages, c’est aussi un bon joueur qui sait négocier parfaitement un deux contre un, capable de jouer au pied pour lui-même. A ma connaissance l’association Mermoz-Bastareaud n’a été essayée qu’une seule fois en 2009 lors du deuxième test-match perdu contre les All Blacks (défaite 14 à 10). 

14-    Yoann Huget (Bayonne-1987) : Bien sûr le jeune joueur n’a pas encore complètement convaincu avec le maillot bleu, mais il faut reconnaître qu’à chaque fois qu’il a été sélectionné l’équipe de France a été en difficulté et qu’il est loin d’être le seul à avoir fauté. Il serait peut-être temps de revoir le Bayonnais dans de meilleures dispositions. Sa mise au vert suite à l’affaire des contrôles anti-dopage ont dû le renforcer mentalement. Il continue d’être l’un des ailiers les plus brillants du Top 14. Comme Benjamin Fall il possède une grande taille qui devrait permettre aux Bleus de gagner les duels aériens. 

15-  Benjamin Fall (Racing-1989) : A cause d’une rupture d’un ligament croisé, Benjamin Fall sera absent pendant plusieurs mois des terrains. Benjamin dispose des qualités athlétiques pour qu’il puisse retrouver son jeu, celui qui a fait la force de l’Aviron Bayonnais il y a deux ans. Sa polyvalence aux ailes et à l’arrière permettra aux futurs entraineurs du XV de France d’alterner avec Maxime Médard et d’offrir plus de nouvelles possibilités d’organisations offensives.

 

 Remplaçants : 

Guilhem Guirado (Perpignan-1986) : Il a réalisé pour l’instant des performances moyennes en bleu, en revanche il monte en puissance avec son club et devient un talonneur incontournable. Solide en mêlée fermée, bons dans ses lancers en touches, il est aussi assez mobile sur un terrain et peut se transformer en redoutable plaqueur.

Fabien Barcella (Biarritz-1983) : Il était devenu LA référence mondiale au poste de pilier droit, puis des blessures à répétition l’ont écarté longtemps du terrain et est revenu au premier plan lors de cette Coupe du Monde, il est encore loin du niveau qui était le sien en 2009, époque où il pliait tous ses adversaires, plaquait férocement, offrait des percutions de grandes qualités. Il semblerait cependant qu’aujourd’hui Thomas Domingo ait une petite longueur d’avance.

Loïc Jacquet (Clermont-1985) : Sélectionné en équipe de France par Bernard Laporte dès son plus jeune âge à l’occasion du match du centenaire contre les All Blacks en 2006, puis encore une fois en 2008 lors de la prise de fonction de Marc Lièvremont. L’ancien capitaine de l’équipe de France des -21 ans, championne du monde en 2006 ne sera plus jamais rappelé en équipe de France. Ces performances en club devraient le remettre sur le devant de la scène.

Yannick Nyanga (Toulouse-1983) : Il était présenté en 2004 comme LE grand espoir français en troisième-ligne, réussissant même à se glisser dans le XV IRB de l’année dès sa première saison comme internationale. Des blessures à répétition l’ont écarté des terrains. Il est revenu en forme avec le Stade Toulousain. Il est capable de jouer aussi bien en troisième-ligne aile qu’en numéro 8. C’est un très bon joueur en touche. Cette longue absence en équipe de France l’aura probablement marquée et il pourrait être revanchard.

Frédéric Michalak (Natal Sharks-1982) : En 2015, il n’aura « que » 33 ans, l’âge de grâce pour un poste où l’expérience fait la différence. On ne présente plus Fred Michalak, il vient de fournir une très belle prestation en Currie Cup. J’ai hésité entre Fred Michalak et Lionel Beauxis, mais finalement je crains que le deuxième souffre du même problème que le premier ces dernières saison : le manque de temps de jeu à Toulouse. De plus l’ancien toulousain peu dépanner à la mêlée si besoin est.

Jonathan Danty (Paris-1992) : Le « pitchoun » du groupe. A seulement 19 ans il accumule le temps de jeu avec son club, il a réalisé de bonnes prestations avec les Bleuets. C’est un centre rapide doté d’une bonne technique individuelle. Sa pointe de vitesse devrait permettre de le placer éventuellement à l’aile en cas de besoin.

 

Jérôme Porical (Perpignan-1985) : Certains diront qu’il n’a jamais convaincu en Bleu, mais à chaque fois qu’il a été essayé l’équipe de France a joué de manière catastrophique oubliant les replis offensifs et mettant l’arrière catalan dans une position délicate. Dans une fin de match, il peut permettre à l’équipe d’occuper le terrain adverse, de plus il est capable de buter de loin.

Publicités

16 réflexions au sujet de « Un XV de France pour 2015 »

  1. Première remarque: y a pas beaucoup de toulousains, quand on sait que le stade toulousain et l’unique club qui a gagné 4 coupes d’europe. Je suis un peu perplexe: y a seulement 3 toulousains dans ton équipe de 22 joueurs. On peut ajouter Louis Picamoles que tu cites une fois, Michalak et Mermoz formés à la toulousaine. Porical, je trouve franchement qu’il ne joue pas très bien, à part son coup de pied énorme, je ne vois pas ce que tu lui trouves. Idem pour Bastareaud, un peu trop « boum-boum » pour moi! A l’arrière pourquoi pas Buttin qui fait un bon début de saison à Perpignan. Sinon je trouve le jeu interessant, ton équipe est qd même cohérente avec des joueurs rapides et techniques (Mermoz, Trinh-Duc, Parra et bien sûr Médard) et des athlètes (Huget et Fall). Je vais réfléchir à mon 15 types et je laisserai un msg ici pour que vs puissiez le voir.

  2. Et tu veux pas plutôt mettre des mecs qui jouent réguliérement en Top14 plutot???

    Quand je vois que tu mets un VAAHACHEPAQUOI alors que t’as des Maestri (23 ans champion de france et d’europe CAPITAINE DE L’EDF A) ou des Fakaté (26 ans, edf A)!

    Quand tu me remets le couvert sur la table avec un Bastareaud qui n’avance plus à l’impact à Toulon alors que t’as un Fofana qui se frise la moustache à clermont.

    Quand tu mets Huget alors que t’as un malzieu

    • Pour Vahaamahina, il te faudra apprendre à écrire et prononcer son nom, car si je regarde les matchs de Top 14 et je regarde aussi les matchs de France -20 ans, et je peux te garantir qu’il s’agit d’un sacré client.

      J’aime bien Malzieu, j’aime bien Fakate, mais j’ai vu que Huget a fait une énorme saison l’année dernière avec Bayonne et il est plus jeune que le Clermontois. J’insiste pour dire que c’est mon XV à l’horizon 2015.

      Pour Fofana, je suis d’accord avec toi, il fait une bonne saison avec Clermont, je pense que le prendrais certainement dans un groupe de 30, mais je te garantie que Bastareaud revient peu à peu en forme, j’ai vu ces prestations avec le Stade français l’année dernière et que pour moi il s’agit d’un très bon joueur. Je suis certain que Saint-André le relancera…

  3. Machenaud le futur 9 de l’équipe de France avec Parra. Pas trop de risque quant à votre compo’ vous ne vous mouillez pas… Michalak ??? Les Buttin, Lapandry, Doussain, David, pourquoi pas même Dulin, Paillaugue, O’Connor vous en faites quoi ???

    • Bibi me reproche de ne pas reprendre des joueurs qui jouent en Top 14, et Mickaël me reproche de ne pas me mouiller. Il faudrait accorder vos violons !!! 🙂

      Je pense qu’en mettant Vahaamahina et De Marco en deuxième-ligne, je me mouille un peu non ???

      Tous les joueurs cités sont très bons, mais plus qu’une sélection poste par poste, j’ai essayé d’imaginer une équipe cohérente qui serait ni trop vieille, ni trop jeune (dont certains pourraient encore jouer en 2019), j’ai essayé d’imaginer une équipe avec un bon rapport poids-puissance, même si pour faire mon autocritique, le 8 de devant serait mobile mais un peu léger face à des équipes comme l’Angleterre ou l’Afrique du Sud.

  4. Horizon 2015 … mouai Why not?

    … je vais me concentrer sur les 3/4 .

    Alors moi ce qui me concerne le plus … c’est de savoir qui en 10 derrière FTD? Et qui en 15, n’ayant pour le moment sincèrement que peu d’attrait pour Fall qui vient de faire une saison blanche au Racing. En fait je pense que 15 au niveau international demande surtout beaucoup d’expérience du niveau international. Je pencherais donc plus pour un Medard en 15.

    Ensuite en centre, je table sur une association Mermoz-Fritz ou Mermoz-David, je pense que les deux apportent plus de garanti que Bastareaud.

    Aux ailes je suis d’avis qu’un Huguet doit être revu … mais pour moi Palisson justifie à chaque fois ses sorties.

    Donc je partirais bien sur du

    09 – PARRA
    10 – FTD
    11 – PALISSON
    12 – MERMOZ
    13 – DAVID
    14 – HUGUET
    15 – MEDARD

    … et en second 10, je suis persuadé que Beauxis va avoir du temps de jeu à toulouse. Clairement McAlister va se retrouver repositionné en 1er Centre (Jauzion ne fera que des bouts de match), Fritz et David se partageront le gateau en second centre. … et Doussain sera 3eme 9 et 2eme 10, mais un peu à l’instar de Bezi, je ne pense pas qu’il va éclater tout de suite car il aura sûrement trop peu de temps de jeu.

    Donc en remplaçant, je prend :

    20 – Beauxis
    21 – Fritz (aura 31 ans en 2015 et pourra être le « papa » des lignes arrières)
    22 – Tillous Borde, c’est un peu ma surprise mais je crois beaucoup en ce encore jeune garçon.

  5. … en plus en terme de club ma ligne de 3/4 me semble représentative … il y aura dans le giron de L’EDF sûrement un Fofana, et faudra voir ce que donne un Buttin sur plus long terme.

    Mais telle quelle, dans ma ligne, cela fait : 1 clermontois, 1 montpellierain, 1 Perpignanais, 4 toulousains, 2 toulonnais, 1 Bayonnais. … une vraie sélection de clubs qui jouent au ballon 😉

  6. Intéressant, mais je trouve que ton équipe de France n’est pas celle de 2015, mais celle de 2012 ! Je trouve aussi mon équipe un peu osée (surtout sur la deuxième ligne) mais c’est bien le but du post. Pour Fall, je vois que certains auraient mieux fait de ne pas changer de club. D’autant plus que le Racing tarde un peu à être le super club, super dominateur qu’on nous annonçait. D’autres comme Mermoz devraient y penser avant de partir à Clermont, au Racing (déjà surbooké au niveau des centres) ou à Toulon.
    Pour Basta je suis convaincu qu’il reviendra et qu’il y aura un effet Laporte à Toulon. La seule question : est-ce que l’effet émotionnel joue autant avec une équipe composée essentiellement d’anglo-saxons qu’avec des latins ? Car Laporte en use et en abuse… Certains joueurs (britanniques) regrettent déjà le flegme de Saint-André en coulisse.

  7. 2015 c’est trop loin pour être suffisamment précis. Tu mentionnes par exemple Danty alors qu’il ne joue plus actuellement avec le SF depuis le retour des internationaux. Et nul ne sait de quoi demain sera fait pour lui. Donc je vais me baser uniquement sur les joueurs qui ont un minimum de temps de jeu actuellement. Et voilà à quoi ressemblerait mon groupe de 30 en 2015:
    – talonneurs: Szarzewski, Ivaldi, Rallier
    – piliers: Domingo, Barcella, Mas, Ric
    – deuxièmes ligne: Papé, Maestri, De Marco, Fakaté
    – flankers: Dusautoir, Nyanga, Ouedraogo, Lapandry
    – n°8: Picamoles, Lakafia
    – demis de mêlée: Parra, Doussain
    – demis d’ouverture: Trinh-Duc, Michalak
    – centres: Fofana, Mermoz, David, Chavancy
    – ailiers: Clerc, Fall, O’Connor
    – arrières: Médard, Buttin

    Et je suis sûr que ce groupe sera différent à 50%. Peut-être que Mas, Papé, Dusautoir, Michalak et Clerc ne tiendront pas la distance. Peut-être que d’autres seront meilleurs (Guirado, Falefa, Taofifenua, Burban, Dupuy, Bélie, Fritz, Doumayrou, Planté, Huget).

    • un petit changement pour toi castegneide en demi de mélée met benoit paillaugue et en arriére benoit siccart en 3LC gael fickou

  8. moi je trouve que en remplaçant tu pourrait metre benoit paillaugue il a un super jeu au pied et c est un bon plaqueur malgré son petit gabarit et tu pourrait ajouter wesley fofana t a vu comme il jou il est indispensable puis il y a aussi vincent clerc le meilleur marqueur d essai en 2011

  9. j ai oublier il y a nicolas mas aussi c est l un des meilleurs pilier du monde et t a aussi brice dulin qui est un super ailier

  10. en gros voila mon xv de france 2015 pilier :mas ,domingo,barcella,debaty taloneur : szarseski,kayser 2 ligne:papé,de marco,fakaté,millo-chluski 3 ligne aile:ouedraogo, dusautoire ,nyanga, 3 ligne centre:picamoles,lakafia,fickou demi melée : parra ,michalak paillauge demi d ouverture françois T-D ,camille lopez ailier:clerc,huget,palisson,fall, centre:bastareau,mermoz,fofana,planté arrière: brice dulin ,médard, , benoit sicart

  11. Je regarde le match et je m’ennuie une équipe a l’image de l’entraîneur j’en peu plus putin de ce jeu que cette équipe propose stérile sans folie je m’arrête là sinon je deviendrai vulgaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s