Montpellier se contentera du nul

Le MHR de Fulgence Ouedraogo ne s'est pas laissé démonté face aux champions d'Europe

Le MHRC a bien failli remporter son tout premier match de Coupe d’Europe mais une pénalité de Sexton (80e) a offert le match nul aux champions d’Europe irlandais du Leinster (16-16). Tout reste possible dans cette poule 3 où Glasgow et Bath s’affrontent ce dimanche. Castres joue en ce moment à Llanelli (poule 1). Clermont se déplace en Ulster (poule 4) et Biarritz rend visite aux Ospreys (poule 5).

Montpellier ouvrait le score dès la 4e minute, Benoît Paillaugue convertissant une pénalité pour une faute de Sexton, coupable d’avoir trop tenu Ouedraogo au sol (3-0). Dans la foulée, Sexton bénéficiait d’une pénalité pour une faute de De Marco (en avant volontaire sur une attaque adverse). Le buteur irlandais remettait les compteurs à zéro (3-3, 7e). A la 13e minute, le pack languedocien prenait le dessus sur son homologue irlandais et Montpellier parvenait à se dégager. Quatre minutes plus tard, Sexton donnait l’avantage aux siens sur une nouvelle pénalité (3-6) sanctionnant l’indiscipline locale.

Les hommes du duo Galthié-Béchu ne déméritaient pas mais le Leinster semblait gérer le match à sa guise. Jugement trompeur: sur un contre amorcé par l’arrière argentin Amorosino, cap’tain Ouedraogo concluait entre les perches un essai de près de 80 mètres. Montpellier menait 10-6 après la transformation de Paillaugue (10-6, 24e). Juste après, le vieux Leo Cullen déséquilibrait Thibaut Privat sur une touche. Le demi-de-mêlée ne manquait pas la cible (13-6, 27e). La Mosson s’enthousiasmait pour ses joueurs, courageux en diable, qui regagnaient la pause sur cet avantage, Geoffrey Doumeyrou ayant manqué de peu d’inscrire un autre essai.

Le Leinster recolle in extremis

En début de seconde période, les Champions d’Europe en titre appuyaient sur l’accélérateur pour tenter de déborder une équipe de Montpellier accrocheuse et opportuniste. Malmenés durant les dix premières minutes, les sudistes ne lâchaient rien et plaquaient tout ce qui bougeait. Et sur la moindre attaque, la prise de risques s’avérait payante. A la 56e, François Trinh-Duc inscrivait une pénalité importante suite à une faute d’antijeu adverse (16-6). Monsieur Pearson, l’arbitre anglais, ne laissait rien passer aux Leinstermen. A un peu plus d’un quart d’heure de la fin, Sexton ratait la cible des 30 m. Les Dublinois semblaient désemparés. Ils trouvaient pourtant la faille quelques instants plus tard grâce à une superbe percée du talonneur remplaçant Cronin. Sexton transformait et le match était totalement relancé (16-13, 67e).

Les Irlandais accentuaient la pression sur la défense française mais l’absence de Brain O’Driscoll (blessé et indisponible jusqu’au printemps prochain) se faisait cruellement sentir au moment de prendre les trous. Monsieur Pearson accordait une pénalité aux visiteurs qui choisissaient la pénaltouche. Après plusieurs percussions à proximité de la ligne d’en-but adverse, les joueurs du Leinster perdaient le ballon mais le récupéraient sur un en-avant. Le suspense était terrible dans les derniers moments de ce duel âpre et serré. Finalement, Montpellier se mettait à la faute (Martin ne restant pas sur ses appuis) et devait concéder le match nul (pénalité de Sexton) pour la première sortie européenne de son histoire (16-16).

Source : France Télévision

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s