Top 14 : Paris s’impose, Perpignan sombre…

Swarzewski et les siens relancent complètement à Aimé-Giral, désormais l'USAP va devoir jouer le maintien !

Le championnat reprend ses droits après une parenthèse européenne de quinze jours. Pour la 11e journée de Top 14, Bayonnequi ouvrait le bal, a réussi à s’extraire du piège lyonnais. Les deux clubs franciliens sont également au programme. Le Racing Metro 92 s’est imposé sans briller face à la lanterne rouge du championnat, Biarritz et le Stade français a enfoncé Perpignan. Le leader toulousain et champion de France se déplacera samedi (14 h 15) à Brive.

PERPIGNAN-STADE FRANÇAIS (16-35)

Le Stade français a remporté son premier succès à l’extérieur, vendredi, en dominant avec le bonus (35-16) une équipe de Perpignan qui n’a pas su réagir après l’éviction de son manager Jacques Delmas lundi. Rassuré par ses dernières sorties, le Stade français poursuit sa remontée au classement, s’intégrant temporairement parmi les places de barragistes (6e) avec ce succès bonifié, le deuxième de rang. A l’inverse, Perpignan poursuit sa dégringolade avec cette sixième défaite d’affilée – dont deux à Aimé-Giral, contre Agen et Clermont. Bernard Goutta et Christophe Manas, désormais aux commandes de l’équipe, devront rapidement trouver des solutions pour arrêter l’hémorragie.

Hernandez mène le jeu du Racing face au BO

RACING METRO 92-BIARRITZ (28-9)

Le Racing Métro, qui restait sur deux échecs en Coupe d’Europe, a décroché sansbriller vendredi une victoire bonifiée (28-9) face à la lanterne rouge Biarritz, venu sans plusieurs de ses cadres. Ce succès permet aux Franciliens de consoliderleur position dans le premier tiers du classement. Les Franciliens avaient pris deux coups sur la tête en deux semaines en Coupe d’Europe. Malgré des blessures en cascade (Steyn, VuliVuli, Estebanez, Fall, Boussès, Imhoff, Lo Cicero…), ils partaient néanmoins favoris. Le club basque n’avait pas fait pas de cette rencontre son objectif prioritaire, préférant cibler le derby contre Bayonne, mardi, très important au niveau comptable et symbolique.

BAYONNE-LYON OU (15 -9)

Bayonne, souvent approximatif mais porté par la réussite de son buteur, promu joueur, a réussi à se sortir du piège posé par Lyon, l’emportant 15-9, vendredi soir à domicile. Cette victoire des coéquipiers de Benjamin Boyet, auteur d’un 5 sur 5 dans ses tentatives de pénalités, permet à l’Aviron de mieux respirer avant d’aborder le derby basque de la peur, contre Biarritz, mardi, en match en retard. Le LOU, qui renouait avec le championnat après avoir été contraint au chômage technique lors des deux dernières journées du Top 14 en raison d’une épidémie d’oreillons, va enchaîner trois matches en une semaine afin de remettre son calendrier en partie à jour.

Source : LeMonde.fr , Photos : L’Equipe.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s