Le tour des futurs stades du Top 14 Orange !

La future Arena 92 du Racing Métro en plein coeur de la Défense !

A l’occasion de l’inauguration du Matmut Stadium à Lyon et un an après le fameux Colloque des Stades organisé par la Ligue Nationale de Rugby et qui a fait l’objet de plusieurs articles sur ce blogue je vous propose un petit tour des projets immobiliers des clubs du Top 14 Orange. Certains projets sont déjà très avancés d’autres en sont restés au stade de l’idée, si j’ose dire. Petit tour d’horizon.

Sporting Union Agenais. Il ne reste bien sûr plus grand-chose du Stade Armandie créé en 1921. Ce dernier a connu de nombreux agrandissements et de nombreuses modernisations, à commencer par la construction de la tribune Guy Basquet, construite pour la Coupe du Monde 1991, elle contient notamment 36 loges et un espace réception. En2007 a été créée la tribune Pierre Lacroix située derrière l’un des deux en-but. Ces dernières années ont été consacrées à la modernisation du stade avec l’installation de deux écrans géants, une nouvelle sonorisation, une panneautique aux couleurs du club. La création d’une quatrième tribune a été un temps évoquée, elle porterait la capacité du Stade Armandie à près de 18 000 places assises, contre 14 000 actuellement. Toutefois, cette tribune initialement prévue pour 2015 semble être conditionnée au maintien du club en Top 14 Orange. On peut aussi se demander s’il est vraiment judicieux d’agrandir un stade située dans une ville limitée en nombre d’habitants.

Aviron Bayonnais. Devant le succès populaire de l’Aviron Bayonnais et pour répondre à une demande toujours de plus en plus grande, on a construit dans l’urgence deux tribunes derrière les virages sud et nord, condamnant ainsi la piste d’athlétisme qui entourait le terrain et portant la capacité du stade  à près de 17 000 places. Un écran géant de52 mètres carrés a été installé en haut de la tribune nord. Devant la vétusté des infrastructures le club réfléchi à la construction d’un nouveau stade de 20 à 25 000 places. Pour l’instant, il ne s’agit que d’une idée et on ne sait pas s’il s’agirait d’une construction in-situ ou à un autre emplacement.

L'ancien projet Aguilera du groupe Loft (20 000 spectateurs) devrait être relancé !

Biarritz Olympique. Le Stade est aujourd’hui équipé de 15 000 places assises. Le groupe Loft autrefois chargé du pharaonique projet Complexe Aguilera (Stade de 18 000 places, hôtels de luxes, casinos, centre aquatiques, restaurants) ayant fait faillite le club doit repenser son projet. Serge Blanco a réaffirmé sa volonté de moderniser et d’agrandir le Parc des Sports Aguilera. Petit problème : Entre le projet de Biarritz et celui de Bayonne n’y en a-t-ill pas un de trop pour l’agglomération ? Quitte à garder deux clubs bien distincts, ne vaudrait-il pas mieux se lancer dans un seul stade pour l’agglo Côte Basque Adour ?

CA Brive-Corrèze. Le Stade Amédée Domenech vient d’inaugurer cette saison une petite tribune de 895 places derrière l’en-but, dotée de loges dans la partie supérieure aux côtés de l’espace Derrichebourg inauguré en2007. A l’époque où le groupe Derrichebourg a pris les rennes du club, il était question d’un nouveau stade d’environ 20 000 places en périphérie de la ville sur le modèle d’Ernest Wallon. Il n’en est plus question aujourd’hui.

Union Bordeaux-Bègles. Même s’il a été une réussite l’Union voulue entre les deux clubs phares de l’agglomération girondine n’aura pas réussi à faire taire toutes les chamailleries entre Bordelais et Bèglais. Actuellement, l’UBB joue ses matchs de gala au Stade Chaban-Delmas (35 000 places)  et les autres au Stade André Moga (9 000 places) situé sur la commune de Bègles. La municipalité de Bordeaux vient de décider qu’elle ne rénoverait pas le Stade Chaban-Delmas après le départ de l’équipe de football locale pour le futur grand stade de Bordeaux-Lac. Elle prévoit au contraire d’agrandir et de moderniser le Stade André-Moga qui fait parti du projet Euratlantique qui prévoit de rénover toute la banlieue est de la capitale girondine. On parle d’un stade d’environ 14 000 places d’ici 2014.

Castres Olympique. Pour que le CO dispose d’un stade digne de ce nom, deux projets seraient à l’étude aujourd’hui. Le premier concernerait un aménagement de Pierre-Antoine mais pour cela il faudrait que la mairie autorise le club, via un bail emphytéotique par exemple, à réaliser des travaux (agrandissement de tribunes, créations de loges, de bureaux…). Un investissement qui pourrait être amorti en quelques années seulement. Un terrain non loin du stade aurait été identifié pour accueillir des salles de réception. Le deuxième projet, qui semble être privilégié, serait de créer un stade neuf au Lévezou. Il existe aujourd’hui des structures modulables, comme celles qui ont permis la création des actuelles tribunes nord et sud, qui permette de construire un stade entier avec tout le confort nécessaire et à moindre coût. D’autant qu’en cas de relégation sportive qui ferait baisser la fréquentation, l’enceinte peut être ainsi réadaptée aux nouveaux besoins. Sachant que ces structures modulables se revendent facilement. Un projet qui réglerait du même coup le problème du stationnement.

Avec son nouveau Marcel Michelin, l'ASM dispose désormais du plus beau stade de rugby de France

ASM Clermont Auvergne. Objet de nombreuses améliorations depuis bientôt une quinzaine d’années. Le Stade Marcel Michelin est devenu aujourd’hui LA référence des stades du Top 14. Le Stade est aujourd’hui complètement fermé et dispose de toute la modernité dont un club professionnel puisse rêver. Des générateurs d’air chaud et une bâche pour l’hiver, deux écrans géants, une panneautique LED faisant le tour du stade, 580 places de parkings, un parvis commercial à l’entrée du stade, une boutique, une salle de conférence, un restaurant, des loges, une salle de musculation, une salle vidéo, des bureaux administratifs pour le club, une salle de réanimation cardio, 4 vestiaires et une capacité d’accueil de 18 000 places. Un seul ‘hic’ : Avec un taux de remplissage atteignant les 98 % le Clermont Auvergne n’a-t-il pas vu trop petit ?

Lyon Olympique Universitaire. Même s’il est le plus petit stade du Top 14 Orange (pas plus de 8 000 places assises), le Matmut Stadium inauguré cette semaine peut rentrer dans le livre des records, non content d’être le premier stade de rugby français ayant eu recours au nommage l’enceinte lyonnaise détient le record du monde du stade le plus vite construit. Pas plus de 83 jours pour ce petit bijou. Ce stade est probablement celui qui aura la longévité la plus courte. Le LOU devrait récupérer d’ici 5 ans le Stade de Gerland laissé vacant par les footballeurs. Reste à savoir si le stade lyonnais subira des modifications ou non. Gerland contient actuellement 42 000 places assises, il se pourrait qu’on réduise quelque peu sa capacité d’accueil à 30 000 ou 20 000 places. Affaire à suivre…

Montpellier Hérault Rugby. Héritant d’un stade flambant neuf en 2007, le MHR dispose avec le Stade Yves-Du-Manoir d’un des plus beaux stades du Top 14 Orange. Moderne et doté de 15 000 places cet écrin est complètement adapté aux nombreux besoins du sport professionnel : 392 places de loges, 65 places de presses, une salle de conférence, des vestiaires, une salle de préparation physique, une salle de soin, un espace douche/thalassothérapie, salles vidéos, un club-house et bien sûr des écrans géants. Le tout dans une merveille architecturale au style très méditerranéen !

Le futur Jean Bouin du Stade français est déjà en construction !

Stade Français Paris : Temporairement logé dans le Stade Charléty, le club francilien bénéficiera du nouveau Jean Bouin dont les travaux viennent de commencer. Ce nouveau stade de 20 000 places, une autre merveille architecturale construite par Rudy Ricciotti, disposera de toutes les infrastructures nécessaires au bon développement du club. Avec notamment un parking de 500 places souterrain.

USAP. Après une série de rénovations qui s’est étalée sur 15 ans et qui a vu la capacité du Stade Aimé Giral augmenter jusqu’à 14 600 personnes, le président du club Paul Goze a fait savoir qu’il souhaitait disposer, comme son prédécesseur Marcel Dagrenat, d’un stade plus grand. Le maire Jean-Marc Pujol disait l’année dernière avoir tranché pour la construction d’un nouveau stade de 25 000 places en banlieue de Perpignan pour un coût estimé à 70 millions d’euros qui pourrait être livré d’ici 2015. La solution du PPP (partenariat public-privé) serait envisagé et la mairie n’écarte pas la possibilité d’avoir recours au ‘naming’. Seulement depuis le titre de champions obtenu en 2009, le club ne cesse d’accumuler les mauvais résultats. Si l’USAP est capable de mobiliser 55 000 spectateurs pour un match à Barcelone, elle éprouve des difficultés à remplir son stade Aimé Giral pour certaines affiches moins prestigieuses. Toutefois, l’arrivée possible d’un futur (gros) sponsor sur les bords de la Têt pourrait relancer le projet.

L'Arena 92 révolutionnera la Défense et le rugby !

Racing-Métro 92. Avec sa future Arena 92,  le Racing dispose du projet le plus ambitieux du rugby français. Ce stade polyvalent de 32 000 places, qui devrait être livré en 2014, sera complètement couvert et doté d’une pelouse synthétique. Il se trouvera dans le quartier de la Défense et pourra accueillir 40 000 personnes en configuration concert. Ce stade sera une merveille d’avancées technologiques. Cette Arena deviendra aussi la plus grande salle de sport de France et s’y dérouleront des matchs de tennis, de basket ou de hand. Construite sur des fonds complètements privés, c’est tout l’ouest du plus grand quartier d’affaires d’Europe qui sera refait pour cette Arena 92. On y trouvera bien sûr des salles de conférences, des boutiques, des loges grands luxes et aussi le seul restaurant étoilé au Michelin du quartier ! L’objectif avoué, faire du Racing Métro 92 le plus grand club du monde ! Une sorte de Real Madrid du rugby !

Le futur stadium de Toulouse sera agrandi et le Stade Toulousain participera au financement des travaux !

Stade Toulousain. Le Stade Toulousain est l’un des rares clubs du sport français à être propriétaire de son stade. Le Stade Ernest Wallon a longtemps fait figure de référence en matière de stade, même si aujourd’hui des clubs comme Clermont ou Montpellier disposent d’infrastructures comparables. Seulement, le club toulousain se sent de plus en plus à l’étroit dans ce stade de 19 500 spectateurs. Le quadruple champion d’Europe est obligé de jouer tous ces gros matchs au Stadium de Toulouse. Ce dernier stade subira d’importantes rénovations qui porteront sa capacité à 43 000 places en vue d’accueillir des matchs de l’Euro 2016. Il est important de savoir que le Stade toulousain participera financièrement aux travaux. Ainsi, le terme « délocalisations » n’est plus vraiment approprié pour le cas toulousain. En effet, le club rouge et noir y joue un nombre important de matchs dans l’année (environ un match sur trois). Nous pouvons dire que le Stade toulousain est le seul club de France à posséder une résidence secondaire !

Rugby Club Toulonnais. Pendant très longtemps il a été question de construire un nouveau stade de 25 000 places à Ollioules dans la banlieue toulonnaise. Cette idée de nouveau stade n’est plus à l’ordre du jour du côté de la rade. Le stade Mayol (15 000 places) idéalement placé en plein centre ville ne peut-être agrandi et ne recevra dans le futur que quelques petites améliorations. Un handicap pour un club qui se veut de plus en plus ambitieux ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le tour des futurs stades du Top 14 Orange ! »

  1. Très bon article, bravo !

    Une stade partagé pour Biarritz et Bayonne serait une excellente idée. De plus, le risque de promotion/relégation (souvent critique dans la décision de construire ou non un stade) est pondéré par le fait qu’il y a deux clubs résidents.

    Mais sinon, l’étroitesse actuelle des stades Ernest-Wallon et Marcel-Michelin peuvent être un danger à long terme pour ces deux cadors du côté du Top 14.

  2. A mon avis, il y aura une différence importante dans 10 ou 15 ans entre les clubs disposant de structures modernes et les autres. A la différence du foot, le rugby ne dispose pas de droits télévisés surélevés (je dis ça parce que Canal plus a acheté la Ligue 1 à pertes) qui permettent aux petits clubs de pouvoir jouer dans la même cours que les grands. En rugby la part du partenariats (donc des loges grands luxes pour les recevoirs) est un enjeu capital. D’ailleurs la capacité des stades du T14 ne veut pas exploser. Seuls Lyon, le Racing et Toulouse (avec le Stadium) auront des stades supérieurs à 30 000 places. En revanche les clubs ont fait un gros efforts pour moderniser leur stades et y mettre des loges. Que sera Toulon dans 10 ans ? La même chose que Biarritz maintenant. Monter une grosse équipe c’est facile il suffit d’allonger l’argent, monter un gros club c’est un savoir faire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s