Top 14 Orange, le Stade Français et Toulon affirment leurs ambitions

Le Sporting Union Agenais profite du derby de la Garonne face à Bordeaux pour se relancer dans la course aux qualifications

PARIS — Toulon et le Stade Français ont affiché la solidité de leurs ambitions en signant de bonnes performances à l’extérieur lors de la 11e journée de Top 14, respectivement à Castres (22-22) et à Perpignan (35-16).

Le Top 6 se resserre. Le groupe des « virtuels européens » n’a pas changé, mais les performances mitigées de Toulouse à Brive (9-9) et de son dauphin Clermont à Montpellier (défaite 29-23) ont permis à leurs poursuivants, Castres et Toulon en tête, de grignoter un peu de leur retard. Le Racing-Métro et Agen, vainqueurs respectivement de Biarritz (28-9) et Bordeaux-Bègles (24-15), ont recollé à ce quatuor. Les Franciliens sont revenus à hauteur des Toulonnais (30 points). Les Agenais, impressionnants de régularité, les talonnent (28). Dix points séparent ces derniers du leader toulousain, contre douze à l’issue de l’avant-dernière journée.

Toulon et Stade Français s’affirment. Les Toulonnais n’ont pas caché leur déception de ne ramener « que » le nul de Castres, 3e du Championnat et barragiste ces deux dernières années. Ils ont montré une belle maîtrise en première période et, malgré la réaction des Castrais en seconde, ils auraient même pu s’imposer sans une faute à la dernière minute qui a permis à Pierre Bernard d’égaliser. Les Varois, qui avaient échoué aux portes de la phase finale la saison dernière, viennent d’enchaîner un nul et cinq victoires toutes compétitions confondues, dont une chez un autre candidat au Top 6, le Racing-Métro.

Le Stade Français est plus discret mais non moins solide. Les Parisiens ont profité de leur déplacement à Perpignan en plein doute pour signer leur premier succès à l’extérieur. Très réalistes, avec l’Argentin Felipe Contepomi à la baguette et un noyau de cadres performants et expérimentés à l’image de Dimitri Szarzewski, le collectif de la capitale a confirmé sa montée en puissance trois semaines après avoir battu Clermont (37-16). Une nouvelle victoire face au Racing-Métro samedi marquerait le grand retour du club 13 fois champion de France au sommet du Top 14 après deux années très difficiles.

Montpellier remonte, Perpignan s’enfonce. Après un début de saison compliqué, Montpellier revit avec ses internationaux (Ouedraogo, Trinh-Duc, Gorgodze, Amorosino…). Cette dépendance est criante depuis trois semaines: après le nul face au champion d’Europe du Leinster (16-16) et une courte défaite à Bath (13-10) en Coupe d’Europe, les Héraultais ont dominé Clermont. Remontés à la 11e place, ils ont l’occasion de prendre encore plus leur distance sur la zone de relégation mercredi soir à Lyon, en match en retard de la 10e journée.

Perpignan, en revanche, n’a pas redressé la barre malgré le limogeage de son manager Jacques Delmas. Le collectif catalan est apparu sans ressources face au Stade Français et a enregistré sa sixième défaite d’affilée en Top 14, sa troisième à domicile au stade Aimé-Giral, jadis imprenable. L’objectif de qualification pour la Coupe d’Europe a laissé la place à la course au maintien. Un nouveau faux-pas à Lyon, dimanche prochain, serait très inquiétant.

Chocs. Après deux matches en retard en milieu de semaine (Biarritz-Bayonne mardi et Lyon-Montpellier mercredi), la 12e journée, qui se jouera samedi et dimanche, offrira trois chocs de haut de tableau: Toulouse – Toulon, Clermont – Castres et le derby francilien entre le Stade Français et le Racing-Métro, qui devrait enregistrer en début de semaine l’arrivée de Gonzalo Quesada comme entraîneur en charge des lignes arrières, à la place de Simon Mannix, écarté. Les autre rencontres: Bordeaux-Bègles – Brive, Lyon – Perpignan, Agen – Bayonne et Biarritz – Montpellier.

Sources : AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s