L’USAP se fait manger par le LOU !

Bertrand Guiry pris par Léguizamon, l'USAP, championne 2009 est au bord d'un précipice !

Battu par Lyon, Perpignan s’enfonce un peu plus dans le bas de tableau. Biarritz récupère la place de lanterne rouge suite à sa défaite face à Montpellier. De son côté, Agen a empoché une quatrième victoire d’affilée aux dépens de Bayonne.

Lyon-Perpignan 19-12
Rien ne va plus à Perpignan. En visite ce dimanche chez le promu lyonnais, les Catalans s’attendaient certes à un match compliqué, mais dont ils escomptaient bien faire le point de départ de leur renouveau. Las, au lieu de cela, l’USAP repart du Stade Vuillermet avec une septième défaite d’affilée (19-12) dans la besace et des doutes à n’en plus dormir pendant des nuits. Pourtant, la rencontre n’avait pas démarré de manière catastrophique pour les visiteurs, qui inscrivaient deux pénalités par Porical lors des 20 premières minutes (0-6). Surtout, avant ce moment précis de la rencontre, le jeu perpignanais paraissait bien en place. Mais il suffisait d’une pénalité de Loursac (3-6, 24e) pour dérégler la machine catalane. Ainsi, les cinq dernières minutes de la première période s’apparentaient à un cauchemar éveillé avec un 10-0 signé du pied de Loursac et d’un essai de Grosso, suite à une belle inspiration de Sadourny (13-9 à la pause). Et dès la reprise, Mas et consorts buvaient le calice jusqu’à la lie avec un drop de Sadourny et une pénalité de Loursac (19-9, 50e). A 8 minutes de la fin, Porical tentait bien de redonner espoir aux siens (19-12) mais Perpignan n’y était plus. Une fois de plus.

Bayonne s'enfonce à Agen

Agen-Bayonne 37-18
Si Perpignan empile les revers, Agen, en revanche, n’en finit plus de gagner. Ainsi, en surclassant de la tête et des épaules Bayonne (37-18), les Agenais ont décroché un quatrième succès à la suite qui leur permet de prendre la 4e place au classement. Et ce, avec un match en retard en bonus. Le festival du SUA aura néanmoins mis 40 minutes avant de démarrer. Ainsi, si à la pause les locaux menaient (9-5), ils ne le devaient qu’à la botte de leur buteur Barnard, auteur de trois pénalités contre un essai pour les Basques, œuvre d’Huget (8e). Mais dès la reprise, le rythme s’accélérait et très vite, les Bayonnais prenaient l’eau en défense. Trois essais allaient sanctionner les errements des visiteurs, par Dulin (51e), Peleasa (71e) et Vaka (79e). Le tout agrémenté de 11 points supplémentaires au pied signés Barnard. Une démonstration de force que les Agenais tenteront désormais de poursuivre sur la pelouse du Racing-Métro.

Biarritz-Montpellier 23-30
Biarritz espérait profiter de la défaite de Perpignan à Lyon pour se rapprocher de l’USAP, premier club non relégable. Le BO n’aura finalement réussi qu’à empocher, in-extremis, le point du bonus défensif face à Montpellier grâce à une pénalité de 40 m de Baby (23-30) et s’empare par conséquent de la place très peu enviable de lanterne rouge. Il faut reconnaître que les Héraultais ne sont pas les adversaires les plus faciles à affronter actuellement. Car depuis le retour de ses internationaux, Fabien Galtié possède à nouveau un groupe compétitif. Mené suite à un essai de Ngwenya (18e), Montpellier répondait par Nagusa (23e), De Marco (48e), Amorosino (64e) et Trinh-Duc (77e), honoré lundi soir du titre de meilleur joueur du Top 14 de l’année écoulée, qui offrait au passage le point de bonus offensif aux siens.

Lyon vs. Perpignan

Source : le Figaro.fr, photos : ESPNscrum.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s