Et si on organisait le mondial 2023 ?

Les Stades de Provinces qui pourraient accueillir le Mondial de rugby 2023

Un grand stade à Paris conçu spécialement pour le rugby, peut-être un autre à Toulouse, de futurs beaux stades en province et un fuseau horaire qui rassure les télévisions. Il n’y a que des bonnes raisons  pour organiser le mondial en France !

La Coupe du Monde aura lieu en Angleterre en 2015 et au Japon en 2023. La stratégie de l’IRB, bien recommandée par la RWC Ltd. société chargée de l’organisation du Mondial, est très claire (cf article) : Alterner entre des candidatures de nations rugbystiques historiques, comme l’Angleterre et les Nations où le rugby est en développement comme c’est le cas du Japon, mais toujours choisir un pays a fort potentiel, connue pour ses infrastructures sportives, touristiques et son savoir-faire dans l’organisation des grands événements afin de ne pas rééditer le gouffre financier que fut le Mondial néo-zélandais.

Les Etats-Unis et le Canada candidats pour 2023

Après le Japon en 2023, le tournoi international devrait retrouver une nation historique. Laquelle ? Pour les raisons expliquées plus haut on peut déjà écarter la candidature commune du Canada et des Etats-Unis, même si ces deux pays présentent à eux deux un énorme potentiel pour le rugby et disposent d’infrastructures hors normes. Je vois deux pays qui même s’ils n’ont pas encore présenté leur candidature semblent en position très favorables :

–          L’Afrique du Sud : Grand pays de rugby qui dispose des infrastructures sportives et de l’expérience réussie du mondial de football 2010. Il s’agit d’un pays en forte croissance et c’est un peu la mode d’organiser ce genre de manifestations sportives dans des BRICS.

–          La France : Qui a organisé le plus grand mondial de l’histoire en 2007 (en attendant celui de 2015 en Angleterre qui devrait battre les records français), qui dispose d’un savoir-faire énorme pour l’organisation de ce genre d’événement et qui bénéficiera après l’Euro 2016 d’un parc de stades un peu plus conforme à son rang.

Ces deux pays ont la chance de se trouver sur le fuseau horaire Europe – Afrique du Sud ce qui est primordial pour les télévisions. Après le Mondial 2019 au Japon, soyons certains que les annonceurs souhaiteront retrouver des horaires plus convenables pour vendre l’évènement aux télé européennes qui en sont les vaches à lait.

 Avec l’Italie et l’Espagne pour une candidature méditerranéenne ? 

Si la Fédération souhaite disposer de son grand-stade en 2017, ce mondial en 2023 arriverait à point nommé pour rentabiliser un peu l’investissement placé dans cet outil de travail. Un tel mondial permettrait aussi de relancer l’idée de René Bouscatel de construire un stade de 60 000 places dans l’agglomération de Toulouse. Je préconise que l’organisation du mondial se fasse avec l’appuie des Italiens et des Espagnols à qui on laisserait l’organisation de 6 ou 7 matchs à Barcelone, Milan, Madrid ou Rome dont un quart-de-finale comme nous l’avons fait avec les Celtes en 2007. L’IRB pourrait être intéressé de vendre le produit Coupe du Monde de Rugby dans ces Pays qui sont aussi de fort potentiel pour la croissance de notre sport. Une telle manifestation sportive sur notre territoire serait l’occasion pour des villes comme Nantes, Toulouse ou Strasbourg de refaire leur retard en termes de stades à grandes capacités. Alors on transforme l’essai ?

Publicités

10 réflexions au sujet de « Et si on organisait le mondial 2023 ? »

  1. Moi, je prend ! Mais pour des raisons politiques, j’ai peur que le Mondial 2023 parte en Afrique du Sud s’ils sont candidats. Cela fera 28 ans que le Mondial n’est pas revenu là-bas contre 16 pour les Français.

    En plus, les Celtes pourraient un jour faire candidature commune puisqu’ils ne pourraient pas organiser seuls la compétition.

    Il y a une sorte de tournante qui s’est opéré depuis la création de la compétition et à mon avis, on devrait s’orienter vers quelque chose comme cela (sauf bouleversement géopolitique majeur) :

    2015 > Angleterre
    2019 > Japon
    2023 > Afrique du Sud
    2027 > Pays de Galles/Ecosse/Irlande
    2032 > Pays émergent
    2036 > Australie
    2040 > France
    2044 > Pays émergent
    2048 > Nouvelle-Zélande
    etc…

    J’espère avoir tort car dans 28 ans, je vais être un peu vieux… 🙂

  2. Je suis d’accord avec toi, il n’y a que des bonnes raisons pour organiser le mondial 2023 chez nous. On aura d’excellents stades neufs à rentabiliser, une grande capacité hôtelière, la possibilité de jouer des matchs au Camp Nou (Barcelone) et à San Siro (Milan, la Lombardie étant la région historique du rugby italien), voire à Bernabeu (Madrid) et au Stadio Olimpico (Rome).
    Mais la concurrence sera forte.
    Contrairement à toi, NicoD, j’écarte la possibilité celte, car il semblerait que certains matchs du mondial 2015 se joueront à Cardiff et Édimbourg. Ils ne vont pas refaire un mondial dans cette région 8 après seulement. Enfin j’espère.
    L’Italie peut être une piste car elle n’a pas reçu de grande compétition mondiale depuis la CDM de football 1990. Ça fait une sacrée paye. Cela permettrait de développer le rugby italien, tout en étant dans la région européenne. Dans ce cas, c’est nous qui aurions sans doute droit à des délocalisations, à Marseille, Lyon et Paris. Le défaut de l’Italie est de ne pas avoir d’excellentes structures à l’heure actuelle, sauf à Rome et à Milan.
    L’Afrique du Sud est une autre piste, car elle n’aura pas reçu le mondial de rugby depuis 28 ans, contre 16 ans pour nous. Elle a des infrastructures excellentes grâce au mondial de foot 2010 et elle a su prouver qu’elle savait assurer la sécurité des touristes. c’est LE grand favori à mon sens.
    La candidature nord-américaine n’est pas à prendre à la légère non plus, car elle a les infrastructures excellentes, la capacité d’accueil optimale. Et le décalage horaire n’est pas un handicap insurmontable si le mondial est joué sur la côte est. En effet, le décalage n’est que de 6h et en jouant les gros matchs l’après-midi chez eux vers 15h, cela fait une diffusion chez nous vers 21h. Le handicap du décalage horaire est largement moins lourd vers l’ouest que vers l’est.
    Je pense donc que le match se jouera entre l’Amérique du Nord, l’Afrique du Sud, l’Italie et nous. Peut-être que l’on augmenterait nos chances en faisant un deal avec les italiens. On soutient leur candidature si la nôtre est éliminée précédemment et inversement ils nous soutiennent s’ils sont éliminés.

  3. L’Italie j’ai du mal à croire qu’il pourrait organiser un mondial seul. Les infrastructures sportives sont encore plus déplorables qu’en France et eux ne pourront pas s’appuyer sur l’Euro 2016. Ou alors il faudrait qu’ils se lancent dans la construction d’une dizaine de stades. Cela semble peu probable pour un Mondial de rugby. En revanche, je les vois vraiment bien comme partenaires.

    L’Afrique du Sud me semble légitime. Ils ont quand même une économie qui est largement inférieure à celle de la France, même avec une croissance à deux chiffres ils n’auront pas fait leur retard d’ici 2023. Ils connaissent des problèmes d’insécurité aussi qui pourraient en refroidir certains. Rien ne garantie qu’un Tonga-Ecosse où qu’un Samoa-Argentine puisse remplir un stade de 45 000 places comme ce fut le cas en France et comme ça sera probablement le cas en Angleterre.

    L’Argentine à pour moi le même problème que l’Italie. Mais je me demande si ils ne seraient pas capable de faire une candidature commune Argentine-Uruguay et Chili (et pourquoi pas avec un ou deux matchs au Brésil où le rugby à le vent en poupe). Le rugby est assez populaire dans les pays du « Conosur ». En fait je vois bien le continent américain accueillir l’évènement en 2027.

    Les Etats-Unis et le Canada ont vraiment la possibilité de placer le rugby sur une autre planète. Ils ont des infrastructures extraordinaires, des stades hors-normes. Un mondial joué dans les plus grands stades de NFL : laissez-moi rêver ! Mais le défi est aussi risqué qu’il est énorme. Difficile d’avoir une adhésion populaire dans un pays aussi géant. Mais les matchs Côte Est seraient vendables en Europe et en Afrique du Sud les Côtes Ouest en Australie et en Nouvelle-Zélande.

  4. trop tôt à mon sens. L’Afrique du Sud et surtout l’Italie (qui a loupé de peu 2015) sont bien mieux placés.

  5. Pour l’alternance, je vois qu’on est moins embêtant avec ces messieurs les Britanniques qui ont organisé les mondiaux 1991, 1999 et 2015, plus quelques matchs en 2007 !!!!

  6. Bon, moi j’aurais 28ans quand le mondial 2023 commencera. Je ferais déjà mon métier malheureusement.

  7. Moi, en 2023, si j’y arrive, je serais déjà un petit vieux âgé de 44 ans.
    Les USA et le Canada pourraient revenir à la charge, car dès 2014 un championnat Pro avec de gros moyens doit voir le jour là-bas vraisemblablement pour la saison 2014/2015.J’ai vu ça aujourd’hui sur le site du journal anglais The Guardian.
    Je ne serais bien sûr pas contre une nouvelle coupe du monde en Afrique du Sud ou mieux en France sans que cette fois-ci s’il vous plait des rencontres soient organisées au Pays de Galles ou en Irlande comme en 2007,car ce fut une débilité qui naturellement avait fait un véritable bide excepté s’agissant du quart France vs All Blacks à Cardiff, et encore cette rencontre on aurait bien aimé qu’elle se soit tenue à St Denis ou Marseille. En 2023 on aura de nouveau stades, celui de Lille est superbe, un vrai stade dignes des équipes de la NFL. Je ne suis pas fan des organisations collectives même si là l’implication de l’Italie et de l’Espagne est intéressante puisque elle implique des pays n’ayant jamais organisé le mondial. Car là où je suis le plus favorable c’est que l’organisation du mondial commence à ne plus se cantonner dans les pays ou ce sport est fortement intégré dans la culture. La prochaine se tiendra au Japon qui a une petite culture rugby en progression, la teneur du mondial là-bas ça sera parfait, à moins que la terre ne tremble et qu’un tsunami ravage tout durant la compétition.

  8. Le Japon petite culture du rugby ? Je ne crois pas ! Et les Japonnais, comme d’habitude, ne font pas les choses à moitié, ils ont bien l’intention de jouer la gagne sur ce mondial même si cela paraît invraisemblable aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s