Le patron c’est Clermont

Aurélien Rougerie et les siens échappent de justesse à la correction du RCT à Marcel Michelin

Dans un match très intense, Clermont a disposé de valeureux Toulonnais sur sa pelouse de Marcel-Michelin (25-19). Les hommes de Vern Cotter repoussent leur adversaire du soir à dix points au classement.

Toulon n’aura pas pris sa revanche. Balayés au match aller par Clermont (0-17), les protégés de Mourad Boudjellal ont concédé une nouvelle défaite face à des Jaunards (25-19) désormais seuls à pouvoir suivre la cadence imprimée par Toulouse en tête du classement. A force d’être patients, les partenaires d’Aurélien Rougerie, auteur de l’essai de la victoire, ont su venir à bout de Toulonnais revanchards mais beaucoup trop dominés pour espérer s’imposer pour la première fois de leur histoire au pays des volcans.

Lapeyre sème le trouble
Pourtant, le RCT y aura cru jusqu’au bout avec cette dernière occasion sous les perches auvergnates, conclue finalement par un en-avant d’Armitage. «C’est une désillusion, avance Alexis Palisson. Il y avait quelque chose à faire ce soir (dimanche), mais on a commis trop d’erreurs.» Avec ce revers, Toulon dit quasiment adieu à son rêve d’accrocher les deux premières places, synonymes de qualification directe pour les demi-finales du championnat. En face, Clermont peut se féliciter d’avoir su faire preuve de caractère et de patience. Car après l’essai de Lapeyre (6-13, 26e), suite à un renvoi trop court de Skrela et à la négligence collective, les dauphins de Toulouse n’en menaient pas large et rejoignaient les vestiaires avec un retard de quatre points au tableau d’affichage (12-16, 40e).

Rougerie-Malzieu, un duo de choc
Après la pause, Morgan Parra (15-16, 55e) et Jonny Wilkinson (15-19, 61e) continuaient leur duel de buteurs en réussissant une pénalité chacun. Dominés en conquête et incertains dans leur circulation de balle, les Toulonnais cédaient finalement à la pression avec un essai de Rougerie, parfaitement servi à l’intérieur par Malzieu qui venait d’échapper à des plaquages d’Armitage et Wilkinson (22-19, 68e). Le tournant du match assurément. Puis 25-19 après une nouvelle pénalité de son inévitable demi de mêlée (74e). «On ne s’est pas rendus la tâche facile, reconnait Julien Bonnaire. On a pris un essai bête, mais l’équipe a montré du caractère.» Celui d’une équipe parfaitement lancée dans la course derrière le Stade Toulousain.

Source : LeFigaro.fr

Résumé du match ASM Clermont-Auvergne vs. RC Toulon

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le patron c’est Clermont »

  1. Clermont a eu très chaud. Ils sont passés tout près de la mauvaise surprise alors que Toulon n’a pas fait grand chose je trouve. Trop de fautes de main ou techniques pour vraiment aller au bout de leurs actions, s’ils rectifient ceci cela va faire très mal.

  2. Je partage ton analyse, Toulon a mis en danger le club auvergnat en ne proposant pas grand chose. Ils ont pour moi été trop dominé territorialement pour remporter ce match. Je regrette encore une fois les propos de Mourad Boudjellal qui sont complètement déplacé et qui font du mal à notre sport !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s