Le BO va revenir à l’essentiel

Le duel dans les airs entre Steve Borthwick et le jeune Lauret tournera à l'avantage du joueur des Sarries

Il faudrait un miracle pour que Biarritz se qualifie en quarts de finale de H Cup. Défaits sur la pelouse des Saracens (16-20) dimanche, à l’occasion de la cinquième journée de la poule 5, les Biarrots devront battre les Ospreys la semaine prochaine avec le bonus offensif. Surtout, ils doivent espérer un revers hautement improbable des Saracens à Trévise. L’aventure européenne du BO s’est donc arrêtée au nord de Londres.

Cette fois, il n’y a plus vraiment à passer par quatre chemins. A moins d’un incroyable cataclysme, Biarritz ne verra pas le printemps en H Cup. Le dernier véritable enjeu n’est pas immense pour les Biarrots, puisqu’il concerne la possibilité d’être reversé en Challenge européen. Jouable, si toutefois ils l’emportent la semaine prochaine contre les Ospreys. Pour finir en tête de la poule 5, il faudra prendre le bonus et surtout espérer que les Saracens perdent à Trévise dans le même temps. Impossible donc, ou presque. La faute à cette défaite dans le nord de Londres (16-20), au terme d’un match qui devait décider de l’avenir européen du BO.

Trop souvent timorés malgré un bon début de match, les Basques ont beaucoup subi face aux vagues offensives bien modelées des pensionnaires de Vicarage Road. Et si Dimitri Yachvili n’avait pas profité d’un contre sur un dégagement au pied de Stringer, Biarritz n’aurait même pas eu le loisir d’y croire. Ça n’aurait peut-être pas été plus mal, afin d’éviter les regrets. Au lieu de quoi, les hommes de Patrice Lagisquet se sont rapprochés à un point et ont encore eu les ballons d’attaque pour l’emporter sur le fil.

Traille: « C’est une grosse désillusion »

Tout avait pourtant bien commencé pour le BO, qui ouvrait la marque par Yachvili (0-3, 10), auteur des 16 points de son équipe. Le duel des buteurs semblait s’amorcer avec Michael Farrell, lui aussi précis face aux perches (3-3, 13e), puisque l’international français répliquait à l’égalisation dans la foulée (3-6, 15e) et dépassait du même coup les 600 points en Coupe d’Europe, rejoignant ainsi un cercle très fermé en compagnie de Ronan O’Gara, Stephen Jones et Diego Dominguez. Mais l’essai de Spencer a tout fichu en l’air (8-6, 19e), alors que le débours était encore tout à fait acceptable pour le 12e de Top 14. C’est aussi une preuve de sa fébrilité constante, point démentie à Watford.

« C’est une grosse désillusion, admettait Damien Traille devant les caméras de France 2. On avait l’ambition de s’imposer, on savait qu’un gros défi nous attendait. On a fait trop de cadeaux en début de match, on leur a donné des points facilement, les points qui nous manquent à la fin. » Réglé comme une horloge, Farrell a passé les points nécessaires (28e, 35e, 64e, 79e), tandis que Yachvili n’a ensuite eu le loisir que de passer une pénalité de plus (71e). « C’est rageant parce que ça faisait 15 jours qu’on était sur une bonne dynamique, on avait envie de continuer, poursuivait Traille. On verra ce qui arrivera et de toute façon, ça préparera la suite du championnat. » Mieux vaut le prendre comme ça.

Source : Rugbynews.fr

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le BO va revenir à l’essentiel »

  1. Le BO inconstant au possible. S’il se sauve cette saison en top14 ce sera déjà pas mal. La déception est quand même très grande au vue de l’effectif tout de même non négligeable.

  2. Le problème du BO est un manque de renouvellement de génération. Sans le trident Hari-Yach-Traille, ils sont méga à poils.Le recrutement est trop basé sur des joueurs en fin de carrière, cassés ou bien inconnus au bataillon (Marconnet, Baby, Caprice). Le BO n’a pas de jeu, il repose sur les exploits individuels uniquement. Mais les individualités seront suffisantes pour se sauver cete année, je pense. En revanche, l’année prochaine, je me risquerais pas à parier…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s