Biarritz Olympique : Mission accomplie !

Les Ospreys réussissent décidément bien à l'américain N'Gwenya qui marquent trois essais !

Contrat rempli pour Biarritz qui d’une victoire bonifiée (36-5) face aux Ospreys ce dimanche, à Aguiléra, entretient l’infime espoir d’une qualification pour les quarts de finale de la H Cup. Privés de la première place de la Poule 5 par les Saracens, vainqueurs à Trévise (20-26), les Basques restent suspendus au dénouement de la Poule 2, et des matches Cardif-Racing et Edimbourg-London Irish, qui pourraient valoir au BO une qualification au titre de meilleur deuxième.

Un infime espoir… A l’heure du coup d’envoi de cette dernière levée de la phase de poules à Aguiléra, le Biarritz Olympique ne se fait guère d’illusions sur ses chances d’accéder à nouveau aux quarts de finale de la H Cup. Une maudite défaite (30-26) à Trévise début décembre a ruiné ses ambitions et le club basque entend surtout sortir de la compétition la tête haute et soigner sa confiance avant la reprise du Top 14 à Castres. Et quoi de mieux que de viser une victoire bonifiée, condition indispensable pour entretenir l’idée d’un miracle. Une qualification qui nécessiterait dans le même temps un autre couac, sous la forme d’un improbable zéro pointé, en Italie des Saracens, leaders de la poule. Un miracle, on vous dit…
Et pourtant, dès les premières minutes, Dimitri Yachvili met déjà le feu à la défense galloise. Le demi de mêlée international, avant de rejoindre Marcoussis et les Bleus, est de tous les bons coups. Le « Yach' » déclenche dans l’axe l’offensive décisive au milieu d’adversaires trop statiques, qui permet au jeu biarrot, fort de libérations rapides, de rebondir sur l’aile droite, où Takudza Ngwenya se souvient qu’il a inscrit un essai d’anthologie face aux Ospreys à Anoeta. Moins spectaculaire, l’ailier est tout aussi efficace pour lancer le BO de manière idéale (7-0, 4e). Il n’a besoin que de huit minutes supplémentaires pour s’offrir le doublé, servi sur un plateau par son arrière Iain Balshaw (14-0, 12e). La moitié du chemin est faite et les Ospreys, pourtant dans le même cas de figure que les Biarrots, sont totalement hors sujet. Yachvili enquille au pied (17-0, 26e). A la mi-temps, le BO a fait la moitié du chemin et de Trévise tombe la nouvelle: les Saracens sont menés (17-13) !

Le miracle qu’on n’osait espérer est en cours. Et le troisième essai, signé Benoît Baby, enfin récompensé après deux occasions franches en première période, est marqué face à des Ospreys réduits à quatorze après le carton jaune de Kahn Fotuali’i pour une faute d’antijeu sur Jérôme Thion (46e). Biarritz flirte avec le bonus offensif (22-0, 52e). Que Balshaw offre d’un quatrième essai en coin (29-0, 59e), sans que la timide réaction des Gallois, sous la forme d’un essai, oeuvre de Richard Hibbard, n’y change rien (29-5, 63e). Bien au contraire, Ngwenya, intenable, signe le triplé (36-0, 65e). Le BO tient déjà un quart de finale… en Challenge Européen. A Trévise, les Saracens ont fait l’essentiel (). Dès lors, Aguiléra retenait son souffle. Pour survivre en H Cup, en tant que meilleur deuxième, il fallait attendre le dénouement de la Poule 2 et du duel celte à distance entre Edimbourg et Cardiff.

Résumé : Biarritz Olympique vs. Ospreys

Source : Sports.fr Photo : Sport365.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s