400 000 !

Le rugby n'a pas fini de faire des adeptes : Ici, les petits rugbymans de Bobigny

Le président du RC Toulon, Mourad Boudjellal vient publiquement d’accuser le rugby de « racisme » et de « franchouillard ». Loin de cette image de sport replié sur lui-même, le rugby continue sans cesse de gagner de nouveaux territoires et de nouveaux adhérents…

Entre le divorce de Sébastien Chabal et du Racing et les déclarations tapageuses de Mourad Boudjellal relayées en boucle une semaine durant sur les chaines d’information continue, on pourrait être tenté de croire que notre sport va mal. Pourtant la bonne nouvelle tient en quelques lignes discrètes en page 3 du dernier Midi-Olympique : La FFR est sur le point de recevoir son 400 000ème licencié après avoir connu une augmentation vertigineuse de 68 000 pratiquants en 2011 (soit+20%). Le rugby va si bien que nous trouvons le moyen de grimacer quand un match entre le Racing et le Stade Toulousain n’attire plus que 55 000 spectateurs, alors que le Stade de France sera, une semaine après, encore une fois archi comble pour voir les héros du Mondial 2011. Ces chiffres devraient faire taire monsieur Boudjellal qui vient d’accuser le rugby de sport « raciste et franchouillard ». Le rugby, contrairement au président toulonnais, ne fait pas la distinction entre une France « franchouillarde » d’un côté, et une France « black-blanc-beur » de l’autre. Le raciste, c’est celui qui veut séparer les êtres humains en fonction de leurs apparences, comme voudrait le faire monsieur Boudjellal. Le rugby est désormais le sport de tous les Français et n’a nullement besoin d’un président vulgaire en manque de résultats pour faire sa révolution. Tous les chiffres montrent que le rugby est en pleine mutation, car c’est bien en-dehors des terres traditionnelles de l’ovalie que le rugby est en pleine progression. Les deux petits nouveaux qui intégreront demain le XV de France illustrent parfaitement ce nouveau rugby français : Vincent Debaty, né en Belgique et naturalisé français sur le tard et Wesley Fofana, un pur titi parisien dont le papa est né au Mali. Ce ne sont que les prémices d’une nouvelle tendance. Nos petits gars des Dom-Tom devraient eux aussi, à leur tour, faire une entrée tonitruante sous le maillot bleu frappé du Coq : Le grand public connaît déjà le Biarrot Raphaël Lakafia ou la nouvelle coqueluche toulousaine Christopher Tolofua, il ne tardera pas à découvrir Romain Taofifenua ou Sébastien Vahaamahina.

Thierry Dusautoir capitaine du XV de France, Anima Sana In Corpore Sano

La diversité, la force de notre pays, la force de notre rugby

Mourad Boudjellal pense sans doute être un président atypique dans le milieu rugbystique professionnel, Serge Blanco est né au Venezuela, Mohed Altrad en Syrie, Alain Afflelou en Algérie, liste à laquelle je pourrais ajouter Max Guazzini ou Jacky Lorenzetti dont les noms n’ont rien de « franchouillards ». Eux aussi sont des hommes de talent, eux aussi sont le rugby français.

 

Le rugby, une autre culture que celle du basket, du foot et de l’athlétisme

Bien sûr le rugby français n’est ni le foot, ni l’athlé, ni le basket. Notre sport doit grandir en suivant son propre modèle. Le rugby est en train de conquérir de nouveaux territoires, il ne doit pas chercher à copier la culture foot, hip-hop, coca et McDo, il doit justement apporter un nouveau message aux jeunes. Il ne faut surtout pas enfermer la jeunesse dans son propre ghetto, il faut lui montrer autre chose. A ce titre Thierry Dusautoir, capitaine du XV de France, élu meilleur joueur du monde par l’International Rugby Board, est un joueur exemplaire. Il est à l’opposé de cette culture bling-bling, c’est une tête bien faite, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie et de Physique, qui s’exprime dans un bon français face aux médias. C’est ce message que doit apporter le rugby et c’est comme ça qu’il continuera de grandir à conquérir de nouveaux territoires.

Publicités

2 réflexions au sujet de « 400 000 ! »

  1. Oui je ne comprends pas bien la vigueur des propos de MB. Pourquoi le prend t-il sur ce ton du racisme et de la méprise? Apres je dis pas que le systeme à la LNR ne dois pas changer sur certains points non plus. Je peux comprendre qu’il peut y avoir des incompréhensions entre les dirigeants du rugby mais que cela reste dans des proportions de forme plus respectueuses. Apres j’aime bien MB pour tout ce qu’il a fait et qu’il fait pour le rct et la ville de Toulon, je ne voudrais pas qu’il parte du rugby français pour ce type d’histoire graveleuse. Il mérite beaucoup mieux. J’espère que cette affaire va vite retomber. C’est quand au fait l’Assemblée Générale exceptionelle de la LNR convoquée par Revol?
    Aussi, évidemment que le rugby est rassembleur de diversité humaine et ce depuis longtemps je crois.
    Dernièrement, tu parles de culture Bling Bling et culture McDo, je trouve qu’en France on est assez protégé de ça, je ne sais pas comment (peut etre que les joueurs sont mieux entourés?) mais en Angleterre on a des histoires récurrentes de faits-divers peu glorieux dont les joueurs internationaux sont souvent impliqués. Ne parlons pas de Tindall avec ses écarts de conduite en Nouvelle Zélande, époux d’une nièce de la Reine tout de même. Apres la culture Mcdo on est deja dedans je crois, du moins au niveau économique car McDo et d’autres multinationales sont partenaires de clubs et de la FFR.

  2. Pour ce qui est de Mourad Boudjellal, je le trouve assez agaçant. Il a sorti des propos scandaleux sur l’arbitrage, puis plutôt que d’assumer comme un homme ses propos a essayé d’endosser le rôle de vilain petit canard, de victime. Je trouve que de jouer sur ces origines comme ça est qqch. de scandaleux et de dangereux d’autant plus que c’est qqch. de calculé.

    Il parle de France « franchouillarde ». Ça veut dire quoi ?

    Est-ce que la France profonde doit maintenant s’excuser de ne pas être urbaine et « black-blanc-beur ». Moi, je suis né dans la banlieue parisienne, j’ai vécu la plus grande partie de ma vie dans une petite ville du Sud-Ouest où j’ai découvert les joies de l’ovale. Je me suis marié avec une femme de couleur qui est née sur un autre continent. A quelle France devrais-je appartenir si je suis la logique de Mourad Boudjellal ? Je ne remets pas en cause ces talents de Présidents (encore qu’au moment de faire les comptes il y aurait matière à discuter mais ce n’est pas le sujet). Je dis « juste » que Monsieur Boudjellal a utilisé des propos racistes cherchant a divisé les êtres humains.

    Pour le rugby, je rejoins la version de « Max Guazzini » : c’est un sport accessible à tous ceux qui s’en donne la peine. Donc, je pense que le rugby appartient à une autre catégorie de sports que le foot, le basket qui revendique leur côté urbain, jeune, hip-hop, etc. Je ne parle pas de modèle économique, mais plutôt de culture populaire. Je pense que le rugby plaît justement pour son côté provincial et jovial. Le rugby n’a pas essayé de surfer sur la vague du foot ou du basket d’où son succès.

    Comme je l’ai montré dans mon article le rugby se cantonne de moins en moins à ses bastions historiques, il plaît de plus en plus aux jeunes, y compris aux jeunes issues des banlieues. On pourrait faire des pubs avec Sébastien Chabal dévorant des Quicks à longueur de journée, ou Thierry Dusautoir pourrait faire un rap comme l’a fait Tony Parker pour plaire à la nouvelle génération. Ce serait une grave erreur. La jeunesse a besoin d’autre chose, d’un autre son de cloche. Le rugby a son mot à dire. Beaucoup pensent aujourd’hui qu’ils ne peuvent s’en sortir que par le foot ou le rap dans le meilleur des cas. Moi, je crois qu’il peuvent devenir ingénieur la semaine et rugbyman le dimanche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s