Clermont s’impose, le Stade Français totalise

Le Stade Française assure au MMArena en faisant exploser les Agenais ! Djibril Camara félicite son équipier argentin, Felipe Contepomi

Clermont s’est imposé (29-23) face à Perpignan samedi lors de la 21e journée de Top 14, mais n’a pas profité du faux-pas la veille du Stade Toulousain à Bordeaux, en ne prenant pas le bonus offensif. Clermont reste 2e devant Toulon qui a battu le Racing-Métro (32-20). Castres se hisse à la 4e place après sa victoire sur Montpellier (27-18) et le Stade Français se replace en atomisant Agen 53-27. Biarritz gagne au LOU (17-34).

L’assurance du Stade Français 

Pour son expérience de délocalisation au MMArena du Mans, le Stade Français n’a fait dans la dentelle. Il voulait offrir un spectacle à un public habituellement sevré de rugby, il a tout fait pour cela. Solides dans la conquêtes, dynamiques, perforateurs dans l’axe, les Parisiens ont rapidement débordés les Agenais et avaient déjà inscrit trois essais en 1re période. Le festival s’est poursuivi après la pause, grâce aussi il est vrai à des Lot-et-Garonnais qui avaient besoin de points mais qui n’ont jamais fermé le jeu. Au final, la vague rose a enflammé le stade manceau et permis au Stade Français avec ce large succès 53-27 (dont 28 points de Contepomi !) de revenir dans la course à la qualification, au moins pour les barrages.

Le joueur du jour : Jonny Wilkinson

L’ouvreur anglais a été l’un des grands artisans de la victoire du RCT face au Racing Metro 92 (32-20). Auteur de 22 points, Wilkinson a été quasi-parfait au pied avec 8/9 dans ses tentatives à la botte. Grâce à ce succès, les Toulonnais confortent leur troisième place au classement, les Racingmen cédant pour leur part la 6e place, la dernière qualificative pour les play-offs, au Stade Français.

Résumé : Toulon vs. Racing

Le chiffre du jour: 40

Le nombre de victoires enregistrées par l’équipe de Clermont dans son stade Michelin. Les Auvergnats sont vraiment très difficiles à manoeuvrer sur leurs terres. Pour Perpignan a bien failli mettre un terme à cette série. Les Catalans, premiers non relégables, n’avaient d’autre alternative que de venir s’imposer à Clermont pour pouvoir respirer un peu. L’USAP a toujours été dans le rythme, plus motivée que jamais dans une rencontre pour le moins rugueuse. Avec deux essais chacun, les deux équipes se tenaient encore à 20-20 juste avant l’heure de jeu. Ensuite, l’impact clermontois a commencé à se faire davantage sentir et les Jaunards ont maîtrisé le ballon. Ils se sont détachés sur les fautes adversaires grâce à trois pénalités de Skrela qui permettait à ses couleurs de s’imposer 29-20. Mais les Clermontois ont souffert face à la rage des Perpignanais qui n’ont pas été payés en retour puisqu’ils restent toujours dans une position délicate.

Le BO s'impose à Lyon est de paie par la même occasion un grand bol d'air frais. Le LOU, lui sombre chaque jour un peu plus.

Le BO en appétit, le LOU reste sur sa fin

Le Biarritz Olympique a remporté aux dépens de  Lyon, un succès important (34-17) dans l’optique de son maintien en Top 14  au terme d’un match face au dernier du classement qu’il a globalement  maîtrisé et au cours duquel les Biarrots n’ont jamais été menés. 12e au coup d’envoi, le BO, qui a laissé échappé dans la dernière minute le point du bonus offensif, a tout de même obtenu une troisième victoire consécutive qui lui permet de s’éloigner de la zone rouge. En revanche, cette nouvelle défaite paraît condamner définitivement le club  lyonnais, qui ne s’est plus imposé depuis le 28 janvier. Malgré toute sa bonne volonté et son engagement, l’équipe lyonnaise paraît chercher son second souffle et aura bien du mal à se débarrasser de sa lanterne rouge.

Le réalisme castrais

Déjà vainqueur au match aller, Castres a réussi un bon coup en s’imposant devant Montpellier, un concurrent direct pour la qualification. Le réalisme castrais a fait la différence face à des Montpelliérains qui ont montrés de belles choses, qui ont beaucoup mis de jeu mais n’ont pas su bonifier leurs occasions, ni concrétiser dans leurs temps forts, et ont laissé beaucoup trop de points au pieds. Plus sobre et mais plus efficace dans son rugby, Castres a construit sa victoire en s’appuyant encore une fois sur son buteur Romain Teulet (17 points). Les Castrais ont fait une bonne affaire en prenant l’ascendant sur les Héraultais, même si ceux-ci n’ont pas dit leur dernier mot pour les phases finales.

La déclaration: Xavier Sadourny (entraîneur de Lyon):

« C’est sans doute terminé pour nous. Il faut repartir avec des joueurs qui sont mentalement plus frais, moins atteint et préparer la saison prochaine. Mais nous jouerons notre carte à fond pour être réglos vis à vis des actionnaires du club, des partenaires, du public aussi qui était encore nombreux aujourd’hui ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s