Clermont privé de finale

Le Leinster se qualifie pour la première finale 100% irlandaise de l'histoire.

Un essai de Fofana refusé avec justesse à deux minutes du terme du match, voilà à quoi a tenu la demi-finale de Coupe d’Europe entre Clermont et le Leinster. Et malheureusement, les Auvergnats ne disputeront pas la première finale de leur histoire en H Cup, battus (19-15) par le Leinster, tenant du titre. Les Irlandais s’offrent, eux, la première finale 100% irlandaise de l’histoire puisqu’ils affronteront l’Ulster.

Perdre deux joueurs majeurs dans la première demi-heure de jeu, c’est dur. Surtout en demi-finale de Coupe d’Europe, face au tenant du titre, dans un match qui se présente comme une finale avant l’heure. C’est pourtant avec ce handicap que Clermont a entamé la première demi-finale de H Cup de son histoire face au Leinster. Perdre coup sur coup Julien Malzieu (13e) puis Lee Byrne (23e), c’est être privé de deux contre-attaquants de premier ordre, solides sur les ballons aériens qui plus est. A Bordeaux, les Clermontois n’avaient pas le choix, tout comme le fait de subir l’arbitrage étonnant de l’Anglais Wayne Barnes, qui les a pénalisés à tours de bras en 1ère période. Mais le mythique arbitre de France-Nouvelle-Zélande de Coupe du monde 2007 se contentait juste d’avertissements verbaux lorsque Cullen se rendait coupable d’un coup de poing très visible et vu par l’arbitre de touche en 1ère période, ou que Gordon D’Arcy se rendait coupable d’une faute d’anti-jeu flagrante en 2e, alors que le carton jaune s’imposait.

Pour revenir au jeu, deux des équipes les plus joueuses d’Europe ont présenté une belle copie au stade Chaban-Delmas, arbitrée par les deux buteurs de haut niveau, Brock James d’un côté, Jonathan Sexton de l’autre. L’ouvreur australien de l’ASM offrait un net avantage juste avant la pause en passant une 4e pénalité (12-6). Mais au retour des vestiaires, les hommes de Vern Cotter étaient cueillis à froid. Kearney transperçait la défense aux 40m avant de servir Healy qui n’avait plus qu’à s’affaler dans l’en-but pour le premier essai du match (44e, 13-12). Ce début de 2e période était le tournant du match, car après une pénalité ratée par James, le même Kearney prenait sa chance des 40m pour placer son drop entre les perches, et assommer un peu plus l’équipe française (47e, 16-12).

Fofana aplatit mais ne contrôle pas

Contrairement à la 1ère période, les Irlandais étaient cette fois beaucoup plus pénalisés que leurs adversaires. James ramenait les siens avec une nouvelle pénalité des 40m (53e, 16-15), mais la tendance s’inversait ensuite, permettant à Sexton de lui répondre après un beau mouvement arrêté illicitement à 5m de la ligne (63e, 19-15). Sous pression et dans l’obligation de combler ce retard, Clermont accumulait les temps de jeu, mais ne parvenait pas à déstabiliser les Irlandais, bien en place défensivement et qui n’avaient qu’à les attendre. Les approximations de passe, les mauvaix choix, les maladresses, tout y passait pour empêcher l’ASM d’inscrire l’essai victorieux. Expert dans la maîtrise du jeu, dans le jeu au près comme dans les espaces, le Leinster faisait admirer sa capacité à gérer la fin de match, comme le champion d’Europe en titre qu’il est. Et qu’il pourrait bien rester, puisqu’il affrontera en finale son voisin de l’Ulster, pour la première finale 100% irlandaise de l’histoire de la H Cup.

Avec courage, avec envie, les Auvergnats ont tenté d’arracher cette finale dans les dernières minutes, venant pilonner la ligne irlandaise, Fofana passant même derrière mais il ne parvenait pas à conserver le contrôle du ballon en aplatissant, ce que confirmait la vidéo (78e). Après avoir été le héros du XV de France dans le Tournoi des VI Nations, en marquant à chaque match, le centre international ne rééditait pas sa performance sous le maillot blanc. Et malgré de nouveaux temps de jeu à quelques centimètres de la ligne, les « Jaunards » finissaient frustrés, avec une dernière pénalité sifflée contre eux pour réduire à néant leurs derniers petits espoirs. Une finale, cela se joue à pas grand-chose, une demie aussi, et les Clermontois l’ont amèrement constaté en Gironde.

Le Leinster est en finale, pas Clermont. Et le Leinster pourrait devenir, pour la troisième fois, champion d’Europe après ses titres en 2009 et 2011. Pour les retrouvailles entre Vern Cotter et John Schmidt, son ancien adjoint en Auvergne, c’est l’ancien « élève » qui a pris le dessus.

Source : France télévision Photo Espnscrum.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s